페이지 이미지
PDF
ePub

F A B L E X I V.

L'Avocat c le Batelier.
UN avocat , non pas de ceux

Qui des Cochins suivent les traces,
Mais bien un orateur inepte , paresseux,
Né sans goût, sans talens , sans finesse & fans graces

Passant l'eau , trouva singulier,

Que le rustique batelier
Tournât précisément le dos à l'autre rive

Où notre homme vouloit aller.
Est-ce à force de reculer,
Lui cria-t'il , que l'on arrive ?...

Sans doute , dit quelqu'un. Du moderne Caron,

Apprens quelle est toute l'adresse ;
C'est celle qui rendit maîtresse
L'éloquence de Ciceron.

Bon ! Vous vous moquez,

dit notre homme ;

Comparer l'orateur de Rome
Au manant qui tient l'aviron!...
Cette comparaison assomme,

Et je crois .... Monsieur l'avocat,
Elle est juste. Ecoutez .... Le batelier fauvage,

Qui tourne le dos au rivage, C'est l'orateur adroit , sensé, fin, délicat,

Dont la merveilleuse éloquence

Dérobe à l'auditeur séduit, Le véritable endroit où son art le conduit

De conséquence en conséquence.

FABLE X V.

[ocr errors]

Le Cheval al Ane.
LE

E fils d'un cheval de bataille ,

D'un Bucephale de nos jours ,
Fier de son origine , argumentoit toujours
De son rang, de son nom , de son air , de la taille:

Il en jugeoit apparemment ,
Par son prédécesseur. O le bon jugement!

Son imprudence étoit d'autant plus étonnante ,

Que, pour vous le peindre en un mot, Ce cheval n'étoit rien qu'un pauyre rossinante ,

Un chétif animal, un fot : L'orgueil, de la fottise est l'ordinaire lot.

Notre coursier mesquin, déchu de fa noblese,
Par son peu de courage & de capacité,
Du pauvre aliboron insultoit la foiblesse ,
L'air gauche , la roture & l'imbécillité. ...

Un tel voisinage me blesse :
Peut-on mettre un âne à côté
D'un cheyal de ma qualité ?

Tu veux parler de feu ton pere,
Dit maître Aliboron : il avoit en effet

Le renom d'un coursier parfait;
Mais , lui ressembles-tu, compere?

Nobles, n'oubliez pas que la naissance fait

Moins d'honneur qu'elle n'en ordonne :
Du ciel ce n'elt point un bienfait,
C'est une charge qu'il vous donne,

F A B L E X V I.

L'Etoffe À la Broderie.

Sur

un habit de friperie
Et d'un fort mauvais drap, un fou fit appliquer

Une superbe broderie :
Quelle est , s'écria-t'on, cette bizarrerie ?

Daignerez-vous nous expliquer
L'objet d'une dépense aussi peu raisonnable?
C'elt mon goût, dit notre homme. Aréponse semblable

On ne sait trop que répliquer.

Quelqu'un, sur cette extravagance
Insistoit néanmoins ; mais avec arrogance,

Le fou repartit fiérement,
Eh! Ne voyez-vous pas, têtes fans jugement

Que cet habit est si difforme ,

Qu'il a besoin d'un ornement ?
Fort bien , répondit-on; mais malheureusement

Le fond ayilira la forme.

[ocr errors]

Un auteur rima richement
Une matiére séche , aride & méprisable :
Loin qu’un stile fleuri le rendît excusable ,
Il en fut pour les frais de l'embellissement.

Freres, en Apollon, la plus petite strophe
Est de trop, croyez-moi , sur un mauvais sujet;
N’usons point de grands mots pour un petit objet,
Et fachons mesurer l'ornement à l'étoffe.

F A BLE X V I I.

La Mouche le Moucheron,
EN volant trop rapidement ,

Dans une toile d'araignée ,
Une mouche s'en vint donner imprudemment;

Elle n'y fut point épargnée :
L'insecte venimeux la saisit brusquement,

Et la suça cruellement.

Quoique témoin du fort de la défunte mere,

« 이전계속 »