페이지 이미지
PDF
ePub

E T

POËMES CHAMPÊTRES

DE M. GESSNER,

TRADUITS DE L'ALLEMAND

Par M. HUBER, Traducteur de la

Mort d'Abel.

[merged small][ocr errors]

A LYON,
Chez JEAN-MARIE BRUYSET,

Imprimeur - Libraire.

M. D C C. L X I I.
Avec Approbation & Privilege du Roi.

[ocr errors]

AVERTISSEMENT

DU

LA

TRADUCTEUR.
ACCUEIL favorable qu'on

a fait en France à la traduction de la Mort d'Abel, m'enhardit à donner aujourd'hui la traduction des Idylles du même Auteur. Dans la vue de fonder le goût du Public , j'en avois inféré deux dans l'Avertissement qui précede le Poëme d’Abel. Il m'a paru qu'elles étoient assez généralement goûtées. J'ai cor

rigé avec soin ces deux morceaux, & je les redonne aujourd'hui avec le reste de l'Ouvrage, composé de vingt Idylles & de quatre petits Poëmes qui par leur objet &

par

le ton qui y regne ne peuvent guere être réunis sous un titre plus convenable que celui de Poëmes champêtres.

Les Idylles sont le second ouvrage de M. Gessner & celui qui a mis le sceau à sa réputation déjà commencée

par

le Poëme pastoral intitulé Daphnis. Elles ont eu en Allemagne un succès plus brillant peut-être que celui d'Abel : du moins les applaudissemens ont-ils paru plus vifs & moins interrompus par la voix

[ocr errors]

être que

des Critiques. Je suis bien loin de vouloir tirer de - là aucune conséquence pour la comparaison des deux ouvrages. Une réputation naissante est ordinairement mieux accueillie qu'une réputation faite, & il suffit peutla mort d'Abel ait

paru depuis les Idylles pour qu'elle ait été moins louée & plus critiquée.

Le Poëme a pour lui la noblesse du genre, la grandeur du sujet, l'invention & la disposition du plan qui réunit la richesse & la simplicité , enfin l’art avec lequel l'Auteur a su rassembler dans le même Ouvrage les peintures sublimes de l'Epopée , les graces naïves de la Pastorale , & le

pa

« 이전계속 »