페이지 이미지
PDF
ePub

LES
CONSTITUTIONS
DU MONASTERE

DE
PORTRO Y AL

DU
SAINT SACREMENT,

[graphic][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed]

A PARIS,
GUILLAUME DESPRE Z , Imprimeur
)

& Libraire ordinaire du Roi.
Chez

ET
GEAN DES ESSAR TZ, Lib, ruë S. Jacque,
à faint Profpe & aux trois Vertus,

M.. DCC. XXI. .
Avec Approbation Privilege du Roja

[merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[graphic][merged small][merged small][merged small]
[graphic]

2 L n'est pas difficile de s'ima.

giner de beaux reglemens, e quand on en demeure dans la fpeculation, & qu'on ne descend point jusqu'à la pratique. L'esprit de l'homme a une fecondité merveilleuse pour se former de belles idées ; les factions

[ocr errors]

agréent fouvent plus d'abord que la verité, & la vertu réelle ne paroît pas aller fi loin que celle qu'il le figure. Mais tout cela s'évanouit lorsqu'il s'agit d'executer ces projets fi parfaits en arparence. Il se presente des difficultés que l'on n'avoit pas prévûes, on rencontre des inconveniens ausquels on n'avoir pas, remedié. Il y a des vertus qui paroifsent oppofées, de forte que lá pratique de l'une semble nuire à celle de l'autre. Un gouvernement trop rude irrite & abbat les esprits ; & s'il est trop doux, il les entretient dans la mollefle & dans le relâchement;& outre tout cela, quand on execureroit en partie ces pensées humaines, il est à craindre qu'on ne le. fîc humainement , & par un effort de l'ameur propre, qui chérit ses propres ouvrages , plûtôt que par un mouvement de l'esprit de Dieu.

C'estpourquoi nous ne voyons pas que les grands Saints qui nous ont laissé des regles pour la conduite des Maisons Religieuses se soient propole d'abord de faire une , regle pour la

faire pratiquer 'ensuite. Ils n'ont pas d'ordinaire formé ce dessein ; ils se sont abandonnés à la providence de Dieu , qui les ayant unis à d'autres personnes dans le même desir de se consacrer tour à lui , leur inspiroit seulement de mener une vie conforme à ce desir , sans avoir au comm'ncement d'autre regle que l'Evangile & le mouvement du Saint-Esprit. Il en a écé de même des Vierges sacrées. Elles De faisoient point de corps dans les premiers liecles, mais elles vivoient separées, sans avoir d'autres reglemens que les maximnes de la piecé Chrécienne. Et depuis qu'elles se sont assemblées , les Saints qui les conduisoient n'one point pensé d'abord à leur donner des constitutions particulieres , mais les ont laissé agir selon la mesure de leur grace , & l'applicacion de l'esprit de Dieu , se contentant de quelques observances generales, sans lesquelles nulle communaucé ne peut subfifter. Ainsi dans les maisons saintes d'hom.

« 이전계속 »