페이지 이미지
PDF

choifir un époux, confulte Lelio fur -ce choix; mais loin de profiter d'une occafion fi favorable, il fe décontenance, refte embarraffê & ne lui tient fue des propos vagues qui piquent la rincefie , au point qu'elle nomme Mario pour fon époux, & ordonne à Lelio lui-même, d'aller 'lui annoncer cette heureufe nouvelle.

Lelio défefpéré , n'a pas la foroeT d'exécuter cette cruelle commiflîon, $c en charge Arlequin; en ce moment... Scapin vient faire à Lelio le long détail de tous les meubles, des équipages qu'il a choifis, & lui demande s'il fera entrer les Marchands & les nouveaux Domeftiques qui font dans l'anti-chambre pour recevoir fes ordres : cette fcéne eft fort plaifante. Silvia arrive , il retourne à elle d'an air fournis & repentant; -mais elle ne lui pardonne qu'après lui *voir fait protefter qu'il n'a pour Flaminia -que haine & que mépris.

Cette Princefle qui a tout entendu,, .entre au moment que Lelio fait d'elle ton portrait qui n'eft pas fort à fon avantage; elle fait retirer Silvia, & la donne en garde à Violette ; elle fait éclater fon. flépit par les plus vifs reproches & par. >quelques foufflets :onpeupcohislurede-là que les Princefles d'Italie font un peu vives dans leurs amours $ comme eéHeci n'y va pas de main mtifte,"elle daffe •te nez à fon amant, & s'attendrit enfuite en voyant couler fdnfahg; elle' lui prend le mouchoir dont il fe fert, pour l'étancher; lui ddnne ;le 'fien en place,' & met l'autre datis fu poche-, après l'avoir auffi mouillé de fes'l&O' jnes.

Mario qui a été infdfmédierla pfèf&rence que la Princefielui a donné, vient J?en remercier; il s'épanche en longs remerciemens; mais comme elle ne l'a nommé que par dépit, elle l^flure qu'il a été trompé, & qu'elle n'a point encore fait de choix; Mario fort-eonfuS -& défefpéïé.

Lelio impatierité de toutes les façons -que la Princefle fait pour fe détermi*■ner, l'aflure, par leconfeil de Scàpinv que Mario ayant appris feis 'bontéspour lui, a réfolu de le faire aflafliHer^ c'eft pouquoi il la prie de permettre qu'il fe rerire de fa Cour, pour mettre fes jours en fureté, ce qu'elle lui accorde.

La facilité de la Princefle à confëhti*' qu'il s eloigne, augmente le défefpoir de Lelio; il maudit Scapin de fori mauvais confeil; & celui-ci, pour réparer fa faute auprès de fon Maître, s'engage à préparer une fourberie qui lui fera époufer la Princefle; je vois bien, ajoute t-il-, qu'il n'y a que votre naiflance inconnue , qui l'empêche de fe décider en votre faveur; je vais vous faire pafler pour le fils du Duc qui lui fut enlevé fort jeune parles Turcs; alors il fait déguifer Arlequin en Turc, & l'envoie au Duc redemander- fon fils Lelio, qu'il a acheté comme Efclave-, & qui eft a&ueHement Sécretaire de la Princefle; cette nouvelle parvient aux oreilles de Flaminia, qui n'étant plus contenue par le préjugé de l'infériorité de Lelio, lui découvre fa paffion z après un long épanchement de tenir drefle , ils prennent les mefures néceffaires pour leur mariage; mais les remords s'emparent de Lelio i il ne peut confentir à devoir fon bonheur à un fi honteux ftratagéme, & il découvre tout à Flaminia; cette marque de probité la charme, &. ne fait qu'augmente! fon amour.

Le Duc vient embrafler Lelio, qu'il croit être fon fils; & pour s'en aflurer (davantage, il demande à voir une marv Ijue qu'il doit porter fur la poitrine : cette queftion embarrafie fort la Princeflç & Scapin; mais Lelio qui fçait avoir Véritablement cette marque, ne fait point de difficulté de la montrer; ainfî la vérité de fa naiffance efl: découverte par un menfonge qui devait la cacher; Lelio fe trouve effectivement le fils du Duc, au grand étonnement de la Prin* cefle quil'époufe; &. comme Mario & Silvia n'ont plus, d'efpérance, ils fe confolent ens'époufant auflî ; ainfi finit cette Piéce, que M. de Marivaux pouprait bien avoir confultée avant de faire fes faufles confidences. Celle-ci eft tirée d'une Comédie Italienne du Cigognim a intitulée,.ia Moglia di quatro Maria, .

[graphic]

fP"——————■mmmmm.

L'ITALIEN MARIÉ A PARIS.

En trois ailes, 2/ Juillet Ij16.

CetteComédie fut d'abord donnée en Canevas Italien. Lelio qui y fit le plus grand plaifir dans le rôle du Jaloux, l'écrivit en fuite en cita} actes en profe, & la remit au théâtre le 29 Novembre 172p. Elle n'eut pas moins de fuccès;. & c'eft fur cette traduction que je vais en parler.

Lelio époufe Clarice, fille de Pantalon , qui a été élevée en France ; mais il prétend qu'elle vive fuivant la maniere de fon pays; il l'enferme, & ne lui laiffe pour tout amufement, que quelques livres intitulés , les Avantages de la folitude j l'Orvietan contre les Conteurs de fleurettes j &c. Il Iaifle aufli à; Colombine une lifte de toutes les perfonnes dont l'approche doit être interdite à Clarice, comme Maîtres à chanter, Maîtres à danfer, Revendeufes à la toillette ( 1 ), En ce moment Scapin

( 1 ) Cette fcêne a été fait, bien imitée .

e

« 이전계속 »