페이지 이미지
PDF
ePub

Prince. Cette démarche le rendit suspect, ôc l'on verra bientôt que les soupçons étoient fondés. Ibrahim Schah qui dans un commencement de règne se croyois obligé deménager tout le monde, & sur-tout de ne point irriter les Grands, souffrit ce qu'il ne pouvoit empêcher. Il retourna à Ispaham pour s'y saire reconnoître 3 conduisant avec lui son frere détrôné & aveuglé, comme le monument le plus certain de sa victoire.

Sa puissance n'étoit rien moins qu'établie : il envoya des. Gouverneurs danslesProvinces;, mais ils y étoient sans autorité;la licence des armes avoit répandu par-tout l'esprit d'indépendance ; les villes se saisoient la guerre entre elles, toutes les Provinces étoient en proie à toutes les horreurs que produi

sent les guerres civiles. Il éroic encore campé auprès d'Ispaham lorsquelarévolteduGouverneur de Tauris éclatta: ce Rebelle avoit commandé les armées fous Thamas Kouli-Kan / & il s'étoir acquis la réputation d'un de ses plus braves & plus habiles Capitaines. Il se voyoit à la tête d'une armée considérable; & il ne doutoit pas qu'il ne pût accabler un jeune Prince fans expérience, fie qui lui étoit redevable de la victoire remportée fur son frere. Ibrahim ne se' laissa point intimider par les menaces & par la réputation de son ennemi ; il s'assura de la fidelité de ses troupes , & trouva le secret d'ébranler celle des soldats de son Adversaire. Quand les mesures eurent été bien prises , y se mit en campagne ; il joignit le Rebelle dans les enyir;

rons deTauris. Là , Miraslan-î Kan éprouva le sort qui avoit perdu l'inforruné Adel-Schah: après quelques légeres décharges, ses rroupes l'abandonnerenr : tome sa valeur lui fur inutile. Forcé de prendre la fuite, il se sauva chez un de ses amis; celui-ci craignant de passer pour complice , avertit la nuit les Officiers du Roi; ils vinrent le saisir dès la pointe du jour , 8c le conduisirent avec son frerc & son fils à Tauris , où le Prince étoit entré après sa victoire. II lui demanda pourquoi il l'avoit trahi, & quelle espérance l'avoit engagé dans une révolte dont tout lui annoncoit le crime

»

& le danger ? L'orgueilleux prisonnier ne daigna pas implorer la clémence du Vainqueur; dans lesfers même il ne répondit que comme il auroit pû oser répondre les armes à la main ; & il ne craignit pas de joindre l'insulte à la fierté. Le Roi, saisi d'une juste indignation, ordonna de l'étrangler j il le fut dans le moment. ".!-'' í"

-Tranquille de ce côté-là , SC maître d'une des principales Provinces de l'Empire, Ibrahim-Schah y séjourna trois mois, pourfaire plus aisément subsister son armée , pour y régler les affaires , & attendre des nouvelles sûres de ce qui se passoit dans la Province de Choraslan. Les grands Seigneurs qui étoient à Maschet ou aux environs firent sortir du Serrail CharoK-Mirza , cepetit-fils de ThamasKouli-Kan qu'Adel-Schah y avoit fait renfermer. Ils résolurent de le mettre sur le trône: les Officiers êdes soldats à qui on avoit confié la gardedes trésors transportés de Kalat dans cette ville, s'engagerent dans la conspiration. La possession; de tant de richesses étóit un grand avantage , & ce jeune Prince s'en servit avec adresse pour augmenter le nombre- de ses Partisans.

Ceux-ci faisoient entendre au Peuple que le Ciel, par une espece de miracle, ne l'avofc préservé de tant de dangers que pour le mettre fur un trône , où il auroit dû être placé après la mort deThamasKouli Kan son grand-pere. D'ailleurs ce Prince donnoitde grandes espérances: il étoit bien né, d'un caractère heureux, & avoir toutes les qualités qui gagnent les coeurs & qui les attachent.Cet assemblage de circonstances formoit un préjugé favorable ; bien-tôt il réunit les vœux de la plus grande

« 이전계속 »