페이지 이미지
PDF

Dans le fein des plaifirs étcrnifa leur chaîne, Ce fut ainfi pour l'honneur de la fcène,

Que Silvia reçut le jour. Qui pourrait s'y tromper? Elle a du Dieu fon perc,

Cet ingénieux caractere

D'enjouement, de variéte,
Et la naïveté de fa charmante mere.

Silvia était née à Touloufe en & elle époufa en 1720, Jofeph Baletti, qui jouait les feconds Amoureux fous le nom de Mario; elle a eu de ce mariage Antoine-Etienne Louis Baletti reçu en 1742 , & qui remplit actuellement le même emploi. Louis Baletti, fecond fils, Danfeur, & Jeanne Baletti, epoufe de M. Blondel, Architectedu Roi.

DEBUT DU SIGNOR ZJNUZZl

Le Signor Zanuzzi débuta le 2j" Juillet 17 5-9, par le rôle d'Amoureux dans le Chevalier d'Induftrie, Canevas Italien en trois actes, qu'il joua avec beaucoup d'intelligence & de vivacité; il fut reçu à part, & continue de remplir cet emploi à la fatisfaction du Public.

DEBUT DU Sr. LE JEUNE.:

Le 16 Janvier, le Sieur le Jeuns fit connaître fes talens pour le chant, Ja danfe & la déclamation, dans les Talens à la mode, où il débuta pour le rôle d'Amoureux, qu'il a toujours rempli depuis , avec la même noblefte & la même aifance qu'alors on remarquait en lui. Il avait auffi débuté avec quelque fuccès au Théâtre Français, par le rôle d'Egifte dans Mérope ; mais il n'avait point été reçu, cet emploi étant rempli.

DEBUT DE LA DUe, JOURDAIN. Le 29 Janvier, la Demoifelle Jourdain débuta dans /''Epoufe fuppojéej le premier Février dans la Servante de qualité', & le y dans le Divorce. Elle joua dans ces trois Pieces le rôle de Soubrette, & ne fut point reçue.

DEBUT DE LA DU*. MARTIN.

Le 16 du mois de Février fuivant la Demoifelle Martin, qui s'était fait connaître avantageufement fur le théâtre de l'Opéra Comique, débuta fur celui de l'Hôtel de Bourgogne par les rôles d'Amoureufes dans le Jeu de l'Amour & du Hazard, la Coquette fixée; la Servante Maîtrefle, la Bohémienne & le Maître de Mufique; elle les a tous remplis, à la fatisfaction du Public, qui a été fort étonné d'apprendre qu'elle n'avait point été reçue.

Le 25 Février i760, les Comédiens donnerent une repréfentation de la Servante Maîtrefle, au profit de leur Camarade Baletti, pour le dédommager autant qu'il leur était poflible d'un accident funefte & fingulier.Ce malheur arriva par une fatalité qu'il était difficile de prévoir. Au dernier acte de Camille Magicienne , Pantalon amene avec lui des Soldats pour forcer la Tour, où Camille tient enfermés Lelio&FIaminia; alors on faifait tirer une décharge de coups de fufils contre cette Tour: un des Soldats deftinés à cet aflaut, en attendant avait pofé fon fufil à côté de celui de la Sentinelle du théâtre , qui était forti pour quelques befoins. La fcène étant arrivée plutôt qu'il ne comptait , il fut appelle, & prit avec précipitation au lieu du fien, le fufil de la Sentinelle chargé d'une balle , dont il perça la cuifle du fieur Baletti, qui jouait le rôle deLelio; en cet endroit

le Spe&acle finit comme on peut le l'imaginer, & le Public marqua par fa fenfîbilitç, toute la part qu'il prenait à un accident fi malheureux.

L'INNOCENTE SUPERCHERIE.

Comédie en trois actes j en profe j mêlée d Ariettes j 16 Fevrier 1760.

JL/E vieux Concierge d'un Château, homme riche & veuf, eft devenu amou^ reax de Florette , jeune Villageoife orpheline , qui a été élevée chez Monr fieur & Madame Cadeau. Cette Florette aime Colin, fils du Concierge, & en eft aimée. D'un autre côté, le Seigneur du lieu, à qui le Concierge eft redevable de fa fortune, veut le remarier à Madame Thomas, fa femme de confiance, qui eft venue aufll. Le Concierge qui ne fe fent plus aucun goût pour Madame Thomas, & qui doit ufer, de ménagement à l'égard de fon Seigneur, veut faire enforteque la coquetterie de Madame Thomas lui ferve de prétexte à éluder fon mariage avec elle. Pour remplir ce deflein, il propofe à la" jeune Florette de déguifer fon fexe, & de pafler pour un jeune garçon; elle y confent. Colin eft fort intimidé de l'amour que fon pere a pour elle; mais elle le raflure. Habillée en homme, le Concierge la préfente à Madame Thomas, qui en devient amoureufe, & comme il n'y a point de chambre vuide dans le Château, elle propofe de faire coucher cette Florette , qui a pris le nom de Finet, dans la chambre de Colin. Cette propofition ne plaît point au Concierge; mais eft fort du goût de fon fils. Le Pere veut que ce Finet aille loger au donjon; à quoi Madame Thomas répond, qu'étant fi haut, & dans un corps de logis féparé, elle ne pourra pas s'en faire entendre quand elle en aura befoin. La conteftation finie, Madame Thomas, feule avec Finet, lui fait l'amour, & lui donne une bourfe de louis. Le Concierge, revenu fur la fcène, & feul auflî avec Finet, lui donne le contrat d'un bien qu'il a acheté pour fa chere Florette, & qu'il lui avait promis. Munie de ces deux préfens, elle les montre à Colin , dont elle raflure la tendrefle allarmée. Le Concierge a une affaire prenante qui l'appelle à Paris; & il veut y envoyer fon fils à fa place. Colin s'en

défend;

« 이전계속 »