페이지 이미지
PDF
ePub

l'envoya aussi-tôt dans cette Capitale de leur Empire. II la purgea du Schisme une secondefois. Après cette victoire il se rendit à sa Métropole de Kiovie, & comme il y prêchoit publiquement la soumission à l'Eglise Romaine , les Schismatiques lui rirent souffrir les plus indignes traitemens. II trouva moyen de sortir de prison & se réfugia à Constantinople , où il fut sait esclave, lorsque cette ville fut prise par les Infideles; il se racheta 6c se retira à Rome, où il termina sa carriere: il y mourut saintement l'an 14^3. Teífutàpeuprès l'état de la Religion à Thessalonique jusqu'au temps où les Turcs en firent la conquête.

Thessalonique n'a pas été moins florissante dans le civil & le politique. Dès que lesRomains eurent réduit la Macédoine en Province, cette ville en devint la Capitale; le Proconsul y fit sa résidence ; elle fut honorée plus d'une fois du sejour & de la présence des Empereurs. Après la désaite des Çoths, des Huns, & des Alains, le grand Theodose y vint pasier l'hyver ; il y tomba malade: c'est là qu'il fit appeller le saint , Evêque Antiochus , & que s'étant assuré de la pureté de sa Foi, il reçut le Baptême de sa main ; guéri presque subitement & par une espece de miracle , ce Prince reconnoissant, par un Editdatté de cette ville, proscrivit l'Arianisme de tout son Empire : Theodose revint à Thessalonique en 387. pour s'aboucher avec le jeune Valentînien , qui suivant aveuglément lps conseils de Justine sa mere > fayorjsoit i'hérésie, il le persuada suada & l'arracha pour toujours à la Foi Catholique. Ce second voyage fut encore marqué pat de nouveaux Edits contre la Secte Arienne. II falloit que dti temps deTheodose,Thessalonique fût une ville distinguée , puisque dans la révolte qui coûta la vie à 7000. hommes de ses habitans , on parle de Cirque , & de courses de chariots; d'ailleurs une populace , quelque insolente que pût être celle-là , n'auroit jamais porté l'audace jusqu'à insulter un fi grand Empereur , & à répandre le sang du Général des Armées de l'Empire, si elle n'avoit cru pouvoir se défendre par sa multitude.

Après la mort de Théodose; cette ville fut pillée & saccagée par les Barbares : ils la prirent plus d'une fois, tantôt par Tome IX. M

[graphic]

la force , tantôt par la trahison de ses Commandans ; soumise ensuite aux Empereurs de Constantinople, elle demeura fous leur puissance jusqu'à l'an 11 80. que Guillaume Roi de Sicile la conquit; mais elle rentra bien-tôt fous la domination de ses anciens Maîtres. En 1413 Andronic Paleologue la vendit, ®u du moins l'engagea aux Vénitiens pour une grosse somme d'argent ; mais huit ou neuf ans après, Amurat II. la leur enleva sans retour. On juge aisément qu'après tant de révolutions & de désastres elle n'est plus ce qu'elle étoit daps les beaux siécles de l'Empire Romain ; elle est même fort différente de ce qu'on lit de son dernier état , dans le Dictionnaire de Moréry : cet Auteur a:^té trompé par de sausses relatióíis; mais quoiqu'elle gémisse comme le reste de la Grece sous le joug de la tyrannie Ottomane , elle est encore aujourd'hui une ville considérable. Sept ans de séjour: que nous y avons fait * nous ont donné tout le temps de la' bien reconnoître, & nous ont mis en état d'en faire une description exacte.

Salonique, ainsi qu'on la nomme à présent, a environ deux lieues de tour. II neparoît pas que son enceinte ait jamais' été beaucoup plus grande; on voit seulement du côté le plus élevé de la ville les restes d'un ancien mur dont la longueur est d'environ un mille, il n'y a que quelques pas de distance entre ce mur, & celui qui la renferme aujourd'hui. II ne reste au-/ cun vestige qui puisse faire conjecturer qu'elle ait eu des faux-

« 이전계속 »