Suite du Répertoire du Théâtre Français: Opéras-comiques en vers I-III

앞표지

도서 본문에서

다른 사람들의 의견 - 서평 쓰기

서평을 찾을 수 없습니다.

기타 출판본 - 모두 보기

자주 나오는 단어 및 구문

인기 인용구

137 페이지 - Est victime des gons qui ne servent ù rien. Quand vous avez au jeu perdu tout votre bien, Vous les pressurez tous pour payer vos sottises. Les excès où vous vous plongez Ferment vos cœurs, les endurcissent. Les oisifs sont heureux , les travailleurs gémissent.
15 페이지 - Les grands ne sont heureux qu'en nous contrefaisant : Chez eux la plus riche tenture Ne leur parait un spectacle amusant Qu'autant qu'elle rend bien nos champs, notre verdure. Nos danses sous l'ormeau, nos travaux , nos loisirs •. Ils appellent cela, je crois, un paysage.
30 페이지 - ANNETTE. Va , laisse-moi : je ne suis plus tranquille ; Nous nous aimons comme à la ville , L'amour fera notre tourment. Je t'aime , et je voudrais t'en faire des reproches , Je tremble dès que tu m'approches , Je t'ai cru mon ami , tu n'es que mon amant. AIR : II est donc vrai , Lucile. Jeune et novice encore, J'aime de bonne foi. Cet amour que j'ignore Est venu malgré moi ; Je ne s ivais pas même Son nom jusqu'à ce jour.
14 페이지 - Toutes ces maisons magnifiques Qu'à la ville on trouve partout Ne valent pas nos toits rustiques. Ces feuillages nouveaux sont bien plus de mon goût Que ces planchers pleins de dorure, Où l'on ne voit le bonheur qu'en peinture i.
53 페이지 - C'était par amitié plutôt que par devoir. Je ne veux pas m'en prévaloir : Mais à votre bonté si j'ai droit de prétendre, Qu'Aimette seule en soit l'objet, Et j'en sentirai mieux le prix de ce bienfait. Ah! Monseigneur, daignez m'entendre, Quand vous voyez des malheureux , Vous vous intéressez pour eux ; Vous dites à part vous : ils sont ce que nous sommes. Oui , ces pauvres gens sont des hommes. LE SEIGNEUB, avec une vivacité qui tient du 'lépii. Lève-toi , Lubin , lève-toi. (A part....
31 페이지 - Tes lèvres demi-closes Respirent un air frais ; Croyant sentir des roses, Je m'approche tout près. Eh ! mais , etc. Une abeille farouche . Un jour piqua ta main.
33 페이지 - C'est un mal de haïr, c'est un bien que d'aimer. ANNETTE. Pour rendre l'amour légitime, II faut qu'on se marie. LUBIN. Eh bien! Marions-nous. ANNETTE. Comment faut-il s'y prendre? LUBIN. Comment ? Ma foi , je n'en sais rien ; Le bailli pourra nous l'apprendre. ANNETTE. N'y compte pas : c'est lui qui prétend m'épouser.
22 페이지 - Votre cousin ! ANNETTE. Cousin, vous dis-je. Comment donc! cela vous afflige? Vous avez tort ; mais, monsieur le bailli , Que n'avez-vous une covisine aussi ? LE BAILLI.
42 페이지 - Monseigneur, Lubin m'aime, Sauf votre bon plaisir ; Moi , je l'aime de même : II fait tout mon désir. Ensemble , dès l'enfance Nous étions de loisir ; Nous fîmes connaissance, Sauf votre bon plaisir. J'avais perdu ma mère , < Je me sens attendrir ; Lubin perdit son père ; Je l'entendais gémir : Nous voilà sans famille ; Hélas! que devenir? Moi surtout, pauvre f,lle!
125 페이지 - Le théâtre représente un paysage ; à droite est une chaumière, à côté de laquelle est un banc de pierre; à gauche est un petit tertre couronné par un orme : il sort de cet endroit une source d'eau vive qui forme un bassin. Derrière est une chaîne de hautes montagnes qm se perd dans l'éloignement.