페이지 이미지
PDF
ePub

M E LUSIN E. Ah! Trivelin , tu me vois dans une colere affreuse... Qui eft cette fille ?

TRIVELIN. C'est celle que j'ai vue dans le bouclier de cristal.

MELUSINE. .. Je ne veux rien savoir davantage.

: TRIVELIN. Mais cette fille n'est pas fi fille que vous pensez. ...

MELUSIN E. Qu'elle soit fille ou femme, il suffit qu'elle soit l'amie de cette insolente-là, elle mérite ma haine. - TRIVELIN, bas au Marquis.

Gardons-nous bien à présent de dire que vous êtes un garçon, la Fée a perdu la partie avec son inconnu féminin, elle voudrait peut-être prendre la revanche avec vous.. .

MELUSIN E. Lutins , accourez & enfermez-moi ces deux filles-là ensemble, sans autre compagnie.

que vous éconous bien : ax Marquis.

[ocr errors]

Le MARQUIS, à part. Ah! quel bonheur! on va m'enfero mer avec celle que j'aime !

SILVIE, à part. O ciel! que va-t-elle faire ? M'en. fermer seule avec un Amant aimable, quel péril pour ma sagesse; ah! de grace, Madame, ne me faites point enfermer avec cette personne-lào

MELUSIN E. : Eh! pourquoi ce dégoût?

SILVIE. Madame, c'est l'unique grace que je vous demande...

MELUSINE Puisque vous haïssez cette personnelà, je suis charmée de cette antipatie, votre haine fera votre supplice. Lutins, qu'on les emmene. TRIVELỊN, bas.à Silvie & au Marquis.

Allez, je penserai à vous; (à Melufine) vous les avez assorties à merveille, vous entendez parfaitement bien à les punir; je crois qu'elles ne seront gueres tranquilles dans la prison où vous les învoyez. Les y laisserez-vous longtems?

MELUSIN E. Mais, non ; un demi-fiecle seule: ment.

TRIVELIN. -: Ma foi, ils s'y ennuyeront à la fin.

MELUSINE Et vous, Lutins, qui me servez de pages, je vous abandonne pour vos menus plaisirs le Valet de cette incon. nue. Vous, Trivelin, suivez-moi..

TRIVELIN, feul. Suivons-la, & cherchons les moyens de délivrer mon Maître d'une captivité si terrible : être enfermé cinquanre ans avec une jolie femme! cela est lassant. .

Les Lutins profitent de la permisfion de Melusine, jouent plusieurs tours comiques à Arlequin, Valet de Silvie.

Le Marquis & Silvie paraissent enfermés, il parle de la passion à Silvie sans se découvrir , & celle-ci paraît fort agitée des sentimens que son Amant lui fait partager. Trivelin les sépare par ordre de Melusine; cette Fée paraît

avec la ceinture magique pour éprouver le Marquis, comme elle a fait à Silvię dont elle a pris la figure. Le MARQUIS, sans voir. Mélufine.

Quoi! charmante personne, je ne vous verrai plus !.. (en la prenant pour Silvie) Ah! la voilà, ô ciel! quel heureux retour !

MELUSIN E. Que je le punirai cruellement, fi.si · Le MARQUIS.

Par quel miracle vous revois-je? Dans l'instant même qui semblait nous séparer pour jamais , Melusine ...

MELUS IN E. Melusine a changé de sentimens, & je vous jure que je suis ravie de fon inconstance; elle me renvoie auprès de ce qui m'est le plus cher au monde.

Le MARQUIS.
Quoi! vous m'aimiez! Est-il possible?

MELUSIN E. Quel est donc ce transport ? i Le MARQUIS. : Ah! je ne puis vous raire que je

- Tuis ce tendre Amant que j'ai voulu tantôt vous faire voir.

MELUSIN E, à part.

Qu'entens-je! quel surprise! & je les avais enfermés ensemble.

Le MARQUIS. Ces habits ont-ils pu-vous tromper si long-tems? Le feu de mes regards, la tendresse de mes expressions, tout ne vous disait-il pas que c'était l'amour qui vous parlait.

M E LUSIN E, à parti Elle ignorait son fexe, je respire. · Le MARQUIS, å part.

Elle est offensée de l'aveu que je viens de faire.

MELU SINE, à part. Ce n'est point-là une fille, quoi! ferai-je toujours la dupe des habits ... Mais quel nouveau transport m'agite! Que ce Cavalier est aimable sous ce déguisement ! - Le MARQUIS, à part.

Elle est très chagrine de trouver un homme où elle ne voyait qu'une femme,

« 이전계속 »