페이지 이미지
PDF
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Comment ?
ALINE.

Il se pourrait
Qu'une beauté trop long-tems attendrait;
Ou perd ainsi le beau tems de la vie.
Mon cher enfant, je vous le dis bien bas,
La patience est une duperie.

ALCINDOR, Tout chevalier hardi dans les combats, Devient timide, et tremble auprès des dames.

ALINE. Cet abus-là ne subsistera pas. Quand on est fée on connaît bien les femmes, Arsène ici va se rendre bientôt : Le trop d'égards est souvent un défaut; Promettez-ınoi de vous laisser 'conduire, Ou je serai la première à vous nuire. Oui, jurez-moi de suivre exactement Tous mes conseils.

ALCINDON.
- Je vous en fais serment.

ALINE.
Pour triompher de ce cour si sévère,
Après avoir employé la fadeur,
Qui, selon moi, ne réussira guère,

Usez alors d'un moyen tout contraire.
De cet effort dépend votre bonheur.

ALCINDOR.
Que je m'expose à toute sa colère!

ALINE.
Sans vous troubler, bravez son fier accueil,
Et lestement rabaissez son orgueil,
En la traitant d'une façon légère.
Sachez de moi, chevalier si fameux,
Que quelquefois, poliment téméraire ,
Un amant doit être un peu hasardeux.
L'art de l'amour tient de l'art de la guerre.

SCÈNE V.

ALCINDOR.

Mor, feindre ! moi! j'oserais de détour,
Lorsque mon caur est plus pur que le jour!
Quoi je pourrais offenser ce que j'aime !
Je l'aperçois... Ah! mon trouble est extrême !

SCÈNE VI.

ALCINDOR, dans un coin du théâtre, ARSÈNE,

entrant par la porte du fond, suivie de ses PAGES et de ses FEMMES.

ARSÈNE, à ses pages, d'un ton de dignité. DÉLIVREZ-MOI de ces petits seigneurs,

Froids courtisans, fades complimenteurs.
Dites à tous que je ne vois personne.

(La suite d'Arsène se retire.)
(A part. )
Pour quinze jours, j'en aurais des vapeurs.
Mais Alcindor ne vient pas... Il m'étonne.

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

ARSÈNE, apercevant Alcindor.
Ah! ah! Monsieur, vous voilà de retour !....

ALCINDOR.
Du même trait ayant l'ame percée....
Vous seule étant l'objet de ma pensée....

ARSÈNE.
Ah! quel ennui! parler encor d'amour !
De vingt amans je me vois obsédée.
Tout entrepris, l'un m'aborde en tremblant,
Son pauvre esprit , sans avoir une idée,
Reste en chemin, et s'éteint en parlant,
Après m'avoir bêtement regardée.
Plus sot encor, un autre lestement
S'imagine être une bonne fortune,
Et se croit sûr de m'en procurer une,
En voulant trop brusquer le sentiment.
D'un ton pédant un troisième s'exprime,
Et beau parleur, il croit être sublime,
Et me séduire, en disant platement

Que son amour est fondé sur l'estime.
Que ne l'est-il sur mon amusement ?
Enfin de tous je me vois la victime,
Et leur ennui m'assiége à tout moment,
J'en découvre un encor pour mon tourment,

ALCINDOR.

Aucuns portraits ne sont égaux aus vôtres ;
C'est m'ordonner de vous fuir.

ARSÈNE.

Franchement.
Vous me plaisez un peu plus que les autres.
J'ai le bonheur de vous voir rarement,

ALCINDON.
Je suis touché de ce doux compliment.

(A part. )
Voilà le prix de l'amour le plus tendre !

( A Arsène.)
Selon Madame, un mortel est trop vain
Quand il aspire au don de votre main.

ARSÈNE.
Et de quel droit ose-t-il y prétendre ?

ARIETTE.

Non, non, j'ai trop de fierté
Pour me soumettre à l'esclavage ;
Dans les liens du mariage
Mon cour ne peut être arrêté.

Non, non, j'ai trop de fierté
Pour me soumettre à l'esclavage.
A des égards l'hymen engage;

Je chéris ma liberté;
Je prétends en faire usage ; .

Ma règle est ma volonté.
On perd son autorité
Dès l'instant qu'on la partage.
Non, non, etc.

ALCINDOR.
Je vois qu'il faut renoncer à vous plaire.

ARSÈNE.
Pour réussir , qu'avez-vous osé faire?
N'avez-vous pas abandonné ces lieux,
Lorsqu'au tournois vous auriez dû paraître ?

ALCINDOR.
Par vos mépris vous m'avez fait connaître
Que mon aspect vous était odieux.

ARSÈNE.
Odieux! non; mais quoi qu'il en puisse étre,
Pourquoi venir encor vous présenter?

ALCINDOR. Je viens ici pour vous féliciter...

ARSÈNE. De quoi, Monsieur ?

ALCINDOR.

On dit que , de la jotte , Un inconnu vient d'obtenir le prix. Il vous le doit : vous l'inspiriez sans doute : De ses succès je ne suis pas surpris. A-t-il trouvé le moyen de vous plaire ?

ARSÈNE, à part. Il est jaloux, et je veux le piquer,

Opéras-Com. en vers. 2.

« 이전계속 »