페이지 이미지
PDF

Baron en original fur le Théatre François, alloir en foule en admirer la copie au Théatre Italien, ; lorsque comme dans cette Piéce ou dans quelques

autres , l'Arlequin devoit l'imiter. Les deux Pucelles. Comedie d« M. Rotrouen 1636. Cette Piéce a été imitée, & presque copiée par M. Quinaut dans ses Sœurs rivales. Le Diable Boiteux En deux Comedies ou chapitres du sieur d'Ancour, représentées au mois d'Octobre 1707. Le Diable boiteux ne parloit que dans les Prologues , fans prendre aucune part dans les Piéces ; les airs étoient de M. de Granval. Le Roman du Diable boiteux de M. le Sage , qui en ce temps eut une vogue surprenante , fit paroître des Diables boiteux de toutes especes , & produisit ces deux Comedies. Liane. Comedie de M. Rotrou en 163 y. Voyés Endimion. Ce même sujet a fourni encore une Comedie intitulée, Diane & Endimion , eu l'Amour fuangé s en trois Actes', avec des Scenes Italiennes par le sieur Lelio , laquelle fut représentée devant le Roy au Palais des Thuilleries les 25. & 27. Janvier 1721. puis joiiée au Théatre Italien. Le Diffateur Romain. T C. de M. Marechal. Didon. Ce sujet a été traité en cinq Tragedies & en un Opera. La premiere des Tragedies est de Jodelle, la deuxième intitulée Bidon se sacrifiant , est de Hardy en 1620. la troisième de M. Scudery en 163 7. la quattième intitulée, Didon la chaste,ou les Amours d'Hiarbas, de M. l'Abbé de Boifrobert en 1643. la cinquième de M. Montfleury.

L'Opera de Didon est le xxx. des Opera. C'est une Tragedies en cinq Actes de Madame Saintonge , dont la Musique est de M. Defmarest ordii naire de ì' Academie de Musique. Cet Opera sut représenté en 165» 3. les airs & les récits font imprimés en une partition , & la simphonie en une autre in-^o. Mars, Venus, & la Renommée en sont le Prologue,

Dina Oh le Rav' ffement. T. de Pierre Nancel 1 607.

Dinamis. Tragedie de M. du Ryer représentée en

Dioctetien & Maúmien Empereurs Romains. T. de M. Sainville , destinée pour être mise en Musque. ^, Cet Auteur a encore composé la Tra„ gedie de Pantenice , la Tragi-Comedie de la 1 Retraite des Amans , Sc la Comedie du Fils : déjttnerejfe i aucune de ces Piéces n'a été représentée.

Diomtde. Lxxiv. Opera, Tragedie en cinq Actes de M. de la Serre, dont la Musique est de M. Bertin, représentée en 171 o. gravé in 40. Ce sont les Amours de Diomede & d'íphise qui est crue sa sœur. Venus que Diomede avoit combattu au siège de Troyes, protege d'Aunus Roy d'Italie Rival de Diomede; mais Minerve fait le dénouement ; en déclarant à Diomede qu'lphise n'est pas fa soeur , mais fille de Stenelus. Le Prologue est entre Venus, Zephire & une Grace.

J,a Disgrace des Domestiques. Comedie de M. Chevalier en 1662. ,

íe Distrait, Comedie de M. Renard en cinq Acte* de Vers, représentée au Théatre François. Ce caractere est copié d'après celui qui se trouve dans les caracteres de la Bruyere , qu'on vouloit être le portrait de M. le Comte de Br. .. . Cette Comedie n'eut que trois représentations au mois de Décembre 1697. Elle eut plus de succès à la reprise qui en fut faite au mois de Juillet 17 j1. U y a aussi une Comedie Italienne du Distrait.

Le Divertisfement de Sceaux. Comedie Ballet du sieur d'Ancour, dont la Musique elt de M. Gilliers, représentée le trois Septembre 1707.11 y a un Recueil des Divertissemens de Sceaux donné, au Public par M. Malezieux.

Le Divorce. Comedie de M. Renard jouée fur l'ancien Théatre Italien au mois de Mars 1688. Une observation à faire sur cette Piece , est que n'ayant pas réiiflì entre les mains du célébre Dominique, elle avoit été rayée du Catalogue des Piéces qu'on reprenoit de temps en temps; cependant Gherardy qui de. fa vie n'avoit monté fur le Théatre, Sc qui sortoitdu College de la Marche où il venoit d achever son cours de Philosophie , la choisit pour son coup d'essay, lorsqu'il parut pour la premiere fois le premier Octobre 1 6 8p, & elle eut tant de bonheur entre ses mains qu'elle plut généralement, & fut extraordinairement suivie.

Le Divorce de l ' Amour & de la Raison. Comedie de l'Auteur du nouveau Monde j elle est en. trois Actes de Vers libres , avec un Prologue & des divertissemens dont la Musique est du sieur Quinaut Comedien, & le Ballet du sieur Dangeville, représenté en Septembre I J2 3. Le Divorce ou les Epoux mécontent, Comedjie. L'Auteur garda l'inconito. Elle fut représentée au Théatre François en Avril 1730. par les Prévôts pendant l'abfence des autres Comediens pour le voyage de.Fontainebleau. Elle n'eut qu'un, petit nombre de représentations. Le DoBtur. Il y a quelques Comedies Italiennes intitulées le Dolleur. Voyés le Recueil des, Piéces • Italiennes, v. Le vieil Acteur qui remplit aujour*

d'hui ce Rolle, se nomme Francisco Matterazy. „ II est de Bologne , & s'est remarié en secondes noces à la veuve de Pantalon au mois de No„ vembre 1731.

Le Dothur amoureux. Comedie de M. le Vert 1638. Il y a une autre Comedie sous le même titre non imprimée de M. Moliere en un Acte. C'est cette petite Piéce qui fut joiiée le '24. Octobre 16 5 8. jour du Début éclatant de Moliere & de fa Troupe devant Leurs Majestés & toute la Cour. U fut dressé à cet effet un Théatre dans la Salle des Gardes du vi. ux Louvre , où cette Troupe re- . présenta la Tragedie de Nïcomeae de M. Corneille La Cour fut fur-tout satisfaite du jeu & de l'agrèment des femmes. La Piéce étant achevée , Moliere vint faire un compliment pour remercier

t Leurs Majestés , & les prier de leur permettre de représenter un de ces petits divertissemens dont il regaloit les Provinces ; ce fut cette petite Piéce du Docteur amoureux qu'il représenta , faisant luimême le Rolle du Docteur. Comme il y avoitdé

. ja long-tems qu'on ne parlóit plus de petites Comedies , l'invention en parut nouvelle, & cellecy divertit de maniere leurs Majestés, que le Roy

t donna-ses-ordres pour établir la Troupe de MoUere à Paris. La Salle du petit Bourbon lui fut ac

• cordée pour y jouer alternativement avec les Comediens Italiens & cette sroupe prit le titre de Comediens de Son Altesse Royale MONSIEUR, Frere unique du Roy.

Le Docteur extrkvugant. Deux Comedies portent ce titre , l'une du sieur Nanteiiil Comedien de la Reine , jouée eri 1 672. & l'autre de M. de Beauregard , représentée en Dorrii Lés Comedies sous -ce titre soa,t presque toutes tirées des Auteurs Espagnols.

Dom Alvare de Lune. T C. de Rotrou en 1 ^47. Bernard Ae Cabrere. Deux Comedies portent ce titre; l'une de M. l'Abbé de Boisrobert, & l'autre de M. Rotrou en 1 647. Cette derniere se trouve dans le Recueil des meilleures Piéces des anciens Auteurs, imprimé en 1705. en trois volumes in-12.

*— Bertrand de Cigaral. Cette Comediequi est la troisième Piece de Thomas Corneille, fut fort suivie, & l'on a remarqué que pendant la Minorité de Louis XIV. elle fut joiiée plus de Vingt fois à la Cour; elle représente le caractere d'un extravagant assez plaisant au Théatre, & est tirée d'une Comedie de Dòm Francisco de Roxas , fous le titre , Entre bobaf andx el juego.

•— Cesar Davalos. Tragedie du même M. Thomas, Corneille. L'intrigue de cette Piéce. est Espagnole, & toute fondée sur des déguifemens. Un Fourbe jovial au moyen du vol d'une valise , se donne pour Cesar Davalos , & Cesar Davalòs pour raison d'un combat, prend le nom du frere d'Isabelle sa Maîtresse.

Garcie de Navarre. Voyés le Prince jaloux.

•—Japhet d'Armenie. Comedie de M. Scaron , représentée en iô'yo. Cette Piéce réduite à trois Actes avec des intermedes de Chant & de Danse, fut représentée le dix May 17 2 1. devant le Roy sur le Théatre de la grande Salle des- Machines des Thuilleries ; Mehemet-Effendi Ambassadeur Turc y assista avec fa Suite.

~--Jnan. Voyés le Festin de Pierre.

—— Lofe de Car donne. C de M. Rotrou.:

1— Micco & Lejbine. Scenes Italiennes représentées à l'Opera par les deux mêmes Acteurs qui

« 이전계속 »