페이지 이미지
PDF
ePub

reste,

Lecture du saint Evan- Lettio sancti En gile selon faint Luc. vangelii fecundùm Chap. s.

Lucam. . E'N ce tems-là; Jesus N illo tempore ; Létoit sur le bord du l Cùm turba irruelac de Génézareth, & fe rent in Jesum , ut trouvoit accablé par la audirent verbum foule du peuple , qui fe Dei, @ ipse stabat. pressoir pour entendre la secues stagnum Geparole de Dieu. Et le nezareth. Et reli

gua. Homélie de saint Am . Homilia Paneti broise Evêque.

Ambrofii Episcopi. Sur saint Luc. liv. 4. T Epuis que le Sei- T T Bi Dominus

gneur eur rendu la multis imfanté à plusieurs person- pertivit varia genea nes arraquées de différen- ra sanitatum , nec tes maladies , ni le tems, tempore , nec loco ni le lieu ne pûrent plus cæpit ab studio faarrêter l'empresfement du nandi turba cohibeo peuple pour obtenir de ri. Velper incubuit, nouvelles guérisons. La fequebantur : fac nuic approche , ils con- gnum occurrit , urrinnent de le suivre : il gebant. Et ideò af est sur le bord du lac , ils cendit in Perri nas ne le pressent pas moins. vim. Hec eft illa Il est donc obligé d'en- navis que adhuc fetrer dans la barque de cundum Matthæum Pierre. C'est cetre bar- fluctuat , fecundum que qui est encore bat- Lucam repletur pilo

[ocr errors]
[ocr errors]

cibus ; ut prin ruë des Aots dans saint cspia Ecclefia fuc- Matthieu , & qui dans. tinantis, 50 poste- faint Luc est remplie de riora exuberantós poissons ; afin que vous agnofcas. Sanctus y reconnoisliez les oraLucas eam fibi na. ges qui ont agité l'Eglise vim , in quâ Petrus naissante , & son heupiscaretur , elegit. reuse fécondité dans la Non turbatur ifta fuite. Saint Luc s'est arque Petrum habet, rêté à la barque, où Pierin quâ prudentia re pêchoir. Aiant Pierre navigat , abeft per- elle n'est point agirée , fidia , fides Spirat. parceque la prudence la

Quemadmodum ea gouverne , que la perfinim turbari pote- die en eft bannie , & qu'rat , cui præerat is elle est poussée par le vent : in quo Ecclefia fir- de la foi. Car comment, mamentum eft ? Il- pouvoit-elle être agitée , lic ergo turbatio, puisqu'elle étoit conduite ubi modica fides: par celui sur qui l'Eglise : hîc securitas , ubi eft appuiée ? La premiére . perfecta dile£tio. barque étoit donc agitée

à cause du peu de foi de ceux qu'elle portoit ; celle-ci esten süreté, parceque la charité parfaite y régne...

A LA UDES. .. : Mém. du III. Dimanche après la Pent...

Ant. Mulier lo - Ant. Lorsqu'une femperdiderit drach- me a perdu une drachme, mam unam , quarit elle la cherche avec soin; diligenter ; cùm & après l'avoir trouvéen)

elle eft po. Car con

de la for alle pat le

tam eft i

elle assemble ses amies & invenerit, convocar ses voisines , & leur dit ; amicas , dicens : Réjouissez - vous avec Congratulamini mi. moi , parceque j'ai trou- hi , quia inveni vé la drachme que j'avois drachmam quam perduë. Luc, 15. perdideram. :. Dès le matin je me ¥. Manè aftabe présenterai devant vous, tibi , Domine , & Seigneur , & j'érudierai videbo ; R. Duovotre conduite sur moi; niam non Deus vou! R. Car vous n'êtes pas un lens iniquitatem 11 Dieu qui aimiez l'iniqui- es.' . Pfis. : Oraison, Protector.ci-après à lu Melle · Quand cette Fête est remise an IV. Dizi manche , au lieu de la Mém. precedente on dit celle qui fait.

Ant. Les Apôtres pri Ant. Rumpebarent une si grande quan- tur rete eorum ; tité de poissons que leur. annuerunt fociis qui filet en rompoit ; & ils erant in alia mavi, ut firent signe à leurs com- venirent. Et venepagnons qui étoienr dans' runt , & implevel'autre barque de venir runt ambas navicales aider. Ils y vincent, las, ita ut penè mer& ils remplirent telle- gerentur. ment les deux barques, qu'il s'en falloit peu qu'elles ne coulâffent à fond.

Le ci-deffus. Oraison Da nobis , ci-après à la Meße.

A LA MESS E. Comme au jour de la Fête , pag. 145. ex. cepté les Oraisons suivantes.

COLLECTE.
Uscipiat nos Ue votre bras tout-

dextera tua, puissant , Seigneur, Domine , ©* mbique nous soutienne & nous nos protegat ; nt protége en tout lieu ; afin beati Severini Ab- qu'après avoir inité les batis , cujus Reli- vertus du bienheureux quias latanter fufce- Severin Abbé, dont nous pimus, virtutes imi- avons reçu avec joie les tati , coronam glo. prérieuses Reliques, nous riæ de manu tua méritions de recevoir acum ipfo mereamur vec lui de votre main accipere ; Per Do- la couronne de gloire ; minum.

Par notre Seigneur. Mém. du Ill. Dim. après la Pent. D Rotector in te Dieu , qui êtes le I fperantium U protecteur de ceux Deus , fine quo nihil qui espérent en vous; fans est validum , nihil lequel il n'y a dans l'homsanctum: multiplica me ni force, ni sainteré : super nos mifericor- répandez sur nous de plus diam tuam ; ut te en plus les effets de votre reétore , te duce , fic miséricorde ; afin que transeamus per bona vous aiant pour condu-" ? temporalia , ut non cteur & pour guide ; amittamus æterna ; nous passions de telle Per Doncinum...

Torte par les biens. tem

porels & périssables, que nous ne perdions pas les éternels ; Nous vous en fupplions , &c.

Quand cette Fête est remise an IV. Dim. après la Pent. au lieu de l'Oraison précédente , en dit la suivante. I Aites, s'il vous plaît, A nobis , T Seigneur , que le D quafumus , cours des choses humai- Domine , nt 8 nes soit tellement réglé mundi cursus pacipar l'ordre de votre pro- ficè nobis two ordia vidence , qu'il soit calme ne dirigatur , 80 & tranquille pour nous, Ecclefia tua trana & que votre Eglise puif guillâ devotione leo fe vaquer librement aux tetur ; Per Domin saints exercices de la pié- num.'. té; Par. . On ne dit point la Profer

SECRETE..
Dieu tout - puif- f Xhibita majes

sant , recevez fa- Istati tuæ , mkvorablement les dons que nera placeant omnia nous offrons à votre Ma- potens Deus; Eg prejesté ; & les aiant agréés cibus fanéti Severie par les fuffrages de saint ni, cujus hodiè piga Severin , dont nous ho- nora veneramur , norons aujourd'hui les accepta , secundum Reliques ; faites que ces magnitudinem bramêmes dons nous vivi- chii tui nos vivififient par la force invin- cent;Per Dominune cible de votre bras; Par. nastrum.

« 이전계속 »