페이지 이미지
PDF

un Prologue entre le sieur d'Ancour & les Demoiselles Beauval & des Brosses. On retranche ce Prologue dans les reprises fréquentes qui font faites de cette divertissante Piéce.

Les Folies de Cardenio. M. Pichou avoit traité en 162p ce sujet qui est tiré du Dom Quichotte. Pendant la minorité du Roy, M. Coypel a donné une Comedie de Cardenio en trois Actes avec des intermedes , qui fut représentée sur le Théatre de la Salle des Thuilleries. Le Spectacle en étoit des plus beaux & des plus magnifiques ; le Roy y dansa seul plusieurs entrées, & les jeunes Seigneurs de fa Cour s'y distinguerent par leur danse.

%es Folies d'Ottave. Comedie représentée sur l'ancien Théatre Italien au mois de Novembre

: i<S88.

„ Le sieur Octave Comedien Italien, étoit fre„ re de Mezetin , tous deux enfans de Gradelin. p, Il commença à paroître avec succès dans cette Piéce ; il y chantoit, danfoit, & joùoit de huit „ sortes d instrumens. X* Folle Enchere. Petite Comedie ioiiée en May 16p0. Quoique cette Piéce paroisse fous le nom du sieur d'Ancour, elle est cependant de M. M.V.

La Folle Gageure ou les Divertiffemens de la Comtesse

. de Pernbroc. C. de M. l'Abbé de Boisrobert 16 y 3. Cette Piéce se trouve dans le Théatre François ou Recueil des meilleures Piéces des anciens Auteurs , elle est tirée de Lopé de Vega.

La Folle Querelle. Voyés Anái omaejue.

La Folle raisonnable. Comedie du sieur Dominique en un Acte & un divertissement , joiiée en Janvier 172 y C'est le même sujet des Folies amoureuses.

ifcff FolletAmohrs. Petite Comedie par un Anonyme.

Les Fonds

Fonds perdus. Comedie en trois Actes de Prose du sieur d'Ancour , jouée au mois de Juin i 6 8 (f. C'est la premiere Piéce de son Théatre que quelques Critiques nommoient son Echafaud.

La Fontaine de Sapience. Comedie de B. représentée au Théatre Italien en Juillet 1604.

La Force de l ' Amour Gr la Foire des Fées. Ce sont deux Comedies chacune en un Acte, avec un divertissement intitulé le Dieu du hazard. Ces deux petites Piéces qui font de Mrs le Sage , Fuselier & Dorneval, sont imprimées au cinquième Volume du Théatre de la Foire, & furent représentées en Aoust 1722. à la Foire S. Laurent fur le Théatre des Comediens Italiens.

La Force du sang de Hardy 162$. Autre Comedie de la Force du sang , ou le Sot toujours sot en trois Actes avec des divertissemens, représentée au Théatre Italien le 21. Avril 17 2 1. La veuve de M. Palaprat la donna aux Comediens Italiens : une autre personne qui en avoit une copie qui venoit de feu M. l'Abbé de Bruys la remit à d'Ancour , qui après l'avoir retouché 3 lui donna le titre de la Belle-mere. Après quelques débats, il fut reglé que les deux Troupes en donneroíént une représentation le même jour , & que les personnes qui avoient présenté cette Piéce , joiiiroient des parts d'Auteurs , mais malheureusement l'une ne fut jouée que deux fois au Théatre François, & l'autre trois fois au Théatre Italien.

Xf Fou de Qualite'. Comedie en un Acte de Ver» du sieur Poisson l'ancien en 1664."

,Le Fou raisonnable. Comedie du même sieur Poisson.

Le s F*hx divertifsans. Comedie en trois Actes de - Vers du même sieur Poisson en 1681. La Scena

K

est aux petites-Maisons. C'est fa derniere Piéce.' Raimond Poisson Comedien de la feule Trou. s, pe du Roy , joiioit le personnage de Crispin qui étoit de son invention. Le Roy ayant pris plaisir à le voir dans une Troupe de campagne ,

„ le mit à l'Hôtel de Bourgogne en ió6o.

„ Il parloit bref, & n'ayant pas de gras de jambes , U s'imagina de jouer en botines. De-là tous les Crispins ses successeurs ont bre

„ doiiillé de se sont botté. L'Auteur qui a fait cette

„ remarque ajoûte * qu'il s'étonne qu'ils n'ayent pas poussé l'extravagance jusqu'à s'agrandir la

„ bouche, parce que Poisson Pavoit fort large ,

,, aussi .dans la petite Comedie de Deuil lui fait. it ón direì ?e vous répons , Monfieur , d'une bouebe auffì large, &c. Son grand naturel ne le fit pas seulement réussir comme Acteur original & sondateur de tous les Crispins, il se distingua aussi comme Auteur, & l'on peut dire que dans ses Piéces comme dans son Jeu , c'est la nature qui parle en toutes choses. Ses Piéces sont i. Lu

b in ou le Sot vangé. 2. le Fou de qualité. 3. le Baron de la Crajfe. 4,. P Après-soupédes Auber

t, get. f. les faut Moscovites. 6. le Poète Basque.

7. la Hollande malade. 8. les femmes Coquettes.

,,9. les foux Divertissant & P Academie Burlesque. - „ Il se retira du Théatre au mois de Février 1 685. : & mourut quelques années après > laissant entr'autres enfans Paul PoilTon son successeur dans

„lesRolles de Crispin, qui a bien paru être le

,, fils d'un grand Maître & l'heritier de son beau

„ naturel, & même du bredouillement paternel. Après avoir long-temps fait le plaisir & les dé

„ lices du Parterre, il s'est retiré du Théatre vefs : M lenulieu.de l'année 1724. U avoit épousé la

í, Demoiselle du Choisy agréable Comedienne, de laquelle il y a plusieurs enfans, dont ceu* „ qui interessent la matiere que nous traitons, » sont:

„ 1. Le sieur Poisson ey-devant Comedien, „ Auteur des Comedies de ï ABrice nouvelle,

du Procureur Arbitre, de la Botte de Pandore & d'Alcìbiade.

„ 2. Madame de Gomés dont il fera parlé à „ l'article d'habits,

„ Le sieur Poisson qui soutient actuellement

le Rolle des Crispins ses ancêtres. 1l débuta au

Theatre le 21. May 1722. Let Fohx illustres, Comedie de M. de Beys en

Le Tourbe puni. Comedie en trois Actes de -M. Marivaux , jouée au Théatre Italien en 1724.

Les Fourberies de S cap n. Comedie de Moliere en trois Actes de Prose. Elle fat représentée pour la premiere sois fur le Théatre du Palais Royal l© 24. May 1671. M. Despreaux donna une attein-, te à cette Piece par ces deux Vers.

Dans ce sac ridicule o)t Scapin s'envelope,
Je ne reconnais plus {Auteur du Misantrope.

En effet les gens de bon goût se recrierent contre cette Piéce; mais malgré les Critiques , ls Peuple à qui Moliere avoit eu intention de plaire * la vit, & la voit encore avec plaisir.

Les Fragmens de Moliere. Comedie du Sr de Cham» melée l 682. Voyez l'Ómbre de Moliere.

Les Fragmens de Lully. Lvi. Opera mis au Théatre par MrsDanchet & Campra en 1722, imprimes partition in-4°. C'est rfixtrate de plusieurs Musiques de M» Lully ; le Prologue est entre Polymnie Muse de ï'Eloquence, Enterpe Muse de la Musique, & Melpomene Muse de la Tragedie. Le Ballet est de quatre entrées, la premiere est une Fête Ma

'tine, la deuxième les Guerriers, la troisième la Bergerie , la quatrième les Bohemiens. Ces entrées sont suivies du divertissement comique de

- Carifelly; comme ce Ballet fut continué pendant Jiuit mois , il s'y fit plusieurs changemens par l'ad,dition de trois nouvelles entrées qui forent jouées successivement. La premiere fut le Triomphe de Venus tirée d'une Fête donnée à Monseigneur par Madame la Duchesse de la Ferté en son Hôtel de Paris. La seconde la Serenade Venitienne. La troisième le Bal interrompu.

Les Fragmens des Modernes* Voyez Tloilemanjue

'Opera.

''Le Franc Bourgeois. Comedie par M. Valentin ea

La Franciade. Tragedie de M. de GroíïèPierre.

francien. Tragedie de M. Gillet, représentée en 164.2. Sc tirée du Roman de Francion de Charles Sorel par lui donné sous le nom de Nicolas du Moulinet sieur du Parc.

Le François a, Londres. Comedie en un Acte de M. de Boissy ; le contraste des caracteres des François & des Angloisy est touché avec vivacité; cette Piéce fut goûtée & soivie au Théatre François au mois de Juillet 1727.

La Françoise Italienne. Voyez l'Impromptu de Ftiie.

fredegonde. Tragedie de Hardy imprimée en 162J.

'(rtderic Roy de Sicile. T. de M. le Brun pour être

« 이전계속 »