페이지 이미지
PDF

Qu'il fait des vers Gafcons , des airs Tofcans; Et des Ballets Tudefques

ARLEQUIN.

J'en tiens de fûrs-garans,

Voilà pour vous , Madame , une Chanfbtt d'élite; • ;•

En voici pour nous trois, un morceau triomphant. ''.-

La FRIVOLITÉ.

Pour afliirer la réuffite , Il faut l'accompagner d'un Ballet Allemand;

.ARLEQUIN.

En attendant un Danfeur MofcovitW

La FRIVOLITÉ, chante.
Air.
Commo a l'aufel près ol niou ,
Mon cor crido, que fa pieta ,
Aufi que fa piou, piou,
Per aber la liberta. '!

* •

Cet air eft fuivî d'un trio j chanté par la Frivolité , le Marquis & Arlequin, qui fortent tous trois à reculons, en faluant le Public à la maniere des boudons.

Cette Piece charmante eut le plus grand fuccès ; elle eft la derniere que M. Boifly ait donnée au théâtre Italien; la Frivolité qui en eft le fujet, & le fond du caraâere des Français ne pouvait être mieux traité, que par un nomme qui connaifTait fi bien le goût de fa Nation, Elle lui fut gré d'avoir fu cacher des leçons aiaffi philofophiques, fous un badinage aufli léger. La Couc & la Ville en témoignerent une égale fatisfa&ion, & l'Auteur dut à fon rite, ce que la plupart des Ecrivains n'obtiennent que dela faveur.La,Frivolité eut trente repréfentations avant Pâques, & plufieurs autres non moins fui vies pendant le cours de l'année.C'eft le dernier triomphe de M. de Boifly, fur le théâtre Italien.

Cet Auteur , né à Vie en Carladez , faifant partie de la Proy.infje: d'Auvergne, le 26 Novembre i65)4, de Pierre de BoifTy , ' Confeiller du Roi, Prevôt ; de cette petite Province, & de Marie Felix de Comblat, iflue d'unefamille diftinguée; il n'avait gneres plus de vingt ans; lorsqu'il vint à..Paris, pf n'eut per-d^pf long-tems que le produit de fes ouvça^

D?

ges. Il débuta dans la Carriere Littéraire, par une Satyre en vers & en profe , intitulée: Y Eleve de Tcrpjicore , dans laquelle il dit beaucoup de mal de tous les Ecrivains célébres de ce rems. Il fit encore quelques ouvrages? du même genre,'qui ne firent pas plus d'honneur à fon efprit qu'à fon cœur; il prit enfuite une route plus noble, Se compofa pour le théâtre Français.

La Rivale d'elle-même, Comédie en profe & ei} un acte.

: L'Impatient, 'Comédie en Vers & en cinq ades, précédée d'Un Prologue ëh profe.

,'Le Babillard, Comédie en vers; en un afte.

La mort d'Alcefte. 7^ ,,. Alcefte & Admete. r raSedieS; 'Le Français à Londres, Comédie en un adèe.

J#;j , Avec M. dela Chouette.

Dom Ramire & Zaïde, Tragédie.

i; : ;,, Seul.

L'Impertinent malgré lui, ou les .iftmans mal aflbrtis-, Comédie en vers, 'en'cinq ades. • --• ' iJ --'.• . - . -'

Le Badinage ou le dernier jour de l'abfence, Comédie en vers libres & en un acte.

La Confidente d'elle-même ou les deux Nieces, Comédie en vers & en cinq actes. '-' •

Le pouvoir de la Sympathie, Comédie en vers & en trois actes.

Les Dehors trompeurs ou l'Homme du jour, Comédie en vers & en cinq actes.

L'Homme indépendant, Comédie en vers & en cinq actes,

L'Embarras du choix, Comédie en vers & en cinq aftes.

La Fête d'Auteuil, Comédie en vers libres & en trois actes, fuivie d'un Divertiflèment.

L'Époux par fupercherie, Comédie en vers & en detx actes. - 'Le Médecin pair occafîon , Corné-, die en vers &en drïqaétes.

La Folie âù jour, ^Comédie eu vers libres &, en un- acte.

Le Sage étourdi, Comédie en vers fibres & en trois actes.;

Le Duc de Surrey ; Piece héroïque, en vars & en cinq actes , la même que le Comte de NeuUlyv '" . --•

La Péruvienne, Comédie en vers libres & en. cinq actes.

Au Théâtre Italien^

Melpomene vengée, Critique en un acte en vers libres , de la Comédie des trois Spedacles.

Le Triomphe de l'intérêt, Comédie en vers libres en un acte» fuivie d'un Divertiflement. ;:

Le Je ne fai quoi, Comédie en un ade & en vers libres, fuivie d'un Divertiflement.

La Critique, Comédie en vers & en un acte, fuivie d'un.Divertiflement, 8c précédée d'un Prologue, intitulé: le Superfthieux y en vers.

La Vie eft un fonge, Tragi-Comédie ,, traduite de la Piece Italienne du même titre & fujet, en trois actes.

Les Etrennes ou la Bagatelle, Comédie en vers libres & eri un acte.

La Surprife de la haine, Comédie en vers & en trois actes » fuivie d'un Divertiflement. . .;'

L'A pologie du fîecle ou Momus corrigé , Comédie en vers libres & en un ade. - . .-. :*i -,\

Les Billets dogXi Comédie en.vers

« 이전계속 »