페이지 이미지
PDF
ePub

L'EQUERRE que j'ai fait faire , & dont je me fers , qui est figurée ci-après, est très-particuliere; elle est li facile en son usage, & si fidelle en son opération, que par elle on peut lever les plans de toutes sortes de Terres, & les raporter fidélement sur le papier, sans avoir besoin ni de Raporteur , ni de Demi-Cercle, ni de Compas de proportion, ni d'autres Instrumens de Géométrie & de Machématique ; la pratique en eft quatre fois plus aisée, & le coût en est quatre fois plus petit.

LE BATON que j'ai inventé pour la routenir , est composé d'une maniere fi propre, qu'il peut servir même pour la bienséance : on le peut porter par la Ville comme une Canne d'Inde, lang qu'on puisse connoître que c'est un Bâton de Géo. métre & d'Arpenteur. Le dessus dudit Bâton s'oua vre & fe ferme à vis, par une garniture d'argent ou de cuivre.

LA CHAINE n'est

pas

aussi comme les autres, qui ne sont composées que d'une suite de boucles

entortillées, qui pour l'ordinaire se trouvent em· barafsées & embarassantes lorsqu'on s'en veut ser

vir : celle-ci est beaucoup plus commode & plus legere; elle est de fil de fer; on la plie par pieds, & lesdits pieds lui servent d'une juste Division. Je la divise pourtant d'une autre façon, en demitiers & quart; & afin que son usage en soit plus général & plus universel, on la peut porter à la poche sans incommodité ; car toute la Chaîne étant assemblée & pliée, elle n'a qu'un pouce d'és paisseur & un pied de longueur.

LES DIX PIQUETS font de bois, de la grofleur du petit doigt, pointus par un bout , & d'environ deux pieds & demi de long: ils sont faits au tour , afin qu'ils soient plus déliés,

& qu'ils puissent tous tenir dans la main d'un hom. me,

[ocr errors]

LA REGLE doit être de cuivre, & il eft bon de la faire d'un pied de long , afin qu'elle serve à divers usages : il la faut diviser en douze parties égales , comme si c'étoit douze pouces ; mais la derniere partie il la faut sous-diyiler en 12 lignes ; qui font un pouce.

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Pour se bien servir des Instrumens dans

le Mesurage ou Arpentage. Pour arpenter , il faut premierement considérer la situation, la figure & l'étendue de la Piéce que vous voulez mesurer , & ensuite planter votre BATON d'Arpenteur au coin où vous désirez commencer votre opération , & poser votre EQUERRE deffus.

Mais vous ne pourez rien faire , si vous n'avez la juste visée des deux bouts de la Piéce qui regardent droit le coin où vous êtes; c'eft pourquoi vous devez y envoyer votre homme pour y planter un autre bâton tel qu'il soit, pourvû qu'il soit un peu droit, & fendu

par le haut pour y mettre un morceau de papier, afin que ce papier ou ce blanc vous serve de visée.

Que fi votre homme le pose trop en dedans ou trop en dehors, vous lui ferez signe de la main (sans crier) jusqu'à ce qu'il l'ait mis au point où vous délirez qu'il le mette.

Cela fait, regardez par les pinules dudit InAtrument fait en croix, c'est-à-dire , par les fentes qui se rencontrent aux quatre bouts d'icelui , jufqu'à ce que vous voyez dans le milieu deldites fentes le papier qui vous sert de visée, & lequel vous paroîtra comme rond, quoiqu'il soit quarré. Vous ferez le même des autres côtés.

Ayant donc découvert avec justesse les deux lignes visuelles qui coupent & limitent les deux côtés de votre Piéce , par le moyen de votre Equerre; ce que vous aurez à faire, c'est de lever ledit Info trument le plus délicatement que vous pourrez, lans l'ouvrir ni fermer davantage , afin qu'en le mettant en usage , & l'appliquant sur le papier, l'Angle se trouve régulier & fidéle: cette méthode est belle & facile , puisqu'il ne faut que tirer

2 traits de crayon ou de plume dans l'ouverture dudit Instrument, & vous aurez fidéleurent l'Angle que vous cherchez ; ce qu'on ne sçauroit faire avec les autres Equerres, à moins que d'avoir un Rapporteur, & faire plusieurs & diverses opérations.

Or ayant connu & alligné les deux côtés, il les faut mesurer avec votre Chaîne , faisant marcher votre homme devant vous; vous & lui vous devez tenir & soutenir ladite Chaine de la main gauche , mettant la boucle qui est à chaque bout d'icelle, à l'un des doigts de la main, & de ladite main vous devez encore tenir les 10 Piquets; votre homme a soin de les planter, & vous de les lever un à un, parce qu'il ne se rencontre jamais qu'un Piquet à terre, qui est le dernier posé.

Mais vous devez prendre garde à celui qui les plantera , qu'il ne s'écarte point à droite ni à gauche ; & faire ensorte que le dernier posé & celui qu'il pose , avec la visée, soient en droite ligne, de façon que l'on puisse couvrir l'autre, & que le Piquet qui est devant votre æil, vous ôte la vûë de celui qu'on plante & de l'autre qui vous sert de yisée.

Lorsque vous aurez levé les 10 Piquets, vous les redonnerez à votre homme , & vous marquerez à même tems les 10 Perches ou Chaînes mesurées, dessus un papier ou carton, vous poserez ce nombre autant de fois que vous aurez fait de levées, afin qu'après vous régliez ces longueurs & largeurs sur votre Régle de cuivre, laquelle étant divisée en 12 parties égales, & la derniere étant fous-divisée en 12 , elle marquera 120 Chaî. nes ou perches.

Maintenant pour rapporter au net la figure & la forme de la Piéce que vous avez melurée, & que vous n'avez qu'ébauchée sur un papier en la mesurant; il faut premierement la réduire au petit pied, par ladite Régle de cuivre & par votre Equerre. Vous prendrez votre Equerre, laquelle

« 이전계속 »