페이지 이미지
PDF
[ocr errors]
[ocr errors]

ARLEQUIN.

Hélas ! ni moi non plus. (77 compte par fes doigts, & dit tout h«uf$ Voilà pourtant tout.

Nina.:..

Pourquoi me demandes-tu cela?

ARLEQUIN. ;f; . Parce que ce font des remedes pour foulager l'amour, à ce que m'avait prônais Fatime. x NINA.

Gela, des remedes pour foulager l'amour? cela? cela î oh ! non, je fens bien qu'il m'en fauf d'autres»; ;,

ARLEQUIN. f Comment ferons-nous donc?

NI,NA,

Ah! voilà le Seigneur Pantajom notre maître qui arrive.

Pantalon arrive & amene les violons à fa fuite pour faire danfer les vandangeufes & les filles du village» <0n chante ï

En yandange on boit, on rie*

[ocr errors]

Le cœur même s'attendrit,
On n'y voit plus de tigre/Te:
Au printems l'amour nous bleffé ,,
En automne il nous guérir»

Pantalon veut faire chanter Nlna.i

(jui eft toute honteufe ; mais Berthold» on pere l'y oblige, & elle chante ea tremblant ce couplet fi naïf & fi connu»

Baifë-moi donc, me difait Blaifej
Nennin , je ne fuis pas fi niaife ,.
Ma mere me le défend bien,;
Mais voyez le lot Nicodême,
La fienne ne lui défend rien,
Que ne me baifait-il lui-même!

Au fecond aâe, Fatime veut mettre à exécution le projet qu'elle a formé d'époufer Arlequin; Trivelin a obtenu le confentement du pere d'Arlequin, & c'eft par la balourdife de ce dernier, que Fatime prétend faire réuffir la chofe II n'a, dit - elle, jamais vu que Tes chevres; il ignore,. auffi:- bien, que Nina , que ce n'eft qu'en s'époufant, qu'Us peuvent êtrev heureux. Je vais l'en ioftruire:;,^ fous prétexte de lui apprendre, ce qu'il faut: feus avec elle, je l'épouiêraLaiai^ même, & la feinte deviendra une vérité. Elle communique fon defTein au Seigneur Pantalon, qui rit de fon adreffe. Arlequin paraît. Il joint Fatime, & lui dit d'un ton chagrin, oibo ! Signora. Fatime 3 voi vi burtate-di me 3 avec vos remedes; tout cela ne vaut rien, & cela n'eft pas bien de fe mocquer ainfî d'un pauvre garçon qui eft affligé du mal d'amour.

FATIME..

Mon cher Arlequin, mes fecrets font fort bonsj puifqu'à tes yeux ils ont foulage Mario. Il faut que tu t'y fois mal' pris pour t'en fervir; voyons cqmmc ta as fait.

. ARLEQUIN.

J'ai fait pon&uellementtous mes cinq

doigts, & tout ce que j'ai vu faire au

Seigneur Mario, & tous ces remedes

;Jà ne font que de l'onguent miton mi

-ttine..

FATIME.

Ho bien, pour le coup , je vais t'en: donner un bon, & qui réuffira; carafin quêta n'y manqueten rien, je me donnerai la peine de te conduire moi-; même pendant toute J'opcfation».

« 이전계속 »