페이지 이미지
PDF

L'horreur épaisse de la nuit
De son voile affreux m'environne.
SA MS O N.
J'ai trahi de mon Dieu le secret formidable.
Amour! fatale volupté !
C'est toi qui m'as précipité
Dans un piège effroyable,
Et je sens que Dieu m'a quitté.

SCÈNE V.
LES PHILISTINS, SAMSON, DALILA.

LE GRAND-PRÊTRE DEs PHILIsTINs.
VENEz; ce bruit affreux, ces cris de la nature,
Ce tonnerre, tout nous assure
Que du dieu des combats il est abandonné.
D A L IL A.
Que faites-vous, peuple parjure ?
SA MS O N.

Quoi! de mes ennemis je suis environné ?
(Il combat.)

[ocr errors]

LEs PHILIsTINs, combattant.
Cédez, esclave.
SA MS O N.
Ah! quelle mortelle langueur !
Ma main ne peut porter cette fatale épée.
Ah Dieu! ma valeur est trompée ;
Dieu retire son bras vainqueur.
LEs PHILIsT1Ns.

Frappons l'ennemi qui nous brave :
Il est vaincu; cédez, esclave.

sAMsoN, entre leurs mains.

Non, lâches! non, ce bras n'est point vaincu par vous;
C'est Dieu qui me livre à vos coups.
(On l'emmène.)

SC È NE VI.
DALILA, seule.

O désespoir ! ô tourments! ô tendresse !
Roi cruel! peuples inhumains !
O Vénus, trompeuse déesse !
Vous abusiez de ma faiblesse.
Vous avez préparé, par mes fatales mains,
L'abîme horrible où je l'entraîne ;
Vous m'avez fait aimer le plus grand des humains
Pour hâter sa mort et la mienne.
Trône, tombez; brûlez, autels,
Soyez réduits en poudre.
Tyrans affreux, dieux cruels,
Puisse un Dieu plus puissant écraser de sa foudre
Vous et vos peuples criminels !
Théâtre. 2. 15

[merged small][merged small][ocr errors]

ACTE CINQUIÈME.

SC È NE I.
SAMSON enchaîné, GARDE s.

PRoFoNDs abîmes de la terre,
Enfer, ouvre-toi!
Frappez, tonnerre,
Écrasez-moi !
Mon bras a refusé de servir mon courage ;
Je suis vaincu, je suis dans l'esclavage ;
Je ne te verrai plus, flambeau sacré des cieux ;
Lumière, tu fuis de mes yeux.
Lumière, brillante image
D'un Dieu ton auteur,
Premier ouvrage
Du Créateur ;
Douce lumière,
Nature entière,
Des voiles de la nuit l'impénétrable horreur
Te cache à ma triste paupière.
Profonds abîmes, etc.

SCÈN E II.

SAMSON, CHœUR D'HÉBREUx.

PERSONNAGES DU CHOEUR. HÉLAs ! nous t'amenons nos tribus enchaînées, Compagnes infortunées De ton horrible douleur. SA MS 0 N. Peuple saint, malheureuse race, Mon bras relevait ta grandeur ; Ma faiblesse a fait ta disgrâce. Quoi! Dalila me fuit! Chers amis, pardonnez A de si honteuses alarmes. PERSONNAGES DU CHOEUR, Elle a fini ses jours infortunés. Oublions à jamais la cause de nos larmes.

SA MS O N. Quoi! j'éprouve un malheur nouveau ! Ce que j'adore est au tombeau ! Profonds abîmes de la terre, Enfer, ouvre-toi ! Frappez, tonnerre, Écrasez-moi! sAMsoN ET DEUx CoRYPHÉEs. Trio. Amour, tyran que je déteste, Tu détruis la vertu, tu traînes sur tes pas L'erreur, le crime, le trépas : Trop heureux qui ne connaît pas Ton pouvoir aimable et funeste !

« 이전계속 »