페이지 이미지
PDF
ePub
[ocr errors]

A MESSI E URS DE L'ACADÉMIE ROYALE.

DES SCIENCES ET BELLES-LETTRES

DE PRUSS E.

MESSIEURS,

La Cristallographie a pour objet la cornoissance des formes propres à tous les Corps du Règne minéral. Ces formes sont le résultaa

[ocr errors]

de la combinaison de principes élémentaires que leur fimplicité & leur folidité rendent invariables & indestructibles ; l'étude de ces mêmes formes , éclairée par l'analyse & la Synthèse chimiques, doit donc nous conduire aux découvertes les plus réelles & les plus satisfaisantes.

En effet, fi nous manquons d'organes allez déliés pour. appercevoir & d'instrumens pour faisir les premiers principes élémentaires des Corps, au moins avons-nous trouvé les moyens d'arriver à des notions très-diftinctes de leurs principes secondaires ou chimiques. Or nous voyons constamment résulter, de l'intime & parfaite combinaison de ces derniers principes , des composés & des surcomposés, doués dune figure polyedre ou géométrique plus ou moins parfaite, mais dont les angles conservent une mesure fixe & déterminée dans chaque espèce ; & ce sont ces mêmes Corps qui, sous le nom de CRISTAUX, constituent ces grandes divisions du Règne minéral, appelées Sels, Pierres, MINÉRAUX, MÉTAUX, d'après les propriétés qui les distinguent & les caractérisent.

Il n'est donc aucune des substances propres au Règne minéral, qui puisse se soustraire aux lois de la CRISTALLISATION, suite nécessaire de la COMBINAISON, qui dérive à son tour de ce grand phénomène de la Nature que les Physiciens nomment IMPULSION, gravitation, PESANTEUR, attraction.

Ainsi, toutes les fois que la combinaison des mêmes principes élémentaires vient à s'opérer dans des circonstances & dans des proportions exactement semblables, nous voyons qu'il en résulte des Corps de méme forme, de méme densité, de même dureté, de même faveur, &C.; mais comme le temps, l'espace & la fluidité sont des circonstances nécessaires à l'arrangement symétrique & régulier des molécules cristallines entr'elles, il doit arriver aussi que , faute de la réunion de toutes ces circonstances, la CRISTALLISATION reste souvent confuse , imparfaite ou troublée, c'est-à-dire qu'au lieu de Polyėdres à facettes planes déterminées, elle n'offre plus alors que des surfaces courbes , des végétations, des dendrites, & des masses mêmes absolument informes , l'on ne distingue plus qu'un tissu lamelleux , ftrié, granuleux , cellulaire, ou l'assemblage de molécules presque imperceptibles.

Telle eft, MessięURS, la légère différence qui se rencontre entre un Spath calcaire rhomboïdal & un Bloc de Stalactite ou de Marbre blanc; entre un Cristal régulier de Sélénite & une Pierre à plâtre, ou un Albâtre gypseux; entre un Quartz ou Cristal de roche hexagone à plans triangulaires isocèles , & le Quartz informe, le Grès , l'Agate ou le Caillou.

Enfin, si les Montagnes primitives, les

1

011

« 이전계속 »