페이지 이미지
PDF
ePub

DES

[graphic][ocr errors]

DEUX MONDES

XXVIIIe ANNÉE. — SECONDE PÉRIODE

TOME TREIZIÈME

PARIS

BUREAU DE LA REVUE DES DEUX MONDES

RUE SAINT-RENOIT, 20

1858

SOUVENIRS

D'UN AMIRAL

PREMiÈRE PARTIE.

LA JEUNESSE D'UN HOMME DE MER

IL

UNE CAMPAGNE D'EXPLORATION.

I.

Un voyage de découverte est toujours accompagné de sérieux dangers. On ne visite pas des parages inconnus sans être exposé, quelque vigilant que se montre le navigateur, à de soudaines surprises dont on ne peut sortir sain et sauf qu'avec beaucoup de bonheur, sans compter une forte dose de présence d'esprit et d'habileté. Un bon navire offre de merveilleuses ressources pour se tirer de ces mauvais pas. Tant que la quille n'a point touché le fond, il n'y a jamais lieu de perdre courage. Les vents ont des faveurs si imprévues, et, pourvu qu'on puisse prolonger quelque temps la lutte, la mer s'apaise souvent si à propos! Mais quand au lieu d'un navire souple et rapide, prêt à s'élancer dans le lit du vent au moindre appel de sa barre, on n'a sous les pieds qu'une barque inactive et languissante, il faut tout appréhender de ces situations dont, avec un meilleur bâtiment, un capitaine hardi et manœuvrier se ferait un jeu. Les deux corvettes destinées à entreprendre le voyage

« 이전계속 »