페이지 이미지
PDF
[ocr errors]

qui a poursuivi ces brebis errantes, les porteroit sur ses épaules , & les rameneroit à la bergerie : mais ils veulent s'égarer, ils veulent se perdre; qu'ils s'égarent, & qu'ils fe perdent.

VIII.

Qu'on ne dise pas que parmi les differens articles de Foy on n'en attaque qu'un seul ; qu'on reçoit avec une humble soù mission tous les autres, & que d'ailleurs les grands fervices qu'un homme a rendus à l'Eglise meritent bien qu'on l'épargne, sans le separer de fa communion."

Ce n'eft qu’un article qu'il , combat, n'importe. A prés que les Conciles, & les Souverains Pontifes ont jugé la chose dans toutes les formes, un particu. lier ne peut impunémenc le nier. L'opiniâtreté qu'il témoigne en cette rencontre suffit seule à le faire regarder comme hereti

que.

[ocr errors]

prolat fa cum defüc

rit. Non ex. tollantur ex iis quæ habent , nec folùm quid adfit , sed etiam quid defit attendant. S. Auguftinus , libra y de Baptismo.

Quelques belles actions qu'. ait fait un particulier, & quelques vertus qu'il possede", ni Les mortifications, & ses prieres, ni fon habileté & son zele à défendre l'Eglise contre les differentes heresies qu'il a com. batuës, ne lui fervent de rien, quand par son opiniâtreté, & fa mauvaise doctrine il attaque un seul article essentiel de la Foy. En voulez-vous quelques preuves ? Je les établirai sur quelques exemples que j'ai cirez de Vincent de Lerins, encore ne les rapporterai-je pas TOUS.

... IX,

Le premier est celui d'Orie gene , qui avoir des qualitez. si. extraordinaires , & li brillane tes, qu'il étoit difficile de ne fe pas laisser prévenir en faveur

de la doctrine. Faut-il avoir acquis de grandes vertus? Il étoit prudent, chaste, patient. Faut-il de la naissance, & de l'ém rudition ? Il étoit né d'une famille illustrée par le martyre si il avoit perdu son pere, & tout son bien pour les interêts de la Foy : fon genie étoit un genie superieur ; nulle elevation , nulle étenduë, nulle force d'esprit, nulle elegance éga. le à la fienne. Habile dans la fcience des lettres, divines , il n'excelloit pas moins dans. la Philosophie humaine. Il parloit grec, & hebreux avec une furprenante facilité, & une politesse qui charmoit. Sa manic. re d'écrire écoit douce & engageante ; la délicatesse, & la netteté brilloient par tout. Les Chrétiens le regardoient comme un Prophete, & les Philotophes le relpectoiept. comme

« 이전계속 »