페이지 이미지
PDF
ePub

470 HISTOIRE DE P. CORNEILLE.

aurait fait demander par un nommé La Chapelle, son parent.

Quant à nous, nous pensons que si Louis XIV n'avait eu quelque injustice à réparer, il n'eût point envoyé les deux cents louis au grand Corneille qui ne paraissait d'ailleurs jamais à la cour, et que l'on oubliait parfaitement au milieu des préoccupations politiques. Quelque répugnance que l'on puisse avoir à charger la mémoire de Louvois d'un acte aussi inique que la suppression de la pension de Corneille, il ne faut pas être bien profond politique, ni bien versé dans l'intrigue des cours pour savoir qu'un mot de méchanceté placé à propos peut perdre le plus honnête homme, et que d'ailleurs le ministre circonvenu n'a pas le temps de se souvenir le lendemain de l'injustice commise la veille. Et puis il nous est consolant de penser' que Despréaux fit cette belle action qu'on lui attribue. Despréaux peut être un critique étroit, mais c'était un homme juste et capable de grandes choses.

Pierre Corneille, chargé de gloire et d'années, mourut le dimanche Ier octobre i685, âgé de soixante-dix-huit ans et trois mois. Sa mort n'a > jouta rien et ne retrancha rien à sa gloire. Il y avait long-temps qu'on le nommait le grand Corneille.

• a

[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]

CHAP. I.

II. Le théâtre Français avant P. Corneille.
III. Mélite.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« 이전계속 »