페이지 이미지
PDF
ePub

DE L'ABBAYE

ET

DE L'ANCIENNE CONGRÉGATION

DES CHANOINES RÉGULIERS

D'ARROUAISE,
Avec des Notes Critiques, Historiques & Diplomatiques,

Par M. Gosse, Prieur d'Arrouaise, de l'Académie d'Arras.

[ocr errors][ocr errors]

A LILLE,
Chez LÉONARD DANEL, Imprimeur - Libraire ;

Rue des Manneliers, à la Sorbonne.

[merged small][merged small][ocr errors]

1

A MONSIEUR TABARY, Abbé d'Arrouaise, ancien Député ordinaire

des États d'Artois, &c.

[ocr errors][merged small]

our me

l'avezdefendu; j'obeis: je ne ferai poiui) pone eloge. Je ne veux qu'apprendre

ue veux qu'apprendre au Public que je iue Juice acquitté de moro devoir eu voua offrauz ce fruil de meie veillez. Dor vertua lui Joul couuuee; il Jail lex apprécier : qpouvois-je, Jaux l'offenser, wie taire, ou porter ailleuro-un tibur que je doia.es à vone tang ez à votre mérite personnel ? Je n'eng dirai poiuz davantage ; mais mons Jilence commande par vote modestie, u’es qu’un témoiguage du sprofond respect avec lequel je Juice, Monsieur,

Vore tiès-humble, &c.

GOSSE, Prieur,

Beaucoup

Eaucoup de personnes s'imaginent que les Archives de nos Abbayes recelent des sources intarissables de connoissances ; d'autres. demandent hautement qu'on les rende publiques comme des Bibliotheques : les premiers exagerent ; les seconds font injustes. Ce n'est pas tout. On va jusqu'à traiter d'ignorants les propriétaires de ces dépôts domestiques, & de paresse leur indifférence sur l'origine de leurs Fondations. Il n'est pas jusqu'au Rédacteur des Mémoires pour servir à l'Histoire du Vermandois,(S) qui ne parle avec la derniere indécence de ses Maîtres dans la diplomatique. Il s'est apperçu peut-être qu'il est aujourd'hui du bon ton d'injurier les Moines ; il a voulu donner aussi son coup de pié au Lion vieilli. Les Moines ignorants dans un Art qu'ils ont inventé & qu'ils perfectionnent tous les jours ! étrange’absurdité! Qui ne connoît les Martene , les Dachéri, les Mabillon, les Clément, les Poirier, &c. ?

M. l'Abbé Colliette voudroit que chaque Maison Religieuse eût fon Historiographe : je pense qu'il feroit très-difficile , pour ne pas dire impossible, de mettre de l'intérêt dans toutes ces Histoires particulieres. Je n'aurois point donné cet ouvrage au Public, si je n'avois eu à parler que de l'Abbaye d'Arrouaise : mais j'ai cru le rendre digne de son attention, en y joignant tour ce qui est relatif à la Congrégation ellemême. Si, malgré cela , l'on n'y rencontre pas-un-imérêt bien général, On peut être assuré du moins 'd'y trouver l'exactitude & la vérité.

(5) M. l'Abbé Colliette. V. surtout T. 2. p. 69. & T. 3. p. 153 & 154.

2

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

CHAPITRE I.
Origine de l'Église ou Abbaye d'Arrouaise.

Saint Heldémare premier Prévôt. Extre les Etablissements Réguliers que vit éclore le onzieme siecle, l'Abbaye d'Arrouaise, dans la Province d'Artois, mérite d'être distinguée. Non-seulement elle est une des plus anciennes de l'Ordre de Saint Augustin , mais la réputation de ses premiers Religieux ayant passé jusque dans les Pays étrangers,

« 이전계속 »