페이지 이미지
PDF

( En Haute- Contre. ) Jarnigué , Princefle adorable , Quand finirez-vous le tourment D'un Héros déplorable » Si c'eft un crime d'être aimable, Ah ! qui des deux eft plus coupable , Vous de charmer fi tendrement, Moi, d'aimer fi parfaitement î Ah! qui des deux eft plus coupable? Jarnigué , Princefle adorable, Quand finirez-vous mon tourment! ( Bis.§ C'en eft trop, terminons une ennuyeufe vie.

( Il tire un petit couteau de fa poche. )

{En Baffe-Taille.)

Arrêtés, arrêtés, hélas ! quelle barbare envi»!

Ah! ne vous donnez point la mort,

Car vous feriez \ifx grand tort

A la Princefle qui vous aime. ( En Haute-Contre. ) Qui m'aime! jufte ciel! Dieux , queu bonheur extrême,

Murmurez . . . doux oifauxj Coulais, coulais charmants Zerphirs,

Volais, volais, ruiflîaux, Pour chanter mes plaifirs. ( Bis. ) (En Baffe-Taille.)

[graphic]

Ta tendre flamme eft couronnée; Je viens de la part des- Enfers , l'our ordonner ta dcftinée; De deux parfaits Amans l'agriable Hymenée , : ;;r boit effrayer tout l'Univers. Defccndez, defcendcz d'I'orlimp' Troupe immortelle, • Sortez de vos antres profonds; Que les joyeux plaifirs, transformés en Démons , {Bis.) Célebrent la terreur d'une flâme éternelle, (iw.)

( En Chaut. )

Chantons, chantons, fautons, fautons.
Triomphe , gloire,
Chantons, Cupidons ,
Chantons la Yi&oire.

(EnDeffhs.)

Kon, non, il n'eft point de fi joli nom;
Que le nom de la Victoire.

Non, non, > il n'eft point de fi joli nom,
Que celui de Cupidon ,
De la Victoire & de la Gloire.

Madame Brécourt encourage le Paylân, & Monfieur Brécourt demande les fuflfrages du Public, qu'il obtient facilement pour une Piece pleine d'excellentes plaifanteries. Elle fut faite par Meffieurs Favart & Anfcaume. dans les circonftances où les Comédiens furent obligés de donner leur repréfentation fur le Boulevard, pendant que l'on réparai leur Salle de l'Hôtel de Bourgogne, où ils ne rentrerent que le 8 Octobre, & dont ils firent l'ouverture par la nouvelle Joûte , Parodie de Tancrede,-& par la Fortune au Village, Parodie de l'Opéra d'Eglé , précédée.d,un Prologue, dans lequel ils implorent le fecours de Monfïeur de la Rapfodiere, Auteur Comique, qui leur promet des nouveautés en abondance. Ce Spectacle fut fuivi de la/Veillée Cochoife, nouvelle Pantomime, de la compofition du Sieur BÙMoni, alors Maître de Ballets du Théâtre Italien.

!

Les Comédiens donnerent le 10 Septembre, la premiere repréfentation de l.'Ecoflaife, dont nous ne donnerons point l'extrait, attendu que ce n'eft autre chofe que la Piece de M% de Voltaire'miS en vers par Monteur de la Grange; nous nous contenterons de rapporter la harangue qu'ils Âr»nt au Public à ce fujet.

[graphic]

Meilleurs, ofer remettre, fous vos yeux , un Drame, que le premier Théâtre du 'monde vous a déjà préfènté, avecfes fuccès ordinaires, eft une entrepfîfe dont nous ne pouvons diflîmuler le danger. Il femble que réduits par quelques applaudiffemens, dont vos bontés daignent chaque jour encourager notre faiblefle, nous voulions entrer en concurrence ave« la Scène FranÇaife. Non, Meffieurs, cet efprit de rivalité ne nous1 amene pas aujourd'hui devant vous; l'ambition de vous plaire nous anime feule; & nous ne craignons, à cet égard, aucune fupériorké. Nous avons cru qu'un ouvrage, qui avait déjà pu vous amufer, pourrait, à la faveur du langage de la Poëfie , piquer encore votre curiofité. Cet efpoir nous a fait étouffer la voix de l'amour propre, qui ne pourra que fournir beaucoup de la comparaiion , fî touchés de notre zele, vous ne daignez, Meffieurs, pour quelques mômens, oublier nos modèles. J'ai fans doute à craindre plus particulic

rement à cette comparaifon; & je fens que je n'ai jamais eu tant befoin de votre indulgence.

DEBUT DE SAVI. 1

Le Sieur Savi débuta le 15* Octobre 1760 , parle rôle d'Arlequin dans la JDrfme invifible, & n'eut aucun fuccès. Il fut cependant plus applaudi le furlendemain dans Arlequin Sénateur Romain; mais il renonça prudemment à cet emploi, & fut reçu à penfion pour celui de Docteur, & les rôles rompus qu'il a joués depuis, jufques à la clôture du théâtre en i767, qu'il s,eft retiré, après la mort de la Signora Savi, fon époufe, qui avait été reçue pour les rôles d'Amoureufes, qu'elle jouait avec intelligence & vivacité.

[graphic]
« 이전계속 »