페이지 이미지
PDF
ePub

prenaheims-la; ni vij. Matthen, fecundinn

cricure nous propose, & nous en faisant une sérieuse application pour notre instruction & notre conduite , nous puissions être connus de . Dieu, & devenir ses amis.

AU III. NOCTURNE. Lecture du faint E. Lectio fanéti Evangile selon saint Mar- vangelii fecundum thieu

Matthæum. Leçon vij. Chap. 19. TN ce temps-là ; Pierre T N illo tempore ; Iprenant la parole , dit | Dixit Petrus ad à Jelus : Vous voiez que Jefum : Ecce nos nous avons tout quitté, reliquimus omnia , & que nous vous ayons & secuti fumus te, suivi ; quelle fera donc quid ergo erit nobis?? notre récompense ? Et le Et reliqua. . o restc. Homélie de S. Grégoire Homilia fančti Grea Pape.

gorii Papa. Morales for job, liv, 26.C. 20. Ntre les Eļüs il y Lectorum aen a qui doivent lii judican

être jugés & ré- odtur & reggner. Tels font ceux qui nant , qui vita maeffacent par leurs farmes culas lachrymis terles taches de leur vie, & gunt , qui mala qui expiant leurs péchés precedentia faétis anciens par une conduite fequentibus reditoute nouvelle, font dif- mentes , quidquid paroître aux yeux du illicitum aliquando

fecerunt , ab oculis souverain juge par d'ajudicis eleemofyna- bondantes aumônes , les rum superduétione déréglemens dans lescooperiunt. Alii au- quels ils étoienr rombés. tem non judicantur D'autres doivent régner EU regnant , qui sans avoir rien à craindre etiam præcepta legis du jugement : tels sont perfectione virtu- ceux qui vont au-de là tum transcendunt ; des préceptes de la loi s quia nequaquam hoc en pratiquant les vertus solum quod cunétis dans leur plus grande divina lex præcipit, perfection į parceque implere contenti non contens d'accomsunt , fed præftantio- plir ce que la Loi de ri desiderio plus ex. Dieu prescrit à tous les hibere appetunt , hommes, ils sont trans quàm præceptis ge- portés d'un noble délir neralibns andire po- de faire plus qu'il n'est tuerunt. Quibus marqué dans les précepDominicâ voce di- tes généralement adrescitur : Vos qui reli- sés à tous. C'est à eux quiftis omnia , 88 que s'adresse cette parole secuti estis me , cùm du Seigneur : Vous qui federit Filius homi- avez tout quitté , & qui nis in fede majesta- m'avez suivi , lorsque le tis fua , fedebitis Fils de l'hoinine sera allis vos fuper duodecim fur le trône de la Mathronos , judicantes jesté , vous serez pareilleduodecim tribus Il- ment assis sur douze trôrael. Et de quibus nes , pour juger les douPropheta ait : Dom ze tribus d'Israel. C'est

d'eux aussi qu'on doit en- minus ad judicium tendre cette parole dų veniet cum senioriProphéte : Le Seigneur bus populi fui. 'viendra avec les anciens de son peuple , pouréxercer ses jugemens.

Leçon viij. n Eux-ci régneront III itaque in U donc , sans subir la Il extremo jurigueur du jugement gé- dicio non judicannéral ; parcequ'eux-mês tur & regnant ; mes viendront avec leur quia cum Autore Créateur faire la fonction fuo etiam judicesvede juges. Or en quittant niunt. Relinquentes tout , leur vive piété a quippe omnia , plus fait plus qu'il n'est or- promptâ devotione donné dans le comman- executi funt , quàm dement général qu'ils a- jubere generaliter voient reçû. Car par le audierunt. Speciali commandement particu- namque jussione panlier , qui est adressé, uon cis perfectioribus , à tous indifféremment, & non generaliter mais à un petit noinbre omnibus , dicitur de Chrétiens les plus par- hoc quod adolescens faits , le Seigneur dit la.' dive's audivit : Vamême chose qu'à ce jeu- de , & vende omnia ne homme riche , dont quæ habes , da parle l'Evangile : Allez, pauperibus , & hayendez tout ce que vous bebis thefaurum in avez, donnez-le alix pau- cælo , & veni o feyres , & vous aurez un quere me. Si enim trésor dans le ciel ; puis sub hoc præcepto cunctos infio gene- venez & luivez-moi. Si ralis astringeret , ce commandement reculpa profecto eßet gardoit tous les chrétiens aliquid nos de hoc sans exception, il s'ensuimundo poffidere. Sed vroit que ce feroit une aliud eft quod per faute de posséder la facram Scripturam moindre chose de ce omnibus generaliter monde. Mais il y a une præcipitur ; aliud grande différence entre quod fpecialiter per- ce que l'Ecriture ordonne fe&tioribus impera- à tous en général , & ce tur. Hi ergo rectè qu'elle recommande en fub generali judicio particulier aux plus par. non tenentur , qui faits. On n'est donc point E præcepta genera- sujet aux rigueurs du julia vivendo vice- gement général , lorsque runt. Sicut enim. par la conduite on va non judicantür Es plus loin que ne l'exigent pereunt qui fuaden- les préceptes généraux. te perfidià legem te- Car comme on périt innere contemnunt : failliblement, même fans ita non judicantur être jugé , lorsque re

regnant, qui fua- nonçant à la foi , on nédente pietate , etiam glige d'observer la loi ; ultra generalia din de même on est couronvine legis præcepta né & récompensé, même prosciunt.

sans être jugé , lorsque

fuivant les cégles de la piété, on s'avance au-de-là de ce que renferment les préceptes généraux de la loi de Dieu. BENEDICTION. Travaillons à nous Digni habeamur rendre dignes du roiau- regno Dei, cùm veme de Dieu , pour le nerit in fan£tis suis tems qu'il viendra se faire admirabilis fieri, adınirer dans ses Saints. R. Amen. De S. Siméon Evêque de Jérusalem , & Martyr.

Du livre cinquiéme Ex libro quinto des Commentaires de S. Commentariorum Hégélippe historien. Sancti Hegesippi bia

storiographi. Leçon ix. Euf. Hift. 1. 3. Aint Siméon, cousin (Imeon , cognac

germain du Seigneur, tus Domini , fi& fils de Cléophas, aiant lius Cleophe, calumété chargé fausseinent de niam paßus ab Haplusieurs crimes par les reticis , accufatus hérériques , fut accusé est coram Attico devant Attique homme confulari ; e per consulaire. Il obtint la plurimos dies excrucouronne du Martyre , ciatus, martyr efaprès avoir souffert di- fe£tus eft ; ita ut vers tourmens pendant omnes supra modum plusieurs jours avec une admirarentur , 60 constance qui étonna ipse quoque consulatout le monde & Atti- ris, quomodo is qui que même, desorte qu'- centum viginti anon ne pouvoit compren- nos attigerat, talia dre comment un homme · pertulißet. Tandem âgé de six vingt ans avoit verò fententiâ judile courage & la force de cis cruci affixus eft.

« 이전계속 »