페이지 이미지
PDF

veut que tous ceux qui paneront cette marque, deviennent fous, & qu'en la repartant ils recouvrent leur bon fens. Le Prince de Mycene au défefpoir de ne pouvoir délivrer Danaé, fe plaint à Pantalon, &c. Mais il pafle la marque, & il -extravagoe à l'inftant. Pantalon furpris, veut le confoler & le faire revenir; mais partant la ligne, il perd l'efprit à fon tour, chante, danfe, &c. Enfuite Arlequin efface la raye, prend !a figure de Danaé, & dit au Prince qu'il s'eft échappé de la tour, & difparaît un moment après. Danaé paraît enfin. Colombine lui apprend qu'un grand Prince veut l'époufer, l'inftruit & la fait fortir de . cet état d'ignorance dans lequel on l'a toujours tenue.

Au troifieme acte, un; Poftillon fur un colimaçon, conduit Arlequin habillé en Ambafladeur, & monté fur une tortue. Il s'adreffè à la Gouvernante , & lui dit que fon Maître le Roi de Lydie, dont Jupiter a pris la figure, eft amoureux de la Princefle. Elle re • çoitdes préfens, & Jupiter prêt d'entrer dans la tour, apprend l'arrivée de Junon, qui paraît outrée de la perfidie de fon e'poux. Arlequin qui veut faire le plaifant, eft changé en âae par la

Déefle, ce qui lui fait dire cette éfpeee de bon mot: on eft étonné de Voir un âne parler comme un homme , & l'on voit tous les jours des hommes parlee comme des ânes. Junon apprend au Prince de Mycene, ce qu'il doit craindre de Jupiter; aufli-tôt la pluie d'oie tombe, & Junon excite une furieufè tempête que Jupiter calme. Il fe montre dans fa gloire, & promet une heureufe abondance. La Piece finit par des danfes & des chanfons, dont la mufique « été fort goûtée; elle eft deMouret.

VA V D E FILLE,

Si vous voulez d'une beauté ,
A vos defirs toujours rebelle,
Vaincre aifément la cruauté.
Faites pleuvoir de l'or chez elle,
Vous ferez tair» fa fierté.

Vieux Barbon , qui voulez toucher
Le cœur d'une Iris jeune & belle.,
lut-il aufîî dur qu'un rocher,
laites pleuvoir de l'or chez elle ,
E: vous pourrez en approcher.

Pour tromper les foins vigilans
D'une Gouvernante cruelle,

Qui gar Je fille de quinze ans;
Faites pleuvoir de l'or chez elle i
La belle aura la clef des champs.

Cette Piece eft tirée de l'ancien théâtre Italien, & a été remife fur le nouveau , par Dominique & Riccobini pere* qui y ont ajouté le Prologue & les couplets qui /ont de leur compofition. Elle tut .alTez bien reçue quoique l'intrigue en foit médiocre & qu'elle foit foiblement écrite, ce qui n'a pas empêché qu'elle n'ait été reprife de tems en tems, fans doute à caufe de fon brillant fpectacle & de fes divertùTemens agréables,

Fin du premier Volume*

[ocr errors]
« 이전계속 »