페이지 이미지
PDF
ePub

raisonner avec le. íàge , 8c bégayer avec i5 enfant ; in£> truire tous les états,sans jamais sortir du lien ; se plier à tous les caractères, & les rappeller à celui que la Religion demande ; seul objet de íbnzèle, seule récompense de ses travaux, elle le conduisoit parmi les hommes, íànsleíeparerde Dieu. Ses talens, ses qualités , & ses vertus lui attiroientrestime & la confiance de tous ceux quiavoienc rapport à lui; ce témoignage honorable lui a été rendu dans tousles endroits où. il a été le mieux connu.

La Mission du Levant a perdu successivement un nombre d'hommes précieux qui y font morts victimes du zèle & de la Charité Chrétienne. Le Pere Marc - Antoine Charrot y mourut le 31. de Juillet 1751 dans la46eme. année de son âge, après onze ans passés dans les travaux continuels que demandoit la Mission pénible dont il •étoit chargé. Il fut atteint de la peste qui défoloit les "environs de Constantinople ; & qui faifoit alors dans cette grande Ville des ravages dont il n'y a point d'exemples. Ii s'étoit livré au service & au secours des malades avec un zèlepourquile danger même étoit un attrait. Les prières & les allarmes de íes Supérieurs & de ses Frères ne purent rengager à se modérer. On ne l'arracha du milieu des pestiférés que pour le porter au tombeau. Dans les accès violents de son mal, Dieu lui laiflg toute la liberté d'esprit & toute la connoiíîànce, nécessaire pour demander & recevoir les Sacremens de niglise. Il les reçut avec cette foi, cette résignation

6 cette joie qui ne íè voient qu'à la mort des Saints , Sc qui annoncent la récompense dont ils vont jouir.

Cette mort fut íùivie trois jours après de celle du P. Montforté, à qui des travaux semblables avancerent la fin d'une carriere vraiment apostolique. Les Arméniens & les Catholiques le regrettent également. Ils le regardoient comme leur Apôtre & leur Pere ; il méritoit ces deux noms par l'étenr due & par la tendresse de son zèle. Les douze années qu'il paíîà dans ces contrées furent sanctifiées par rhéroïïme des vertus qui font propres d'un Missionnaire. Cette perte en est une considérable pour la Mission, à qui il étoic - encore en état de rendre des services importansJ M\ Nous parlons de celle du P. Souciet à la fin de la sçavante description qu'il a faite de Saíoniquc, & qui est une partie considérable & précieuse de ce Recueil. Nous le commençons par rhistoirè abrégée de la vie, & de

« 이전계속 »