페이지 이미지
PDF

1

Vega Carpio, & tirée de l'ancien Rt^ man des faits & geftes de Charlemagne, & des douze Pairs de France} (i) elle eft intitulée en Italien : Poverta di Rinaldo.

i

f i ) C'eft auflî dans et Roman, <rae l'Ariorte a puifé Je lujet de fon Poème de J'Orbudo Fuiiofo.

[graphic]

»—— Iiii m ii-i iMii-.iui.i - ! t.■■.

RENAUD DE MONTAUBAN.

Canevas en trois actes, 6 Avril'jryjt-f.

Ganelon, Duc deMayence, pafiëde toute la confiance de Charles Martel, Prince faible & foupçonneux; il :en .abufe, pour perdre Renaud de Mon» tauban , qu'il hait mortellement; il invente tant de calomnies contre ce Seigneur, qu'il l'oblige d'abandonner Ja Cour , pourfe retirer dans (es terres: ( I ) l'Empereur l'y aflîége par 'e confeil de Ganelon; Renaud eft réduit à tuer fon cheval Bayai, fi fameux dans le Roman , pour nourrir fa femme Çc fon fils. • i

Le Roi de Maroc arrive en •Frafteev, dans le temps de cette oppreffion; la Princefle de Maroc tombe entre les mains de Renaud, qui la garde pour

( 1 ) Le droit féodal qui fublîftait alors , permettait aux Seigneurs, particuliers de demander, à main armée , la jufticc qui leur était refufee par leurs Souverains.

la rendre à fon pere; cependant Charles marche contreles Maures;'Florante, frere cadet de Ganelon, abandonne la Baniere royale, & prend-la fuite;-ce qui met le défordre dans l'armée Chrétienne. - ' . ': , <."

Renaud arrache à Floranta la Ua-niere, le dépouille .des marques de (a dignité, & après s'ep être revêtu luimême , fe jette au: milieu des Français, les rallie , les^ramene au combat & gagne la bataille : il fait Je Roi de Maroc Ton prifonnier , & lui fend la liberté., ainfi qu'à la Prindefle» à condition qu'il Sortira de France avec fes Troupes.,

Îju'il fera une trêve de dix années, 8c ur-tout qu'il ne le découvrira pas à l'Empereur, parce qu'il n'a d'autre vue ique de fervir fa-patrie. <•; , i....

Cependant le lâche Florante pafle „paur avoir remporté la victoire, & ôanelon continue à calomnietRenaud., :qu'il accufe d'intelligence avec les -Maures.

L'Empereur trop crédule, le dégrade de "la qualité de Paladin , & confere •cette dignité à Florante; pendant qu'on xncélébre la cérémonie, les Ambaflà-deurs du Roi ,de "Maroc arrivent;; :la. Prihceflequi s'était déguifée parmi eux, pour tâcher de fervir Renaud, prend fon parti contre Florante; ce qui confirme à l'Empereur l'infidélité dont on: a accufé Renaud-; & il ordonne à-Ganelon de s'en faifir.

Sur ces entrefaites,. Renaud trouve le moyen de s'introduire dans la tente de Charles; il le trouve endormi, il ne tient qu'à lui de lui ôter la vie; mais il fe contente d'emporter la chaîne que; l'Empereur portait au col; ils'en retourne chez lui, & rencontre Ganelon,. qui s'étant rendu maître du .Château , emmene fa femme & fon fils ;il l'attaque & les délivre; mais Ganelon qu'il a mis en fuite, trouve moyen de fe faifir de lui par trahifon, & il eft mené: devant Charles, qui le condamne au. fupplice : l'armée fe mutine, & demande que Renaud foit jugé par les autres Paladins ; Charles efteontraint de céder à ces inftances; & comme il eft perfuadé qu'il eft coupable, & qu'il fera condamné, ilordonne, afin d'ajouter encore à fa confufion, que fon Procès foit inftruit devant le Roi de Maroc, Ibrfqu'il viendra juger la trêve; cette circonftance qui doit augmenter fa

[ocr errors]

honte, fert à la gloire de RenaWi; foflf innocence eft reconnue, il rentre dan* {es dignités & dans la faveur de l'Empereur, quibannit le traître Ganeioâ>

[ocr errors]

& tous les Accufateurs.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors]
« 이전계속 »