페이지 이미지
PDF

M. Faufter s'écrie à cette décifîon,,

voilà bien le Français. J

Son tranfport l'autre jour était l'anglomanie,
Au deflus de Corneille il mettait Shakcfpcai;
Une nouvelle irénéfie,
Aujourd'hui vient de le faifir:
C'eft la fureur des accords d'Italie,

Le Marquis protefte qu'il veut les établir tout feul,

Et qu'il veut qu'à leur gloire an Autel fôit

drefTé Sur les derniers débris.& d'Armidc & d'Iilc.

M.,Faufter l'apoftrophe ainfij

Français dénaturé , quel tranfport vous égarer .
Ces Opéra du fentirnent,
Dont la mélodie eft fi tendre,
Vous les facrifiez, Moniteur.

Le MARQUIS.

«' Oui, forcérrient. J

Nous n'avons plus d'Acteurs aujourd'ui pour les rendre;

Le dernier des Romains eft prêt à nous quitter.

Mifs BUr foutient, qu'il eft indécent' de rire à l'Opéra. Le Marquis répond que l'indécence de l'Opéra eft dans la mauvaife mufique , & que la plus noble eft celle qui a l'approbation des Amateurs.

MISS BLAR.

Tous ces prétendus Amateurs , Qui la vantent par air avec un ton de Maître »

A Paris en font les honneurs,

i

Sans avoir bien fouvent celui de la connaître.

La FRIVOLITÉ , s'adrejfant à M.
Faujler.

Monfieur eft d'une Nation ,
Qui toujours neutre, agit fans paffion j
Je m'en rapporte à lui, qu'il décide la chofc.

M. FAUSTER, prononce.

Votre Opéra Parifien ,
Me fait prifer Lulli, mais Quinaut davan-
tage j.
L'intérêt de la fcène eft le premier fqutien ,

Et le Poe'ce fait fi bien
De la tendrefTe exprimer le langage,
Que le cœur avec lui devient Muficicn.

A l'égard du chant italique,
Gomme j'ai calculé fes accords féducleurs,
Et vu fon aftion d'un œil philofophique,-
l'applaudis tout haut la Mufique,
Et lis tout bas de Tes Acteurs.

Mifs Blar témoigna qu'elle fort moins trifte après ce Jugement. Le Marquis lui dit qu'il ne lui offre pas fa main pour la conduire, qu'elle a un meilleur Ecuyer dans M. Faufter, qui faifît vivement cette occafion pour fe déclarer. Il fe récrie dans fon tranfport.

Que l'Hymen nous uni/Te! Nous fommes faits pour nous lier , La raifon eft Anglaife, & le bon fens eft Suiflc.

Le MARQUIS.

Et l'efprit eft Français, qui n'en eft point ja-louz.

Il fait compliment à l'Époux

Quand fa Maîtrefle fe marie, Sûr que le lendemain , appaifantfon aourroux,

Elk fera fa bonne amie.

MISS BLAR, à M. Fauter.

Monfieur, je voufe donne ma main Pour vous qui tournez tout, Marquis, en raillerie , Vous n'aurez point de lendemain.

Là FRIVOLITÉ.

Vous partez mécontente.

MISS BLAR.

t'.' ." .1 • 'Ouï ,'puifqu'il faut répondre.

rf,ii'•.''•' •'". . . • •

Vos Spectacles changés ne font plus qu'une

. -> école,

On ne voit plus régner chez eux,
"Qu'un plagiat qui me défoie,
Et qu'un déplacement affreux.
C'eft l'Opéra que partout on copie,
On chante au théâtre Français,
Ou comme lui plutôt on crie

Des vers bouffis faits pour mugir exprès.

La Troupe Italienne en tout le parodie,
. Et lui dérobant fes Moutons,
Ne quitte plus la Bergetie j

Pour avoir fa revanche, il a pris leurs bouffons ,

Tout paraît travefti, tout eft lazzis, chanfons,

Comme on outre le jeu l'on charge lamufique,

Et tout Paris n'eft plus qu'un Opéra Comique.

M. FAUSTER, s'en allant. -m

• • • • t • ■

Pour être bien, Meilleurs, reliez toujours français,

N'imitez que vcms-rMéfrie, & vous ferez patfaits.

( Revenant. )

Te reviens fur me& pas vous «lire «ne nouvelle, -Tout-à-coup il fe leve une aurore f. belle , . Qu'elle a rendu le jour à votre chant.

Je vous en félicite, adieu, bon jour, bon an.

Après leur départ, la Frivolité dit au Marquis, que pour combattre le fuccès de Titon & l'Aurore, il faut célébrer leurs Favoris par un duo; le Marquis veut que ce foit par un trio t de la façon d'un Serin de Bergame, qui eft Arlequin déguifé en Chanteur. Il arrive tout en défordre, & fait la defcription d'un combat ridicule que les deux partis fe font livré au Caffé , où il a été lui même maltraité; on l'a pris pour le Mufico des bouffons , fur quoi la Frivolité lui demande: feriezvous en effet ce Faufïèt fi vanté?

ARLEQUIN.

Non Madame, je fuis une Taille accomplie.

Le Marquis ajoute: Qu'il compofe lui feul des Opéra burlrfqtfes,

« 이전계속 »