페이지 이미지
PDF
ePub
[merged small][graphic]

s
I

PARIS,

JEAN DE LAU LNE, dans la Place de.
Soibonne , à limage S. Jean.

CLAUDE JOMBERT, près des Augustins,
à limage Notre-Dame.

JACQJJE Q^TILLAU, Imprimeur, rue
Galande, aux Armes de l'Univerfité,

I7O9.

AVEC APPROBATION ET PRIVILEGE;

Zharvardn Universityì

l MAR 10 1959 I

AVERTISSEMENT.

Les Elemens des Mathematiques qui font quelquefois citez^ dans la fuite de ce Livre, ont été imprimez^ à Paris en S" se trouvent

chez^jEAti De Laulne , Libraire k la Place de Sorbonne, prés le College d'Harcourt, & í^s^jacque Quillau, Imprimeur, }urè-Libn de ÍVnìverfitè) rue Galande.

PREFACE.

L y a environ quinz.e ant que je commençai a étudier la Physique par lavoye expérimentale, après mètre appliqué quelque tempi à la Theorie ordinaire. Jc fis d'abord construire les machines necessaires pour ^execution de mon dessein. Je commençai par les plus con" nues, & j'en recherchai dans la Jmte beaw coup d'autres tant dans les cabinets de quelques Curieux, que dans les Livres des Auteurs dignes de foi. J'ai continué chaque année a augmenter le nombre de mes inftrumens. J'ai fait avec ce secours non feulement des experiences communes,mais encore un grand nombre d'autres qui n'avoient été faites que par peu de personnes , ou dans les Pais étrangers : f eu ai examiné avec foin les circonftar.ces, & j'en ai perfeblionnè plusieurs dent f al rendu f execution ou plus prompte ,

[graphic]

p lus facile, & les effets en ont paru ou fins sensibles, ou plus furprenans. Un long exercice dans ces experiences, & les meditations dont je les ai accompagnées, niont donné lieu defaire même quelques découvertes.

Ce que je n'avoisfait d'abord que pour mon injìruSlion particuliere, ne f ut pas long-temps fans être utile au public. Plusieurs Professeurs de Philosophie de Paris souhaiterent avec empressement que f en fisse part à leurs Disciples : mais ayant augmenté le nombre de mes experiences & celui des inftrumens necessaires pour Us executer, il efi arrivé que dans certains Colleges f ai été quelquefois occupé a cet exercice pendant F espace de plus de deux mois. Je ne me fuis pas borné a celles qui servent à faire connoître la pesanteur & le ressort de l'air, j'en ai fait encore plusieurs fur les efforts des corps fluides & fur leur équilibre, fur les sons , fur les effets de l'aiman, fur les coagulations , fermentations, effervescences & inflammations des liqueurs, fur les dissolutions des métaux , fur t anatomie des plantes & des animaux, fur les refiaíìions & les reflexions de la lumiere, fur les couleurs , &c. Les habiles Professeurs dont jt&itfíS de parler, zjekz.pour l'infimetion de la jeunesse qui leur efl confiée, ayant remarqué avec joye íattention que leurs Disciples donnoient à ces experien* ces, s'en sont servis fort avantageusement pour leur apprendre agreablement ce qu'il y a de plus curieux & de plus utile dans la Physique, & en ont fait des applications très ingenieuses aux principes qu'ils avoient établis dansleurs écrits, afin £ en confirmer & d'en faire mieux comprendre la verité.

Aiais parceque dans d'autres Villes plusieurs personnes pourroient avec let mêmes moyens faire de plus grands progrès f/ue nous dans la Physique s'ils avoient une connoljsance exaíle des inflrumens dont on doit se servir, & que bailleurs U arrive souvent qu'en ne comprend pas bien les explications des experiences fauti de bien entendre la conflruW.on des inflrumens dont je me sers, & U maniere d'en faire usage :j'ai cru que ce seroit faire plai~ fir aux uns & aux autres, & en gênerai a tous ceux qui aiment la Physique, de donner une description exalìe de ces inflrumens & des experiences que ]'ai coutumede faire depuis plusieurs années, à quelques particuliers, & dans les principaux Colleges de Paris, même de joindre à cette description une courte explication de ees mêmes experiences*

« 이전계속 »