페이지 이미지
PDF
ePub

MEMOIRES

SUR

LES DERNIERES ANNÉES DU REGNE

THAMAS KOULI-KAN; Et fur sa Mort tragique,

Contenus dans une Lettre du Frère Bazin de la Compagnie de Jésus,

: : f j au Pere ROGER Procureur, général des Mjjfions dit Levanu

[graphic]

Ous attendions depuis long-tems cette intéressante Relation;

Kouli-Kan. a fait assez

de bruit dans le monde, pour que dans les pais même les plus éloignés de la Perse, on soit curieux de sçavoir jusqu'aux moindres particularités de sa vie. Presque tous les Auteurs qui en ont parlé , ne nous ont appris que le bonheur de ses entreprises , la rapidité de ses Conquêtes & l'étendue de son Empire. Les Mémoires que nousdonnonscontiennent le détail de ses actions particuliéres; on voit dans presque toutes un caractère ambitieux & emporté, avare & inquiet, féroce & sangui

« rìaireí s-iieut plufíeurs des qualités, qui font les Conquérans, il les altéra .par des excès qui ne se trouvent pas même dans les Ufurpateurs;cetteRelation nous

. le peint comme un monstre de nature, qui jen fessant honneur au Génie; parkg^e**4e fes .projets , ôc la bravoure de ses exploits , à deshonoré l'humanité par une avarice sans bornes , & une cruauté sans exemple.

Le Frere Bazin , Auteur de ces Mémoires, l'accompagna dans toutes ses courses depuis 1741. jusqu'en 1747-, & mt n premier Médecin; il a vu presque toutes les actions qu'il raconte. On a sait dans le style quelques changemens nécessaires; mais les saits font restés les mêmes, & aucune des circonstances n'a été altérée. t"

Mon "re;v;e R En,d P ère ,

J)'autres avant moi vous ont instruit des Révolutions dont la Perse est le théatre depuis près de trente ans. Je ne ferai qu'en rappeller ici les principales époques ,ipour mettre: plus de fuite dans les Mémoires que vous me demandez, suc les dernieres années du célébrer Schah-Nadir, connu en France? sous le nom de Thamas KouliKan.

Vous me marquez qu'en Europe & fur-tout en France, ont a toujours parlé diversement de son origine & de ses premieres occupations. Je. ne puis vous

'en instruire que d'après les rapports qui m'en ont été faits ; cat je n'ai commencé à le suivre qu'à la fin de 1741. Voici ce que j'en ai appris de quelques soldats avec qui j'ai fait voyage après fa mort. Ces soldats étoient ses compatriotes; Hs avoient été ses compagnons de guerres, ou plutôt de brigan

'dagesj ifs s'éroient attachés à; fa fortune, & JfàyoieïHL fidèlement servi pendant tout son règne.

Nadir-Schah, me dîrent-ils, étoit de la nation des Atichars, que Schah - Abas, un des plus grands Rois qui soient montés fur le Trône de Perse, avoit anciennement transportée enChorassan. Khrrah, village de cette Province, situé dans les montagnes de Kalat, fut le lieu de fa naissance. Son pere , Iman Kouli t étoit Chamelier, c'està-dire , qu'il avoit des Chameaux , & que son métier étoit de transporter des marchandises , 6c de conduire des caravanes. Le fils se nomma NadirKouli , jusqu'au moment où Schah - Thamas son prédécesseur , en reconnoissance des fervices signalés qu'il en avoit reçus , lui fit l'honneur de lui donner son nom, & voulut quli

« 이전계속 »