페이지 이미지
PDF

son tri

189 ANDOVER-HARVARD · THEOLOGIABLEIF BARY DES CARES BIG BEAUATESTAMENT

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

DE PIÉTÉ

A L'USAGE

DES FRÈRES DES ÉCOLES CHRÉTIENNES

ÉDITION CONFORME

Aux décisions du 250 Chapitre général de l'Institut,

tenu en 1875.

[graphic][merged small][merged small][merged small]

OBSERVATIONS

10 Les titres généraux en MAJUSCULES, ainsi que les indications en italique, ne doivent pas être énoncés pendant les exercices. - Le président dit seul les titres spéciaux, en petits caractères romains, qui précèdent la plupart des formules; ensuite les Frères commencent les prières.

Lorsqu'il n'y a point de titre avant une formule, une antienne, etc., le Président dit les premiers mots, et les Frères poursuivent après l'astérisque ).

2. L'astérisque (*)est aussi employé dans certaines prières pour indiquer une pause un peu longue, exigée par la respiration, lorsqu'il n'y a qu'un faible signe de ponctuation, ou même qu'il n'y en a pas. – On sait d'ailleurs qu'on peut respirer aux principaux signes de ponctuation, tels que le point-virgule (;), les deux points (:), le point (.).

30 Dans le latin, chaque mot polysyllabe a une syllabe longue; on l'a indiquée par un accent aigu (). Cependant les dissyllabes ayant toujours la première syllabe longue, on n'a pas mis d'accent. On n'en met pas non plus sur les voyelles ce, ce, y, ni sur les voyelles formant grandes lettres initiales; la syllabe non finale qui renferme une de ces lettres est longue, si aucune autre lettre n'est accentuée : 8ceculum , foederis, mystica , Angelus.

La traduction française de certaines prières n'a pour objet que d'en faciliter l'intelligence. D'après l'esprit de l'Église, si l'on en excepte les formules les plus usuelles, c'est dans la langue liturgique que les prières publiques doivent être récitées.

A L'USAGE

DES FRÈRES DES ÉCOLES CHRÉTIENNES

PRIÈRE DU MATIN * In nomine Patris, et Filii, et Spiritus sancti. Amen (1). Renouvelons notre attention en la sainte présence de Dieu, et unissons

nos intentions à celles du divin Cour de Jésus.

DIVIX Cour de Jésus, je vous offre, par le Cœur imma

culé de Marie, * toutes les prières, les cuvres et les souffrances de ce jour, * en union avec les intentions pour lesquelles vous vous immolez sans cesse vous-même sur l'autel (2).

Je vous les offre particulièrement pour les intentions recommandées aux Associés de l'Apostolat de la Prière, pour ce mois et cette journée, * et afin de gagner toutes les indulgences attachées aux actes de piété que je pratiquerai aujourd'hui,

Jésus, Marie, Joseph, bénissez-moi ; bénissez aussi tous ceux pour qui je dois prier.

[ocr errors]

tez les âmes de ceux qui Mentes tuórum vísita, sont à vous, et remplissez de Imple supérbia grátia votre grâce céleste les cours Quæ tu creásti péctora. que vous avez créés.

1. Indulgence applicable aux défunts : cinquante jours chaque fois , et cent jours si l'on fait le signe de la croix avec de l'eau bénite. (Pie IX, 28 juillet 1863; 23 mars 1866.)

2. Cette formule a pour but de faciliter l'accomplissement des obligationsJournalières imposées aux & Associés de l'Apostolat de la priere.

3. Indulgence applicable aux défunts : cent jours chaque fois ; indulgence plénière une fois par mois pour la récitation quotidienne de cette hymne, en vue des besoins de l'Eglise et autres fins ordinaires. (Ple VI, 26 mal 1796.)

[ocr errors][ocr errors]
« 이전계속 »