페이지 이미지
PDF

14 ts in. DrMAUc'H'B

Alleluia,alleluia. Alleluia, alleluia.

f'.FaiteseclatervotrepuiP f. Excita,Gamine, sauce, Seigneur, & venez potentiam tuam , dr pc'urnous sauver. Alleluia-, vent t ut salvos facia* nos. Alleluia.

Suite duS.Evangile felon S. Jean. 1.19.

EN ce tems-la, les Juifs- IN illo tempore, Mi

«envoy erent de Jerusalem des pretres & des levires , pour lui demander: Qui etes-vous? Car il confclsa , & il ne le nia pas: il confe/Ta qu'il n'etoit point le Christ. Us lui demanderent : Quoi done? Etes-vous Elie > Et il leur dit : Je ne le suis point, Etes-vous Prophete, ajouterenr.ihs? Et il leur repondit:Non.Ils lui dirent done: Mais quietes-vous,afin que nous rendions reponse a ceux qui nous ont envoyes? Que dites - vous de vousmfime > Je suis , leur dit-il, la voix de celui qai crie dans le desert: Rendezdroite la voie du Seigneur , corome*a dit le prophete Isaie. Or ceux qu'on lui avoit envoyes, etoient des Pharisiens. Ils lni firent entore une nouvele demande y

8c lui dirent : Pourquoi done batisez-vous, si vous n'etes ni le Christ, ni Elie T sponditeis Joannes, dial Prophete l Jean leur re- cent-: Ego haptizj» m

[ocr errors]

B i t* A T E M Tv 17

aqua : tnedius autem pondit dc cettc forte : Pour •vestrUm stetit , gwem moi, je batiie dans l'eau: 4>os nefcitis. Jpse eji, mais il y en a un au mil icu qui post me venturus de vous que vous ne coeft , qui ante mefaBtis noiflez pas. C'est lui qui eft: cujus ego non sum doit venir apres moi, qui dignus ut solvam ejus m'a tie prefers j & je ne corrigiamcalceamenti. suis pas dignede denouer lite m ssethdnia satin les cordons de ses foulier, fimt tram Jorddnem , Ceci fe pafFa a Bi'tliame nbt erat Joannes ba. au de-la du Jourdain ,. oil si nans. Credo. Jean batisoit.

OfElTOUE. ?/ 84.

Tienedix'tsti, Domini, Vous avez berii votre tcrr.imut.im:a-vertifti rerre, Seigneur: vous avez capt'ruitdtem Jacob: fait cefler la captivitd de remisifti iniquitdtem ""Jacobjvous avez pardone a flebis tut. votre peuple ses iniquitez.

Secret*.

T^EvouSnis nostre. tu "T'Aites , s'il vous plaits "*-^bi, qutfumus Do- JT Seigneur,que notre pie> mine , hostia jugiter te vous immole fans cesse immoletur: qus. & fa- cette hostie ; afin qu'elle cri peragat instil dt a 'produise le fruit de l'instimysterii, & faint are tution de ces sacrez myste^ tuum in nobis mirabi- res , & qu'elle opere en liter operetur ; Per nous par un efet admirable Dominum nostrum, de votre puissance ,1c fa> lut que nous atendons de votie misericorde j Par notre Seigneur.

Les autres Secretes comme au I. Vimanche de i'Avent. Communion. If. 35.

Dictte.-Pusilldaimes, Dites a ceui qni ont le

confortdmini , & no- cœur abatu : Prenez coura

lite timere : ecce Deus ge & ne craignez point:

noster ve'niet, & fal- voici notre Dieu qui v*

tidbit nos. venir ,& il nous lauvera.

it tï Iîï. DiMANcrti ti i'Àvift'Trf Postcommun Ion.

NÔus avons recours à iMploramus, DemiTOtre clémence, Sei- ■* ne.cleméntiamtuamgneur, & nous vous prions ut h&c divin* fubsidia, que ces divins mystères, à vitiis expiâtos tadse* Après nous avoir purifiez fia ventûra nos pmpade nos péchez, nous pré- rent y Per Dimimm parent à la fête que nous nostrum. ilons célébrer j Par notre Seigneur.

Les autres Postcommunions comme au I. Dimanche de l'Avent.

LE MECREDÏ DES Q.U AT RE-TE M S,

AU commencement de chaque faisons de l'année ,1'Église prend une semaine dont elle consacre trois jours à la pénitence. Le Mccredi, le Vendredi & le Samedi que l'onapèle des Quatre-Tems,. elle redouble ses prières, & elle fait lire à la Messe un plus grand nombre d'instructions. Elle y joint le jeûne qu'elle ordone à ses enfans ; afin qu'ils obtiennent de la miséricorde de Dieu le pardon des fautes qu'ils ont commises pendant la saison qui finit, & la grace de bien passer celle qui commence. Ce sont-là les scntimens dans lesquels il faut entrer aux' QuatreTems,

C'est aussi dans ces jours que les Eveques douent les saints Ordres. Jésus Christ

1b MlCKltlIIS 0VATK S-ÎEMI. 1JJ

représentant combien la moisson eft grande , & combien le nombre des ouvriers est petit, il ajoute :Priez donc le Maître de la moilîon qu'il y envoyé de3 ouvriers. Les Chrétiens devroient faire cette prière tous les jours ; mais il faut lai faire au moins aux Quatre-Tems,Ily vai de leur propre intérêt, puisque leur salut dépend en partie des Ministres qui les* conduisent, & qui leur administrent les Sacremens,

Enfin l'Eglise exhorte ses enfans à pries Dieu qui est l'auteur de toutes les créatures, qu'il répande ses bénédictions surle9 biens de la terre , & à lui demander la grace d'en user avec la sobriété & la modération qui conviennent à des Chrétiens* On ne s'en sert que trop souvent avec excès, & pour satisfaire les paffions. Il semble qu'ils apartiennent seulement aux riches qui n'en font aucune part aux pauvres. Dieu punit cet abus en rendant la terre sterile, & en permetant que la mauvaise nouriture des pauvres, les fasse tomber dans des maladies qui se communiquent aux riches, & qui les emportent souvent en plus grand nombre que les pauvres.

Introït.// 44. T/. 18. "n Orâte cœli dcsuptr, f-\ Ieux, faites- nous deG ** & nufcs plulmt fn~ \^ cendre le Juste comto Lj Meciebi

me une pluie: que la terre stum: aperiatur terra, puvre son scin, & qu'elle & germinet Salvatogerme le Sauveur. rent.

Ps. Les cieux publient Ut Ps, Cœli enArrant gli* gloire de Dieu, & le firma- ri/tm Jtfei; & iper* mem £ait voir l'ciccelence mdnuum ejus annitndes ouvragerde ses mains, tintfirmamentum. Glo* Gloite. ria. #

Immediatement apres le Kyrie eleyson , on dii: I-rions: Hcchistbns les genoux. ljt. LeTcz-yous. Coucn,

FAites , s'il vous plait, cpRtst* > qunsumus Dieu toutpuistant, que ■* onmipotensDeus.ui la fete de notre redemtion, redemptions nofirs. vent que nous aions celebrer , t6rasolemnitas,&pr*nous done les fecours dont sentis' nobis'vit* substfious avons besoin pour dittcimferat ,& stern* cettevie,& nous false en- beatitttdims pr&mitt suite obtenirl'eternit^bien- largiatur i Per Domiheureuse j Par N. S, num nostrum.

Lecture du Prophete Isai'c. i. t.

EN ces jours-la, Le Pro- IN diebus Mis, Dixit phete Ilai'e dit ces pa- * Isaiis Propheta:Erit soles: Dans les derniers innovijftmis itebuspr*terns, la montagne fur la- pardtus mons domus quelle fe batira la maifon Domini in -virtue man' au Seigneur , sera fondec tium, & elevabitursu* sur le haut des monts, & per colles , & fluent ad elle s'elevera au deflus des eum omnes gentes. Et colines : toutes les nations ibunt pipuli mulii, fr y acourront en foule. Plu- dicent: Venite & ascenlieurs peuples y viendront ddmus ad montem Doen disant: Alons, montons mini, & ad domttmDei ilamontagneduSeigneur, "Jacob, &docebit nos & a la maifon du Dieu de viassuas, & ambulAJacob. II nous enseignera htmus in simitis ejus-: ses voics, & nous rruiche- g«« de Sim txibirlex.

« 이전계속 »