페이지 이미지
PDF
[ocr errors][ocr errors][graphic]
[graphic][merged small][ocr errors][merged small]

LES INDES DANSANTES.

Parodie des Indes Galantes t 21 Juillet 17S1 Cl)

Le TukcGénéreux,
Premiere Entrée.

Ti M 1L T E fe détermine à découvrir au Bacha le feu qui la confume , Se Jes regrets que lui caufe la perte de

(1) Le théâtre repréfente les Jardins d'Ofman Bacha, terminés par la mer.

Tome FL A

fon cher Valere, parce qu'Ofman eft un Turc débonnaire , qui ne fe fâche de rien. Il arrive, & la falue par un couplet en ftyle oriental. Elle lui apprend comment elle a été féparée de fon Amant, à l'inftant où l'hymen allait les unir ; Ofman reçoit très bien la confidence, lui débite un petit madrigal , & s'en va. Le Théâtre s'obfcurcit.

E.M I L I E.

Air: De mon Berger volage j'entends le flageolet.

L'orage fur ma tête
Redouble fon effet;
Au bruit de la tempête,
S'accorde un flageolet.
Malgré tout le ravage
Qui s'excite dans l'air,
3e veux fur ce rivage,
Chanter un petit air.

X

Air: Voilà la. différence.

Le vent met l'Onde en fureur,
L'amour agite mon cccurj
Voilà la reflemblance.
7e verrai calmer ces flots,

Sans voir la fin de mes maux;
Voilà la différence.

On entend les cris des Matelots qu'on ne voit point; un Vaifleau battu cela tempête, traverfele Théâtre.

Le C H (fi U R des Matelots.

Air: A boire, à boire.

A l'aide, à l'aide, à l'aide,
A l'orage notre art cède.

EMILIE.

Un Vaiffeau va périr au Port
Souvent l'Amour a même fort.

Ceux qui compofent l'équipage de ce Vaifleau malheureux , n'échappent à la fureur des flots, que pour tomber dans les fers du Bacha. Un d'eux eft Valere, & fa reconnaiflance avec Emilie, fe fait par des couplets fort galans; mais lorrqu'elIe lui apprend que le Bacha foupire pour elle , il fe livre au défefpoir, par la crainte qu'elle n'ait reçu le mouchoir.

EMILIE.

Air; L'eujfe - tu cm.
Non, de Barbare en Barbare,
J'ai toujours eu le bonheur
De couferver mon honneur.

VALERE.

Rien n'eft plus rare.

Cette fcène finit comme toutes les fcènes qui fe partent entre Amans; c'eft-à-dire, en duo ; Ofman revient, les furprend , & commence par leur faire grande peur. Ici fe fait encore une reconnaiflance entre lui & Valere, qui lui a rendu en France de grands lervices.

OSMAN.

Air: Vous avec bien de la bonté.
Cher Seigneur, vous m'avez traité
Tout comme un de vos freres,
Oui, Car vous m'avez racheté ,
Quand j'étais aux Galeres,
De votre générofité ,
Envers vous ici je m'acquitte ,
Tout au plus vite.

EMILIE & VALERE.

Seigneur, en vérité

Vous avez bien de la bonté.

OSMAN.

A I r: Cefl ce qu'on n'a vointyu de la vie, Détalez fans cérémonie.

« 이전계속 »