페이지 이미지
PDF

+6 lA Veilxb B E 1 A Nati YIIS* ;tre les morts ; touchant, Domini nostruper quern dis-]e, Jesus Christ notre accepimus grdtmm & Seigneur„ par qui nous a- Aposteldtum ad obevons recu la grace & l'apo- dtendtim fide tin omnistolat, pour faire obeir a La bus Genttbus pro nomifoi toutes les nations, par ne ejus in quibus ejlis la vertu de son nom ; au &TJOsvocd:iJesuChrijang desquelles vous etes sti Domini nojlri. ausli,comme ayant ece apelez par Jesus-Christ nottre Seigneur.

G R A D v E l. Ex. 16. Ps. 79.

Vous aprendrez aujour- Hodie scietis , qui*

4'hui que le Seigneur vien- ve'niet Dbminus,&sab

dra, & qu'il vous sauvera: vdbit nos: & mane vim

& demain au matin vous debiiis gloriam ejus. veriez fa glpire.

"f. Ecoutez nosprieres, ty. §hti regis Israel,

divin Pasteur d'lsrael, qui intende : qui deducts ,

jconduisez Joseph comme velut evem.Joseph: quf.

^ine brcbi: vous qui etes sedes super Cherubim,

aslis fur les Cherubins, fai- as fare coram Ephra'tm,

tes-vous voir devant E- 'Benjamin, & M-tndJfe. -phrai'm, Benjamin, & Ma

S'il est Vimanche on ajoute:

Alleluia,alleluia. Alleluia, alleluia.

V. Demain l'iniquitÆ de fr. Crdstind die dele

ila terre (era de truice, & le bitur iniquitas tern:

Sauveurdu monde regaera & regndbit super not

jfor nous. Alleluia. Salvd ormundi. Allel.

Suite du S. Evangile felon S. Mathieu. 1.18.

MArie, mere de Jesiis, f~^Vm ejset despensd.'a

ay ant epouse Joseph, ^ mater Jesu Mart*

se trouva grosse , ayant Joseph, dntequam con*

„Concu dans son sein par "venirent, invinta est in

[operation du Saint Esprit, uttro habens de Spirit* 3>t NOTII SsiGNEU*^ 47

sanBo.Joseph autem vir avant qu'ils euslent £te enejus , cum effit Justus , semble. Or Joseph son ma.li etant juste, & ne voulantpas la deshonorer, resolut de la renvoyer secretement.Mais lorsqu'il etoir dans cettepensee, un Angc du Seigneur lui aparut er* songe, & lui dit : Joseph, fils de David, ne craignez point de prendre avec vous Marie vocre femme; car ce qui est ne dans elle a et6 forme par le Saint Esprit,: & elle enfantera un Fils , a qui vous donnerez le nom de Jesus; parceque ce sera lui qui sauvera (en peuple en le deltvrant de ses p£chez.

GFEiTOUl. Pf. ij.

Tollite forms , prin- f*\ Princes, ouvrez vos

apes , vestras, & ele- V_/portes : portes etern£

xAminiporti.Aterid.les, les ouvrez-vous , & leRoi

<&< mtroibit Rex gloria, de gloire entrera.

Secrete.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

'4t La Veiile De La Nativite' Be N. S.'

•communion. Is. 40.

Le Seigneur sera parof- Reveldbitur gloria tre sa gloire, & tout le Domini ;& vidibit monde verra le Sauveur omnis caro falutdre que notre Dieu nous a Dei nostri, promis.

Post Communion.

[merged small][ocr errors][merged small][graphic][merged small]

■3833 3Sg(333s3fKB3iI3ai

LE JOUR

DE LA NATIVITE

DE NOTRE SEIGNEUR.

L'Eglise, après avoir proposé à ses enfans pendant l'Avent les soupirs des Saints de l'Ancien Testament, & les vœux qu'ils faisoient sans cesse pour obtenir le Meffie , solennise aujourd'hui la naissance de ce Libérateur qui avoir été promis aux hommes depuis tant de siècles.

Le Fils de Dieu égal à son Père, éternel , toutpuissant, Dieu comme lui, a bien voulu se faire homme pour sauver les hommes. Le Verbe s'est fait chair, & il a habité parmi nous. Il est Dieu ; & il se fait homme, fans cependant cesser d'être Dieu. Le Médecin toutpuiffant vient du ciel fur la terre qui n'est habitée que par fies malades. Pour les guérir, il se charge de leurs langueurs , & à l'exception du péché dont il est incapable, il est en tout semblable à nous. L'orgueil nous a donné la mort ; Jesus-Christ se rabaisse jusqu'à devenir enfant pour nous donner la Tie. L'amour des richesles possède notre ïmie d'fyver. C

fpj.- Li Jour De Ia Nativité' cœur-, Jeius-Christnôus rend la pauvreté aimable, naissant comme il fait dans une étable, & n'ayant pas en toute fa vie où reposer sa tête. C'est parcequ'il nous a aimés qu'il s'est ainsi livré pour nous.Quel prodige d'amour ! Mais quel prodige d'insensibilité dans les hommes, de n'en être point touchés!

Xes vrais Chrétiens témoigneront leur réconoissance à leur Sauveur, enjissistant avec joie à l'Ofice de l'Eglise pendant cette sainte nuit qui l'a donné au monde. Us ne se presseront pas d'y recevoir le Corps. & le Sang de leur Libérateur , pour se trouver aussitôt à un repas profane.Cette coutume doit faire gémir les vrais enfans de l'Eglise, & ils doivent la regarder comme un artifice dont se sert leDemon pour profaner l'institution sainte de l'assemblée des fidèles, qui se fait la nuit de Noël, Il faut donc après avoir adoré ce Dieu fait enfant pour notre salut, se retirer avec modestie , & prendre quelque repos pour être en état d'assister aux Ofices de la journée, On peut en se retirant s'ocuper de ce qu'on aura ludans l'Evangile. L'Eglisenotis y aprend queJesiis-Christ est envelope de langes, couché dans une creche ; comme pour nous dire : Aprochez-vous de votre Libérateur avec confiance & avec amour? £Ie soyez pas épouvantés j c'est un enfant

« 이전계속 »