페이지 이미지
PDF
ePub

T QUIS, par la grace de Dieu, Roi de France & de Naz Ivarre: A nos amez & feaux Conseillers , les Gens tenans nos Cours de Parlement, Maîtres des Requêtes ore , dinaires de notre Hôtel, Grand Conseil, Prevôt de Paris, Baillifs , Sénéchaux, leurs Lieutenans Civils , & autres ROS justiciers qu'il appartiendra ; SALUT. Notre bien amé JACQUES CLOUZIER, Libraire à Paris, Nous ayant fait remontrer qui lui auroit été mis en main un ouvrage qui a pour titre Traitez de Pieté ou Discours sur divers sujets de la morale chrétienne , par feu M. Ci de Sté. Marche , Préure; qu'il souhaiteroit faire imprimer & donner au Public , s'il nous plaisoit lui accorder nos Lettres de Privilége fur ce néceflaires , offrant pour cet effet de le faire imprimer en bon papier & beaux cara&éres, suivant la feuille imprimée & attachée pour modéle sous le contre-fcel des présentes ; A CES CAUSES, voulant traiter favorablement ledit Exposant, Nous hi avons permis & permettons par ces Présentes , de faire imprimer ledit livre ci-dessus specifié , en un ou plusieurs volumes, conjointement, ou séparément , & autant de fois que bon lui semblera , sur papier & carađéres conformes à ladire feuille imprimée & attachée pour modele sous no.. credit contre-scel, & de leivendre, faire vendre & débiter pas tout notre Royaume, pendant le tems de fix années conses cutives, à compter du jour de la date derd. Présentes. Fajo Sons défenses à toutes sortes de personnes de quelque qualité & condition qu'elles soient,'d'en introduire d'impresfion étrangére dans aucun lieu de notre obéissance ; comme aufli à tous Libraires-Imprimeurs & autres , d'imprimer , faire ime primer, vendre, faire vendre , débiter, ni conuefaire ledie livre ci-dessus exposé, en tout ni en partie , ni d'en faire aucuns Extraits, sous quelque prétexte que ce soit, d'augmentation ou corre&ion, changement de Titre , ou autrement , Tans la permiffion expreffe & par écrit dudit Exposant ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confiscation des Exemplaires contrefaits , de quinze cents livres d'amende contre chacun des contrevenans, dont un tiers à Nous, un tiers à l'Hôtel-Dieu de Paris, l'autre tiers audit Exposant, & de tous dépens, dommages & intérêts. Ala charge que ces Présentes feront enregiftrées tout au long sur le Registre de la Com. munauté des Libraires & Imprimeurs de Paris , dans trois mois de la date d'icelles, que l'impreffion de ce Livre sera Taite dans notre Royaume & non ailleurs , & que l'Iraperipate

te conformera en tout aux Réglemens de la Librairie, & non
tamment à celui du 1o. Avril 1725. & qu'avant de l'exposer
en vente, le manuscrit ou imprimé qui aura servi de co.
pie à l'impression dudit Livre sera remis dans le même étar
où l’Approbation y aura été donnée , és mains de notre
très-cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France le
fieur Chauvelin, & qu'il en sera ensuite remis deux exem-
plaires dans notre Bibliotheque publique , un dans celle de
notre château du Louvre, & un dans celle de notre lit très-
cher & feal Chevalier Garde des Sceaux de France le Sr.,
Chauvelin , le tout à peine de nullité des Présentes ; du
contenu desquelles vous mandons & enjoignons de faire
jouir l'Exposant ou les ayans cause pleinement & paisibles
ment, sans souffrir qu'il leur soit fait aucun trouble ou emo
pêchement. Voulons que la copie desdites Présentes qui
fera imprimée tout au long au commencement ou à la fin
dudit Livre soit tenue pour dûement fignifiée , & qu'aux co-
pies collationnées par l'un de nos ames & féau x Conseillers
& Secretaires , foi roit ajoutée comme à l'original. COM-
MANDONS au premier notre Huiffier ou Sergent, de faire
pour l'exécution d'icelles, tous Ades requis & nécessaires,
fans demander autre permiffion , & nonobstant Clameur de
Haro , Charte Normande , & Lettres à ce contraires : Car
tel et notre plaisir. DONNE' à Versailles le vingt-septiéme
jour du mois de Novembre , l'an de Grace wil rept cent
Riente-deux, & de notre Regne le dix-huiciéme. Par lo
Roi en son Conseil,

CHU PP IN.

[ocr errors][ocr errors]

Registré sur le Registre VUI, de la Chambre Royale des Lis fraires & Imprimeurs de Paris , Ni. 458. Fø. 442. conformé. ment aux anciens Réglemens confirmez per celui du 28. Févrior 0723. A Raris le 15. Decembre 1732.

G, MARTIN, Syndic..

De l'Imprimerie de GISSE Y.

[ocr errors]

DE L'OBLIGATION

QU'ONT
LES CHRETIENS

DE
FUIR LE MONDE.

1.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

OMME nous ne sommes créez que pour Dieu,nous avons une obligation indispensable d'être tout à

lui, de n'avoir rien & de ne faire rien que pour lui ; de le laisser disposer de nous comme d'un bien qui lui appartient , & de nous tenir en paix entre ses mains..

Notre esprit ne doit pas s'occuper un moment à se regarder soi-même, mais s'oublier entierement pour ne regarder que Dieu, & toutes choses en Dicu; car Dieu est l'unique lumiere des

Tome II.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

hommes, & hors de cette lumiere, on ne voit rien comme il faut; mais tout est tenebres,mensonge & tromperie. .. Notre volonté ne doit vouloir que Dieu, ni ne s'arrêter qu'à lui ; parce qu'il n'y a de bon & de permanent que lui seul; elle ne doit chercher qu'en lui sa paix, sa joie & son souverain bonheur ; car ces biens sont trop grands pour se rencontrer dans des creatures qui ont commencé , & qui doivent bien-tôt finir; qui viennent du neant, & qui y retombent.

Nous devons aussi ne nous souvenir que de Dieu , parce qu'il est notre tout , qu'il est present à tous les tems & à tous les lieux, fans succesfion & sans étendue ; & nous devons nous oublier nous-mêmes, parce que nous ne sommes rien , & que nous nous tromperions si nous pensions être quelque chose. Enfin, il faudroit ne nous point sentir pour parler ainsi ; être morts à nous-mêmes, & pouvoir dire que nous ne vivons plus, mais que Dieu yit en nous ; que nous ne sommes plus , mais que Dieu est toute chofe en nous ; que nous n'agissons plus, mais que le faint Esprit fait tout en nous.

« 이전계속 »