페이지 이미지
PDF
ePub

gens qui sont bien au-dessous de soi, on met seulement , pour Guillaume un tel , ou Maitre un tel.

Comme les Allemans sont plus accoutumés que les autres Nations, à mettre à la fuscription extérieure les noms propres & toutes les qualités & charges de ceux à qui ils écrivent , & les titres de pere , de mere, de parens oud'amis , quand ils sont tels ; qu'ils prennent garde d'en user de: même avec les François, dont il ne faut mettre que la principale qualité. Que s'ils n'en avoient point du tout , ni de Seigneur rie pour se faire distinguer de leurs freres ou parens de même nom, alors ils

pour roient mettre, A Monsieur un tel ..... L'ainé ou le cadet.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Billet d'une Demoiselle pour prier: un ami:

d'être [on. Compere. OUS m'avez dit cent fois, Nonsieur, que vous seriez charmé, fi vous pouviez contracter quel-.

que alliance avec moi :: s'il est vrai que cela vous fasse plaisir, je suis: bien aile de vous le procurer: M. C ....a fi bien réussi dans les fouhaits pour un héTitier, que son épouse vient de lui donner un fils, dont je suis priée d'être maraine.. N mà Taillé le choix d'un compere ; fi vous voulez me faire l'honneur d'être le: mien ,, vous aurez la bonté de venir me: prendre à cinq heures.. MONSIEUR

Votre , &C..

Je suis ,

Nouveau Secretaire du Cabinet.

37

REPONSE.

MADEMOISELLE,

E reçois avec toute la reconnoissance

de me choisir pour votre Compere : ce qui me touche le plus ,,c'est de ne devoir cette grace qu'à vous seule. Que je ferois heureux , Mademoiselle , si vous m'en accori. diez aussi généreufement une autre ! je n'cFe vous la demander à présent , je remets au tems: & à mes services, le soin de vous faire connoître si j'en suis digne. M. C..... a donc un héritier. Qu'il est glorieux d'au. voir fait mentir tant de monde ! On ne l'envoyera plus comme autrefois être gardien des Sultanes ; le Grand Seigneur n'auroit garde de mettre dans son Sérail un homme si redoutable: il me semble déja l'entendre nous rompre la tête de ses exploits passez & futurs. Je dois cependant: l'écouter tranquillement, puisqu'il est la premiere cause du plaisir que j'aurai de vous appeller ma belle Commere. J'irai vous prendre à cinq heures pour aller Qui il vous plaira , étant sans réserve,

MADEMOISELLE,

Votre, &c

Billet d'une Dame à un ami , pour lui demana.

dèr des fruits de son jardin.
E ne sçai , Monsieur, fi une personne

qui écrit pour demander , fait beaucoup de plaisir ;au siécle où nous sommes, eela plaît à peu de gens ; mais connoissant, comme je fais , votre générosité, je prens la liberté de vous prier de m'envoyer des: fruits de votre jardin ; de ces fruits autant renommés pour leur beauté & bonté, que : les pommes d'or des Hefperides. Si mas fanté me le permettoit, j'irois à l'imitation de Persée, endormir ce dragon surveillant, qui ne voit qu'avec peine les libéralités que vous en faites, &t je vous dirois de près avec beaucoup plus de joye que de lòin, que je suis ,

MONSIEUR

Votre , &c.

REPON SE..

MADAME,

2

0

E m'eftime très - heureux d'avoir en:

mon pouvoir quelque chose qui vouspuiffe faire plaisir, ufez de tout ce que je possede comme de votre bien propre. Je: vous envoye.ce qu'il a de plus mûr à prés

fent, j'aurai soin de ne vous en pas laisser manquer; il y a trop de gloire à vous obliger, pour ne pas prévenir vos souhaits : je fuis fâché que vous les bornjés à si peu de chose, ma personne, ma vie, & mes , biens étant également à vous. Je suis trèsmortifié que votre indisposition nous prive de tous les agrémens que nous atten-dions de votre présence : faites enforte de la vaincre; venez goûter cet air pur,

& admirer avec nous les belles pendeloques, de nos arbres, je crois que votre santé s'y rétabliroit mieux qu'à Paris : ce sont les voeux que je fais pour vous, étant avec le plus sincere attachement,.. MADAME,,

Votre., &c.

Billet galant d’in Monfieur qui demande fese

étrennes à une Demoiselle..

I votre cour eft à donner, je vous

demande mes étrennes ; & de vous Mademoiselle., je ne sçaurois recevoir : autre chose. S'il est en votre disposition, obligez-moi de me l'envoyer, ou de me: l'apporter , & foyez sûr que je n'ai rieni que je doive tant. chérir qu'un tel prés ienti

« 이전계속 »