페이지 이미지
PDF
ePub

dans ses dignitez, que d'am voir gagné tant de Combats, parce que ses Soldats & les Officiers s'en attribuoient le principal honneur ; Et marque indubitable que le gain des Batailles vient de l'expérience & du courage des Troupes : Monsieur le Prince de Condé, quia le cæur ausli haut que le Ciel, aprés avoir défait à Rocroi les vieux Régimens des PaïsBas , & ceux de l'Empire à Nordlingue , n'osoit paroître en Guyenne devanç Monfieur le Comte de Harcourt, qui n'avoit qu'un petit Corps de vieilles Troupes, quoi que ce Prince eût le

double de nouvelles levées.

L'opinion différente dans la Religion ne doit rien faire à l'estime : On a vû de fort petits génies bons Catholiques, comme le Cardinal de Pellevé , qui demeura court haranguant les Etats Généraux, & de qui on a dit pour

cela :

Seigneurs Etats,excufezle

bon homme Il a laiső fon Calepin à

Rome,

Au contraire : on a vû des Huguenots , comme Monfieur de la Noüe Bras de Fer, que les plus célébres Ecri. vains ont comparé aux plus

Grands Hommes de l'Antiquité. Pour moi j'adore le mérite extraordinaire, par out où je le rencontre, dans l'Hérétique, dans le Rebelle, & dans l'Ennemi même. Le Le Duc Duc de Sesse Viceroi de Na- de seffe ples a laissé un Monument de Na

ples,drefie éternel de cette généreuse le un maxime, ayant fait construi-iće a re un Tombeau magnifique Navarre dans Sainte Marie de la No. ve de Naples à Pierre de Na-le. varre, avec cette Inscription.

Viceroi

Pierre de

& Rebele

Petro Navarro Cantabro, Solertisimo in expugnandis Urbibus Duci , Confalvus Ferdinandus. Sueffa Prin. ceps, Ludovici filius , Man

gri Confalvi Nepos , quamvis Gallorum partes fecutum , pio fepulchri munere honeftavit , cum hoc habeat in fe præclara virtus , ut etiamin hofte fit admirabilis.

Ce Héros honoroitla vertu dans un Ennemi , dans un Rebelle & dans un Transfúge ; & sans se contenter de le louer en son cæur , il lui élevoir un Mausolée.

A Rome on ne fit pas moins d'état de Cesar, parce qu'il étoit Epicurien, que s'il eût été de la Secte des autres Philosophes qui avoient des fentimens plus favorables de la Divinité & de la Provin

dence ; Et on estime plus aujourd'hui les Vers & Hiftoire de George Bucanan grand Hérétique , que les Poësies fades, & les Histoires de plusieurs Auteurs bons Catholiques

. D'ordinaire on fuit l'opinion qu'on a succée avec le lait : comme il arrive à tout le monde en matiére de Religion , de suivre les sentimens des Docteurs de fa connoissance , & de croire sur la foi des autres, fans approfondir les choses.; Mais pour avoir eu de mé. chans Peres nouriciers dans la Religion , cela ne détruit pas les vertus morales & hé. roïques qui éclatent en quel

« 이전계속 »