페이지 이미지
PDF
ePub

LES

LES

COMPLIMENS

DE LA

LANGUE FRANÇOISE,

AVEC

LES MAX IMES ET CONSEILS

POUR PLAIRE ET SE CONDUIRE

DANS LE MONDE.

Y

[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

Pour rendre visite à une personne qu'on ne

connoit que de réputation, pour faire

connoisance avec elle. A. V ,

Ous serez surpris, Monsieur ; puisque je n'ai point l'avantage d'être connu de vous ; mais j'ai mieux aimé pafser par-deffus les formalités ordinaires, que de perdre un moment l'honneur de votre connoissance. J'espére , Monsieur que vous me pardonnerez ma témérité en faveur de la vénération parfaite que j'ai pour votre mérite.

B. Je crains bien , Monsieur , que la renommée ne m'ait rendu un mauvais office auprès de vous. L'examen est dan

géreux pour moi auprès d'un aussi bon connoisseur que vous ; mais quelque rifque que j'y coure , je ferai toujours trop dédommagé par le plaifir d'une fociété comme la vôtre , pour ne vous la demander pas avec empressement.

A. Monsieur, c'est à moi de tout craindre , & il faut être auffi hardi que je le fuis, pour demander une amitié, dont tout l'avantage sera de mon côté.

B. Je voudrois., Monsieur, pouvoir vous maintenir dans de pareils sentimens , parce que je serois für de la vôtre pour toujours.

A. Si le coeur peut me tenir lieu de mérite auprès de vous, je n'ai rien à désirer.

B. On ne peut, Monsieur être plus sensible que je le suis à l'honneur que vous me faites ; & je ne manquerai point d'aller inceffamment chez vous pour vous en remercier.

A. Vous ne sçauriez , Monsieur , me faire plus de plaisir, & je vous affure que je ne négligerai rien pour rendre notre fociété durable.

B. J'y contribuerai aulli autant qu'il me fera possible.

« 이전계속 »