페이지 이미지
PDF

promeflès les plus brillantes; il prend la réfolution de fe venger & de répondre saux carefles de Proferpine :il lui promet de ne lui plus être infidele. Perfdant le féjour d'Arlequin aux Enfers, comme on le croit mort, on célébre fa pompe funébre par une marche & des danfes convenables au fujet, & tous les habitans de fon Bourg déplorent fa perte qu'ils comptent certaine , l'ayant vu tomber dans le précipice.

D'un autre côté, Violette qui n'a point eflentiellement manqué à fon devoir , fe repent de s'être laiflée éblouir par les promettes de fon nouvel amant, qu'elle ne connaît pas d'abord pour Pluton : lorfqu'elle apprend qu'il eft le Dieu des Enfers, & par conséquent qu'il a voulu la tromper, elle lui fait de vifs reproches, & lui dit qu'elle veut abfolument retourner chez fon pere : Pluton piqué de fa réfiftance, la renvoye, & retourne aux Enfers , où il eft méconnu par tous fes Sujets, & fur-'tout! par Proferpine , qui, trompée de l'extrême reflèmblance, décide en faveur d'Arlequin.

Cette DéefTe qui eft dans la bonne foi, & féduite par les carefles redoublées que lui fait Arlequin, même en préfence de Pluton, fait peu de cas de la colere & des menaces de celui-ci; elle n'eft détrompée que par Mercure qui arrive de demis la terre , & dit à Pluton qu'il a ramené Violette chezfon pere; il ajoute que depuis qu'il fe mêle des plaifirs des Dieux, il n'a jamais trouvé de fille auffi fage & aufli fidelle à fon amant; Arlequin tranfporté de joie, convient alors qu'il n'eft pas Pluton , & dit à celui ci qu'il l'a échappé belle, & qu'il le méritait bien; il ne confent cependant à quitter Proferpine, qu'à condition que Pluton jurera parle Styx de lui être fidele, & de ne plus retourner à Violette ; Pluton prononce la derniere moitié du ferment; mais il ne veut point jurer d'être fidele à fa femme; Arlequin eft reporté dans fon Village : grande fatisfa&ion des parens, joie exceffive de Violette; Arlequin, lui pardonne, & leur mariage eft célébré par des fêtes que les habitans donnent pour leur retour, & leur bonheur.

Cette Piéce, eft tirée du Conte de Zagacrift, Roi d'Ethiopie; elle était fen trois actes en profe, mêlée de féeries Italiennes, de fpectaclcs, de danfes & de mufique, de la composition de Mouret; elle fut depuis mife toute en Français ,, & fut très-accueillie du Public; on peut cependant affurer, fans faire tort au mérite de M. Gueulette, qui en eft l'Auteur, & dont la réputation eft établie par beaucoup d'autres fuccès, qu'elle ferait moins favorablement reçue aujourd'hui. Le Parterre d'apréfent fe mocquerait d'un pauvre Pluton qui, après avoir enlevé une Payfanne & l'avoir conduite dans un lieu écarté, s'amuferait à bouder avec elle & la renverrait comme il l'a prife, parce qu'elle lui reproche de l'avoir trompée; il ne verrait pas avec plus de patience le même Dieu des Enfers étant dans fes Etats , biffer careffer fa femme par Arlequin, fe foumettre à fes ordres & lui prêter un ferment ridicule. Pluton eft un perfonnage imaginaire, j'en conviens; mais les Poetes lui ont donné un caractere qu'il faut abfolument lui conferver : le bon goût a heureufement confiné fur les planches de l'Opéra, tous ces perfonnages imaginaires, & nous ne verrons plus fur nos théâtres ralfonnabïes, les I)ieux & les Diables, les Vices & les Vertus , débiter des Madrigaux , ôc fake des Gargouillades.

[ocr errors][graphic][ocr errors]

LA FOIRE RENAISSANTE.

Comédie en un acte en profe ,, mêlée de Vaudevilles j 19 Janvier 171p.

Les Comédiens Italiens, dans ïà Défolation des deux Comédies & dans le Procès des Théâtres, avaient affez mal-traité la Foire, pour qu'elle en tirât une prompte vengeance ; aufline manqua-t-elle pas d'annoncer dans le Public qu'elle fe difpofait à donner une Piéce nouvelle , qui devait être le Triomphe de la Foire; pour prévenir, cette attaque, Lelio & Dominique eu compoferent fur le champ une autre » qu'ils intitulèrent la Foire Renaijjame, St

Ïu'ils donnerent avant l'ouverture de là bire; ils fçurent ainfi affaiblir le coup de leurs Adverfaires, en ôtant à leur Piéce le mérite delà nouveauté ; comme celle-ci fe trouvait liée au fujet de la Défolation des deux- Comédies & du Procès des Théâtres, ces deux PiécesFurent remifes , & la nouvelle fut donv née à leur fuite. \

La Foire n'ayant pu furvivre à la

« 이전계속 »