페이지 이미지
PDF
ePub

PARTIE

IV,

des qualités éminentes selon le fiecle? Et croira-t-on par-là rendre moins certain ce que des hommes bien inftruits

& contemporains, & pleins d'ailleurs, • comme on le suppose , d'un rare merite

selon nos idées, ont attesté, & même scellé de leur sang?

Refusera-t-on de reconnoître le siécle d'Auguste & de Tibere dans la peinture qu'on en a faite, ou se persuadera-t-on qu'il y avoit alors dans la plâpart des esprits d'heureuses dispositions parmi les Grecs & parmi les Romains, pour adorer comine un Dieu un Juif crucifié à Je. rusalem

par

ses Citoïens , & condamné par tous les Tribunaux ?

Combien est-il plus juste de rendre gloire à Dieu & à Jesus-Christ son Fils unique,dans des évenemens qui portent fi visiblement le caractere de leur puisfance ? Et combien doit-on s'estimer heureux de ce qu'il leur a plû nous rendre la foi fi facile & fi raisonnable, qu'il faut faire violence aux sentimens naturels de son esprit & de son cœur , pour résister aux preuves qui la démontrent ? car on ne sçauroit défavouer que tout paroissoit imposible dans le dessein & dans le plan de J. C. pour convertir tou . te la terre ; que les moïens, qu'il avoit

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

choisis, y étoient des obstacles; que rien CHAPITRE
n'étoit moins vraisemblable que ses pré-
dictions, que le succès a néanmoins exa-
Etement répondu à ses prophéties:& que
ces quatre

choses

prouvent invinciblement qu'il.eft Dieu, parce qu'elles prouvent qu'il a tout prévû & qu'ilatout fait. €99999999999999

CHAPITRE V.

[ocr errors]

La doctrine de Jesus - Christ in

struit seule tous les hommes de
toutes les yerités nécessaires au
salut.

CHAPITRE VI.
La morale de Jesus-Christ apprend

feule à l'homme les moiens de
faire servir fa bassesse presente
au rétablissement de sa grandeur
passée.

CHAPITRE VII.
Les mysteres de Jesus-Christ song

tellement au-dessus de la raison,
qu'avant leur accomplissement
personne n'auroic pû s'en for-
mer l'idée , mais après le suca

par Jesus

[merged small][ocr errors]

88 Principes de la Foi Chrétienne.

cès tous paroissent ordonnés par
une profonde sagesse.

CHAPITRE VIII.
Caractéres de la vraie Eglise, tel-

le qu'elle a écé fondée · Christ : sa difference d'avec la Synagoge : on est averti de quitter l'une , & il est défendu de quitter l'autre : il faut demeurer uni à la succession à laquelle on est obligé de revenir , pour remonter jusqu'aux Apôtres, & jusqu'à Jesus-Christ.

CHAPITRE IX. Les doutes, ou même l'incrédulicé, ne viennent

que

de ce qu'on n'envisage pas le plan de la Religion tout entier, & de ce qu'on ne fait attention qu'à une circonstance , qui paroît une difficulté, & qui causeroit de l'admiration fi on la voyoit à sa place,

CHAPITRE X: Récapiculation, exhortation, aca :: tion de grace.

[ocr errors][ocr errors]

21

ART. II. Premiere mulciplicacion des paine dans le défert : Divinité de Jesus Christ prouvée. Nourriture céleste figurée par une nourriture miraculeuse.

ART. III. Seconde multiplication des pains, non-seulement certaine , mais qui devient la preuve de plusieurs miracles qui l'avoient précedée,

ART. IV. Jesus-Christ marche sur les flots, y fait marcher saint Pierre, calme la mer & les venes, abrege le travail de les Apôtres , & couvre fous ces miracles d'importantes vérités.

26 ART. V. Jesus-Chrift réveillé de fon sommeil par les Apôtres pendant une grande tempéte , qu'il arrête par fes ménaces. Prote&ion de l'Eglise promise pour toujours. 34

ART. VI. Délivrance d'un homme poffedé par une légion de démons. Certitude de la poffellion & de fa délivrance. Vérités atceltées par l'une & l'autre. L'attention de Jesus Christ sur le moindre de fes Eløs admirablemenc prouvée.

39 ART. VII. Pourquoi le nombre des poffedés écoic fort grand au tems de Jefus-Christ & de ses Apôtres , & pourquoi il eft fi souvent parlé de leur délivrance dans l'histoire de l'Evangile.

CHAPITRE XXII.

46

Continuation de la même matiere. Les miracles

de Jesus-Christ sont certains í og ils prouvent invinciblement qu'il est le Fils de Dieu de la Sauveur du monde.

[ocr errors][ocr errors]

ART. I. Paralytique presenté par l'ouverture du coir à Jesus Chrift, qui prouve en le gué.

« 이전계속 »