페이지 이미지
PDF

L'Inceste supposé. T. C. par la Case en 163 9. cet Auteur a de plus donné la T C.de Comane.

& Inconnu. Comedie heroïque de Mrs Thomas Corneille & de Vizé, elle fut representée fur le Théatre de Guenegaud au mois de Novembre 1675. où elle eut un grand nombre de représentations dont 33. consecutives furent audonble. Les Fêtes galantes qu'un Grand Prince donnoit à Madame la Comtesse de sournirent l'idée de

cette piece. M. Corneille trouva ces Fêtes si ingenieusement imaginées , qu'en y mêlant une intrigue, il en composa cette Comedie avec son associé. t

Le sieur d'Ancourt fit en 1705. un nouveau Prologue & de nouveaux divertissemens pour cette Comedie qui fut alors remise au Theatre. Les Actrices de ce nouveau prologue , étoient les Srs Poisson & Ponteiiil & les Demoiselles Duclos, Dufay, Dangeville , des Mares , & Mimyd'Ancourt.

Au mois de Fevrier 1724. cette Comedie de Y Inconnu fut représentée au Palais des Thuilleries, avec un Ballet pour intermede , dans lequel le Roy & les jeunes Seigneurs de fa Cour danserent. Cette même piece fut encore représentée devant Sa Majesté avec tous ses agrémens en 1728.

U Inconnue ou P Esprit follet. C. de M. l'Abbé de Bois-Robert en 16 5 5. Cette piece de même que celle des engagemens du hazard de Thomas Corneille , étoit tirée du Calderon Poete Espagnol. Cette ressemblance d'intrigues faisoit apprehender à M. Corneille qu'on ne le soupçonna d'avoir porté envie à la gloire de M. l'Abbé de Bois Robert : pour s'en disculper , U nous assure que quoique sa piece n'ait paruqu'après celle de l'Abbé Bois-Robert , cependant il l'avoit composé bien auparavant; & qu'une sorte raison l'avoit obligé à lui faire garder quelque tems le Cabinet.

l! Inconstance d'Ilas. Tragi-Comedie de M. Marechal en1o'aj'.

L'Inconstance punie. Deux Comedies portent ce titre; l'une de M. de la Croix en 16jl1.sc l'autre du sieur Dorimond Comedien de Mademoiselle

. en1661.

VInconstant ou les trois Epreuves. C. de M. Pelle^ grin en trois Actes de vers, jouée au Th. Ital. en Juillet 1727.

VInconstant vaincu. Pastorale toute en chansons en 1662.

Indegonde. T. de M. de Montaubán.

V Indienne amoureuse ou C heureux Naufrage. T. C.' de M. du Rocher imprimée à Paris en 16j 1.

VIndiscret. T. de M. Quinaut : il y a aussi une petite Comedie de \ Indiscret de M. Voltaire laquelle fut representée en Aoust 172s.

Inès de Castro. Ce sujet tiré de PHistoire de Portugal , a été traité en une Tragedie par M. de la Mothe. Elle fut representée le six Avril 17 2 3. & eut un succès extraordinaire qui s'est parfaitement soutenu dans les differentes reprises qui en ont été faites; cette Tragedie donna lieu à une infinité d'Ecrits pour ou contre, dont on peut voir un et pece de catalogue dans le Mercure du mois d'Octobre 17*5.

Les sieurs le Grand & Dominique donnerent une excellente Parodie de cette Tragedie , sous le titre d1'Agnès de Chaillot , laquelle fut représentée sur le Theatre des Italiens, à la Foire, au

mois de Juillet 1725. VInfidúle Confidence. T. de M. Pichou , imprimée en 163 I. Cet Auteur A auffi dcnné la Comedie des Folies de Cardonio. U Philis de Scire & Rofileott.

L1s infideles fideles , par le Pasteur Calianthe ou F. Z. D. B. en 1603.

L'Ingrat. C. de M. Nericaut des Touches, en cinq Actes de vers > elle fut representée au mois de Janvier 1712.

L'Injustice punie TC. par duTheil, en 1541.

L'Innocent exilé. par M. Prouvais 1 640.

JL'Innocence découverte. 1636. par Auvray aussi Auteur de la Tragedie de Dorinde.

L'Innocent Malheureux. Voyez Crispe.

L'Innocente exilée. T. C. par Prouvais , imprimée en 164 O- Voyez Y Innocent exilé.

L'Innocente Infidelité. Tragi-Comedie de M. Rotrou en 165 7.

Z,es Innocens. Tragédie de Marguerite de Valois ì Beine deNavare. „ Cette Sçavante Reine quié,, toit sœur de François I. & femme d'Henri d'AlbretRoi de Navarre,a fait plusieurs autres pie,> ces de Theatre Misteres & Farces, la Nativité i, dej. C, l'Adoration destroit Rois, le Désert, la Farce de trop. Prou. Peu. Moins. & autres qu'on „ peut voir dans du Verdier & la Croix du Mai„ ne. Cette Reine mourut le 28 Decembre 1549 „ âgée de 5 9. ans. Res Innocens Coupables. C. de M. de Brofle l'aîné 164. 5. „ Les autres pieces de cet Auteur , sont, /'Aveugle Clairvoyant, les Songes des hommes éveillez., la Stratvnice & Turnus. Ino & Melicerte. La Tragédie d'Ino fut une de celles qui firent remporter des Prix à Euripide j il ne

nou» nous en reste pas le moindre fragment & l'on en ignoreroit même le sujet , si Hygin affranchi d'Auguste , n'avoit píls foin de nous le conserver dans fa quatrième Fable : M. de la Grange a mis ce sujet en Tragedie qui fct representée au mois de Fevrier 171 3. & eut quatorze represen-. tations.

Instabilité des Felicités Amoureuses. De J. D. L. Sr' de Blanbeaufault en 1605. il a aussi donné la Coi mediede la Goûte. VInteressé ou U Rapiniere. C. de Jacques Robbe donnée en 1683. fous le nom suppose de Parquebois , elle est en cinq Actes de Vers , & a de fort beaux endroits, mais aussi elle en a de bien foibles,& contient un jeu plus propre pour leThéâtre des Italiens que pour celui des François : certaines gens qui se crurent interessés dans cette Pièce , employerent ce qu'ils pouvoient avoir de credit pour la faire défendre , ou du moins pour en :. '„ empêcher la réiiffiste ; mais malgré leur cabale l'on a vû peu de piéces de cette espece, qui ait eu une plus grande affluence d'auditeurs. On en a retranché plusieurs vers qui cependant se trouvent en quelques éditions, L* Intrigue des Carosses 4 cinq sols, C. de M. Chevalier en 1663. Les Carosses à cinq fols par place furent établis à Paris en 16 j o. & durerent jusqu'en 1657. que commença Rétablissement des Carosses loués par heure. JjIntrigue des Ftloux. C. de M. Létoille en 1648. on a une lettre de M. Ballefdens de l'Academie Françoise fur cette Comédie; il y a une histoire desFiloux en trois volumes in i2). Les Intrigues de la Lo/m'f.C.deM.deVizé en 1670. Les Intrigues Amoureuses- C. de M. Gilbert imprimée à Amsterdam en 1667. M

Jodelet. „ C'étoit le nom d'un excellent Comédien i „ qui par ses manieres niâises & naïves mais spiriS, rituelles divertissoit beaucoup, malgré son défaut de parler du nez. Les piéçes qui forent feites pour lui & sous son nom sont. Jvdelct Astrologue. C. de M, Douyille en 1647. Jodelet Duelifle ou Souffleté. Comédie de M. Scaron en 1650.

Maître & Valet. C. du même M. Scaron en 1645. Le sujet en est tiré d'une C. Espagnole intitulée, Dom Juan d'Alvaredo. ;— Prince. Voyez le Geolier de foi-même. Jonathas. Ce sujet tiré de l'Eoriture Sainte a été mis en Tragedie par M. Duché pour être représentée à la Cour. Madame de Bourgogne s'y fit admirer dans un rolle qu'elle voulut bien y représenter en 1710. cette Tragedie fut imprimée à Paris , en 1700. in 40. Josaphat Roy de Juda. Ce sujet a été traité en deux Tragedies, l'une par M. Magnon en 1646. & l'autre par D. L. T. en la même année 1646. fostfk. T. Sainte de M. l'Abbé Genest ; elle fut d'abord représentée au Château de Clagny près Verfailles. Madame la Duchesse du Maine y représenta le rolle d'Azanech femme de Joseph , qui est le seul rolle de femme qui soit dans cette Tragedie. Baron le pere faisoit Joseph, M. Malezieu le pere représentoit Judas, son fils aîné Ruben, son cadet Benjamin, le Marquis de Roquelaure Simeon, le Marquis de Gondrin Pharaon. La premiere représentation en fut donnée au public au moisde Deoembre 1710. On avoitune ancienne Tragedie de Joseph le chaste donnée vers l'aa 160 3. par Nicolas de Montreux,sous le nom d'Oie»,'* de Mont-Saert. cet Auteitf en à donné trois

« 이전계속 »