페이지 이미지
PDF
ePub

nous revêtir de tout ce qu'il est; comme pour devenir notre frere & notre fauveur , il s'est couvert de nos foiblefles & des apparences mêmes du peché : mais pour se procurer ces avantages, il faut participer à fon humilité, & s'en remplir fi abondamment, qu'on ne manque jamais de courage dans les plus grandes afflictions; il faut boire jusqu'aux dernieres gouttes de son calice , & être tela lement morts' au monde, que quoi. qu'il nous arrive de la part des homimes, nous ne regardions jamais leurs violences , ni leurs injustices, mais la seule volonté de Dieu, qui nous doit tenir lieu de tous les biens.

[merged small][ocr errors]

Les humiliations, les travaux, les fouffrances , les croix du fauveur , parlent un langage très-intelligible à toute la terre ; & elles nous disent, que si le Fils unique & bien-aimé de Dieu a été traité si severement par son Pere , parce qu'il avoit pris la ressemblance de la chair du peché, & qu'il s'étoit chargé de nos iniquitez : de miserables esclaves , dont la vie n'est qu'un

mene painé des que

[ocr errors]

tissu de crimes , ne doivent pas pré-
tendre que Dieu les traite plus favo-
rablement felon cette parole de Je-
sus-Christ même : Si l'on a traité de la Luc. 250
forte le bois verd , comment le bois feg 31.
fera-t-il traité ?

XXI.

· Détournons donc nos yeux de dessus
nous-mêmes ; tenons-les fixement ar-
rêtez sur le faint des saints; conside-
rons qu'il a souffert comme un sedi-
tieux , comme un ennemi de la loi , &
comme un blafphemareur; employons
tout ce que nous avons de raison & de
foi à imiter ce divin modele : & alors
nos plus sensibles afflictions, & les
plus grandes injures ne nous paroî-
trons plus rien. Il faut que nous ayons
tant de soin d'entrer dans les interêts
de Jesus-Christ, & de ne vivre que de
sa vie, qu'il n'y ait plus rien de nous-
mêmes en nous, & que nous n'ayons
jamais d'autres sentimens que les fiens.
On ne sauroit le considerer attaché à
la croix, qu'on ne s'y regarde comme
dans une chaire toute extraordinaire ,
d'où il nous instruit & nous dir:c'est
ton peché qui m'a réduit en cet état ,
& c'eft pour te racheter que je meurs :

ma doctrine consiste à savoir porter la croix, & c'est le seul heritage que je laisse à ceux qui m'appartiennent : Hæc à te paffus fum: hac pro te paffus Sum , hæc docui , hac promifi.

X XII.

Mais pour entrer dans ces dispositions, il faut sortir du monde , fuir le tumulte & l'agitation;se rendre sourds, muets & aveugles au regard de ce qui se passe dans le fiecle ; il ne faut point nous arrêter au bruit que les hommes font autour de nous, ni à rien de ce que nous pouvons voir, ou souffrir de leur part , non plus que nous em: barasser de leurs affaires, ni de leurs disputes ; il faut meprifer également leurs caresses & leurs outrages, leurs faveurs & leurs perfecutions; enfin il faut que nous soyons fi étrangers fur la terre , que rien de ce qui y arrive ne nous touche ; que nous y soyons ,

comme n'y étant pas , & que nous . regardions tout ce qui s'y passe , comme les faints le voyent du haut du ciel.

ΧΧΙΙΙ.

.Si nous sommes veritablement chrétiens pour pouvoir nous assurer que nous ne sommes plus de ce monde ; nous devons dire sur toutes les choses qui causent tant d'inquietudes, de peines & de mouvemens au reste des hommes, qu'elles ne nous regardent point; Quid hoc ad christianum? Comme nous ne vivons ici que pour entendre les instructions de JésusChrist, & pour le suivre, nous devons apprendre de lui à mépriser tous les biens & tous les maux du monde.

XXIV.

12.

L'obligation que nous avons de Rom. 6. mourir & de ressusciter avec ce divin*. fauveur, aussi-bien que de monter au ciel avec lui , & de prendre part au Colos, bonheur infini qu'il possede d'être assis *• à la droite de Dieu, selon la doctrine de l'Apôtre , ne nous permet pas de quitter la societé que nous avons avec le Pere, le Fils, & le faint Esprit , pour prendre part aux discours & aux vains amusemens des hommes , ni de nous

appliquer à autre chose qu'à Dieu feul ; que si nous sommes contraints par la loi de la charité , de converser avec les gens du monde, écoutons leurs discours avec un esprit chrétien & éclairé des lumieres de la foi; pendant qu'ils nous parlent au-dehors, rendonsnous attentifs aux instructions interieures du maître celeste, & jugeons de leurs paroles, ou de leurs actions par ces divines regles. Demeurons dans le silence jusqu'à ce que le faint Esprit nous ait inspiré ce que nous devons répondre , & faisons en sorte que nos paroles soient toujours des paroles de Dieu.

XXV.

[ocr errors]

Lorsqu'on a l'esprit de l'Evanghe, on se tient feul avec Dieu seul, en quelque lieu que l'on se trouve; & lorsque nous sommes entierement à lui, fas grace fait réussir tous les defseins des hommes à notre avantage';. leurs efforts ne fervent qu'à nous rendre invincibles; leurs fourberies à augmenter notre simplicité ; leur dureté. à nous donner de la compassion ; & leurs: te nebyes mêmes nous rendront

« 이전계속 »