페이지 이미지
PDF

D E S T H E â T » B S.' I 99

le, Jupiter, Junon & Neptune soriftent le Prologue. Le sujet de la piece est tiré de l'Histoire des Amazones , lesquelles Marthesie engagea à se retirer de la domination des hommes.

Les femmes à sa voix lajfes de nous ceder,
Déjasures de plaire voulurent commander.

I

Mais cette Princesse ayant defait & fait prisonnier Argapise Roy des Scithes en devint amoureuse , ce qui étoit contrevenir à la principale loy de son nouvel institut.

Martin Braillard. Voyez Triçaudin.

Le Mari curieux. C. en un Acte de Proíè par M. d'Alainval, reçue favorablement au mois de Juillet 1751.

Le Mari Joueur & la femme Bigote. Scenes Italiennes en Musique , représentées fur le Théâtre de l'Opera au mois de Juin 172p. Malgré le peu de convenance de ces Scenes avec nos Opera elles ne laisserent pas d'être sort applaudies ; le sieur Bistorin Florentin représentoit le Joueur sous le nom de Bajoque , & la Demoiselle Ungarelli de Bologne représentoit Serpille femme deBaïoque& Bigote.

Le Mari retrouvé. petite Comédie du sieur d'Ancour représentée en Octobre 1698. Le Procès de M. de la Pivardiere qui faisoit alors Pentretien de tout Paris , sournît ce sujet au sieur d'Ancour qui sçavoit saisir les histoires courantes pour les mettre au Théâtre.

Le Mari Jans femme. C. de M. Montfleury, cette piece qui est en cinq Actes de Vers avec des intermèdes , est un peu libre de même que presque toutes les autres de cet Auteur , elle fut represenfi 00 B I B £ 1 O T E Q V k

tée en 1663.6c a été reprise plusieurs fbís.

í.a Mascarade, en forme de Ballet de la composition de M. Benserade , ce Ballet fut dansé au Palais Cardinal en 1651. C'est le mariage de Çaífandre à la Cour du Roy Guyon ', outre les Seigneurs qui dansèrent avec le Roy , les sieurs Moliere iRobiçhon, Lambert & Lallun eurent í'honneur d'y danser. Jodelle a aussi composé une piecë

., intitulée la Mascarade.

La Matrone a" Ephese. sujet tiré de Petrone $ chaque Théâtre a sa Matrone d'Ephese , le Théâtre François en a une de M. de Lamotte, elle fut jouée en 1702. l'ancien Théâtre Italien en avoit iune qûi avoit pour titre Arlequin (ìraptgnatt. de M? Fatouville , elîe étoit en trois Actes & fut jouée au mois de Mai 1682 POpera Comique efi â aussi une en trois Actes de M. Fuseíier la

, 'quelle fut jouée eu k 714. ,

Maurice Empereur d'Orient. T. de M. Romain eà

, I60Ó. . u .,, ,. v.,

íìè Mausolée T C. de M. Maréchal eh 164.2.

Maximien Empereur. T. de M. Thomas Corneillé Maximien ce Cruel persecuteur des Chrétiens , *après avoir.quitté l'Empire s'en repentit, & entreprit de l'enlever à son gendre qui âvoìt épousé sa fille Fauste. . .

í,e May. petite Comédie avec des divertiíTemens par M. Fuselier, joiiée au Théâtre Italien au mois

, de May 171p. \ ,,.

íe, Mauvais menage. Voyez la Mariant dè M;

, Voltaire.

fcr Aie chante femme. Voyez la Medée de M. de . Longepierre. \ k , , %e. Médecin malgré lui. C. de Moliere eh tríoîâ ìrVctesdê Prose, représentee pour la premiere foi* íe íìx Août 1666. la Scene y est incertaine , Moliere la composa des fragmehs des petites pièces qu'il avoit joiié dans les Provinces.

Le Médecin de Chaadray . petite Comédie *du sieur d'Ahcour quoi qu'elle ne soit pas dans le recueil de sespieces: elle fut représentée eh 1698. c'était une vaudeville du tems par la vogue où étoit alors un Médecin Paisan d'u Village de Chaudray au Diocese de Seez eh Normandie,

Le Médecin de Robe. C. par un Anonimë eh 1 Ì5ç2i

Le Médecin dn tèms. C. jouée à Fontainebleau par les Italiens le a 1. Août i 670. jour du mariage de la Reine d'Espagne^

Le Médecin de Village. C. eh uh Aile de Prose dè M. .. . elle fut jouée à la fin d'Août 1704. les airs étoient de M. Giiliers.

Le Médecin volant, petite C. ën Vers de M. Bóursaut en 166 cette piece est tirée d'une Comédie Italienne très-ancienne intitulée, jírleqmno Medicb Volante. . y

Medée. Jeah de la Peruse eh i^JJ. Scevole de Sainte Marthe aussi en 155$. Claude Binet en .1577. donnerent chacun une Tragedie de Meçlée, Pierre Corneille en 163 6. commença par la sienne à s'élever au dessus de ce qu'il avoit fait jusqu'alors ; enfin M., de Lohgepierre donna en 1604. fa Medée qui eut peu de succès, quoique le principal rolle fut rempli par la célebre Chammelë, mais à la reprise 'qui en fut faite au moisjde Septembre i'728. La Demoiselle Balicour fit fí bien valoir le rolìe de Médée qu'elle attira deplus hombreusos assemblées.

( La Parodié de cette derniere Tragedie sous le titre de. la Méchante Femme. fut donnée par les sieurs Dominique & Lelió fils lors de cette repriftïu'mòiVd'Octokre 17a?»

Medee.Tíxxi Opera-Tragedie de M Thomas Corneille , mise en Musique par M. Charpentier , fe

{>résentée en 1694. & imprimée partition in a Victoire , Bellone & la Gloire sorment le Prologue : cet Opera est de la composition de M. Charpentier grand Musicien qui ne cedoit à personne dans la Musique Latine , mais qui n'a pas également réussi dans la Françoise, il étoit éleve du Carissimi.

JMedée & Jason. Lxxxi. Opera, la Tragedie est de if M. de la Roque aussi auteur des paroles de

POpera de Theonée, il est Chevalier de Por„ dre Militaire de Saint Louis, a été Gendarme „ de la Garde du Roy, & travaille actuellement

au Mercure de France qu'il donne tous les t, mois au Public & qui s'est bien perfectionné

en ses mains. La Musique de cet Opera de Medée est de M. Salomon,il fut représenté en 1713. & imprimé in 4°. Le sujet du Prologue est l'Europe rassurée par Appollon & Meipomene , qui lui annoncent que ses maux vont'finir par le retour de la Victoire qui vient de se declarer pour les Drapeaux de la France.

Les amours de Jason & de Creuse fille de Creon Roy de Corinthe,traversées par Medée femme de Jason sont le sujet du Poème. Cet Opera eut un grand succès , qui s'est soutenu en la reprise qui en fut faite au mois de May 1727. Cn laquelle elle eut trente-une représentations.

La Parodie de cet Opera sous le même titre de Medée étoit des sieurs Dominique Romagnesi & Lelio fils , & fut représentée en Octobre 1728. Le Aiedisant. C. de M. Nericaut Destouches en cinq Actes de Vers , représentée en 1715. Ce %t fut dans une des représentations de cette piece „donnée le 28. Janvier 1730. que Marie An„ ne Dangeville âgée de 14. ans debuta par le rolle de suivante; elle avoit brillé au Théá„ tre dès fa plus tendre jeunesse par ses talens „ pour la Comédie & la daníe ; son frere fut aussi „ reçu dans la Troupe au mois de Juin suivant, 3, ils sont enfans de la Balle, leur pere étant le í, sieur Dangeville Danseur de l'Opera, leur mere „ sœur de Mademoiselle Desmares , dont le ,, public ne perdra pas si-tôt le souvenir , & leur ,, oncle le sieur Dangeville connu par les rolles „ de naïveté, dont il s'acquite avec un art d'au„ tant plus grand qu'il paroît plus naturel.

Medus Roy des Medes. LV. Opera dont la Tragedie est de M. de la Grange |& la Musique de M. Bouvard, il fut donné au public en 1702. & n'a été imprimé que par extrait in 40. La Fortune dans son Temple forme le Prologue.

Meduse. Xl. Opera dont la Tragedie est de Claude Boyer & la Musique de M. Gervais Maître de la Musique de feu M. le Duc d'Orleans & depuis de celle de la Chapelle du Roy. C'est son premier Opera qui a été suivi de ceux d'Hypermenestre & des Amours de Prothée. Cet Opera de Meduse fut représenté en 1607. & n'est point imprimé en Musique , des Bergers sont le Prologue.

La Megere amoureuse. Voyez le Poète Basane.

MeUagre. Ce sujet tiré du huitième Livre des Metamorphoses , a été traité en quatre Tragedies & un Opera, les Tragedies ont été données par Hardy , par M. Benserade en 1641. par M. de la Grange en 1 600. & par M. de Boursaut, cette derniere fut composée en cinq Actes de Vers liriques avec un Prologue pour être mise en Musique âc représentée devant le feu Roy au

« 이전계속 »