페이지 이미지
PDF
ePub

Je ne sçaurois cependant, Mademoifelle, vous donner de meilleur garant de ma fidélité que vous-même. Et pour peu que vous daigniez vous rendre justice, vous ne pourrez m'accuser de feindre , & vous conviendrez que vous n'avez rien à craindre de ma part,

Et bien , Monlieur , quand j'ajoûterai foi à tout ce que vous dites , que vous en reviendra-t'il ?

Que vous serez engagée à la reconnoissance.

Je ne m'en défends point , Monsieur, pourvû qu'elle n'aille point jusqu'à aimer; car sur ce chapitre-là, je résisterois à l'amour même.

Voilà justement, Mademoiselle , de quoi m'animer davantage. Les peines d'une pareille yictoire seroient bien effacées par le plaisir de la remporter.

Monsieur , il est bien difficile de vaincre une personne qui est toujours sur les gardes; & vous devez compter que tous pos efforts feront inutiles,

Pour peu que j'aye d'espérance, mes peines me paroîtront douces.

Pourquoi vous en plaignez-vous donc, Monsieur?

Je ne me plains point de mes peines, Mademoiselle ; mais je vous reproche votre opiniâtreté à ne pas convenir de la

justice que je rends à vos charmes.

Et bien, Monsieur, je vous promets une reconnoissance convenable à mon devoir.

Si vous me tenez parole, Mademoifelle , je serai l'homme du monde le plus heureux ; car je vous aimerai avec tant d'ardeur, de tendresse, de soumission, de respect, & de fidélité, que le devoir vous obligera tout au moins à m'estimer; mais en conscience cela doit aller jusqu'à l'amour.

Quarriéme Conversation. Ademoiselle , s'il étoit ausli facile

, comblée de tant de services, que vous ne pourriez jamais douter de ma tendresse.

Monsieur , quand on n'a rien à se reprocher du côté de la vérité, il ne faut point tant de protestations : elle est fans fard & doit s'exprimer simplement.

En vérité, Mademoiselle, je n'ai jamais fçû ce que c'est qu'artifice , & je m'en servirois moins pour vous que pour qui que ce soit. Je ne vous dis rien que tout le monde ne vous dise de même : & fi j'avois besoin de caution , j'en trouverois autant que j'en voadrois ; parce qu'il n'y a personne qui ne pense qu'on ne sçauroit vous aimer , que ce ne soit pour toujours,

M

Vous promettez beaucoup, Monsieur, ne craignez-vous point qu'il n'arrive quel que accident qui vous arrête au milieu de vos projets ? Je vous avertis au moins , que

si vous avez parlé à la légere, vous vous en souviendrez : car vous pouvez compter que je conserverai toujours aflez de tranquillité pour vous rendre le change.

Pourriez - vous , Mademoiselle , ine soupçonner de vouloir vous tromper ? Il n'y a point de serment que je ne fisse pour vous assurer de ma fidélité.

Et bien, Monsieur , je reçois vos protestations, en attendant que j'en aye des preuves.

Je me flatte , Mademoiselle , que vous serez aussi contente de moi , que je serai glorieux d'avoir mérité votre estime.

Fin des Complimens,

328

MAXIMES ET CONSEILS, Pour plaire å se conduire dans le

monde.

I

,

vous voulez être heureux & vous

craignez Dieu , soyez fidéle à votre Prince, & vivez en homme d'honneur & de probité.

II. Si l'on fait trois pas pour vous obliger, faites-en six, pour marquer votre reconnoillance.

III. Si vous n'avez pas de fortune, mérités d'en avoir. On fait voir claire à cette aveugle à force de bien faire, & de travailler avec honneur,

IV.

Ne reprenez point devant le monde ceux que vous croirez être en droit de

corriger.

corriger. Ce seroit un contre tems , qui feroit penser que vous les haïriez plus que leurs foiblefles & leurs défauts.

V. Vous ne pouvez apporter trop de circonspection dans vos paroles. Un mot échapé par imprudence ou par raillerie, & même souvent un bon mot dit avec efprit, coûte cher à celui qui a crû s'en faire honneur,

VI. Faites-vous des amis autant que vous le pourrez; mais il y en a fi

peu

de véri. tables , que vous ne devez pas compter fur eux. Vous trouverez en vous-même vos meilleurs amis, si vous remplissez vos devoirs à l'égard de Dieu , & à l'égard de ceux avec qui vous avez à vivre.

VII. N'ayez de l'attachement & de l'amour pour le monde , qu'à proportion du tems que vous y devez être. Celui qui voyage, ne s'arrête pas dans la premiere belle Ville qu'il trouve sur sa route , il sçait qu'il doit passer outre & aller plus loin.

VIII. En quelque état que vous soyez, faites plus connoître ce que vous êtes par vos actions, que par vos paroles, La droitu. je & la probité d'un homme soutiennent

Cc

« 이전계속 »