페이지 이미지
PDF

nîere Mademoiselle Antier paroissoit en Seigneur Polonnois s la derniere Scene e'toit le triomphe de la solie fur tous les âges, où le sieur Muraire chantoit un air Italien , dans lequel il dévelopoit toute la legereté de son gosier.

M. de la Motte a laissé à fa mort un Ballet des âges , qu'on doit jouer fur le Theatre de l'Opera. Le Ballet extravagant. Comedie en un Acte de M. Palaprat , joiiée au Theatre François en Juin 1690.

,, Jean de Palaprat mort depuis quelques an„ nées étoit de Languedoc, & avoit été Secretaire de M. de Vendôme grand Prieur de Fran'„ ce , comme il a travaillé conjointement avec M. l'Abbé de Bruys, il est difficile de distinguer „ les pieces qui lui appartiennent en propre , d'a„ vec celles qu'ils ont fait en societé, ces deux „ Auteurs se trouvant divisez à ce sujet, l'un révendiquant des pieces que l'autre prétend lui appartenir; voyez l'article de M. l'Abbé de Bruys à la Tragédie d'Asba , il est cependant certain que leur societé subsistoit, lors du Grondeur & de lTmportant de Cœur , les autrer pieces appartenant en toute proprieté à M. Pa„ laprat , sont le Ballet extravagant, le Concert ,, ridicule. la Fille de bon sens , & le secret révelé. Le Ballet des sens, cxvj Opera , dont les paroles sont de M. Roy , & la musique de M. Mouret, representé le 5. Juin 1732. Le Ballet des Tbuilleries. representé dans une des Salles de ce Palais au mois de Fevrier 1718. au sujet de la naissance de Sa Majesté ; les paroles sont de M. de Beauchamps, la Musique vocale de M. Mathau, qui a eu l'honneur de montrer la Musique du Roi, & qui a composé la Musique da

l'Opera d'Arion , la musique instrumentale de M. Alarius Joueur de Viole , & la danse de M. Balon.

Le Ballet du Pamajse executé sur un Theatre dressé dans la cour de marbre du Château de Versailles le j". Octobre 172p. pour la naissance de Mr le Dauphin, ce Ballet composé de fragmens tant des anciens que des modernes , est divisé en cinq Entrées qui sont le Parnasse , la Musique lyrique , la Muse pastorale , la Muse heroïque & le génie de la France.

Le Ballet de Ville-Neuve S. George ainsi nommé parce qu'il fut représenté à Ville-Neuve S. George le premier Septembre 1692. en présence de Monseigneur le Dauphin par les Acteurs de l'Academie de Musique , ce Ballet fut ensuite joué sur le Theatre de l'Opera & n'est point imprimé; les paroles sont de M. Banzy & la musique de M. Colasse.

Le Ballet des Vingt-quatre heures. Comédie en trois Actes , un Prologue & des divertissemens par le íîeur le Grand Comédien , la musique est de M. Aubert Maître de la musique de S. A. S. Monseigneur le Duc. Cette Piéce fut représentée au Château de Chantilly devant le Roy , le cinq Novembre 1722. par les Comédiens François, Italiens & les Acteurs de l'Opera.

Ballets. Les anciens Ballets qui avant rétablissement des Opera , étoient presque le seul d/vertissemen t de la Cour de nos Rois , sont en si grand nombre qu'on se dispensera de les rapporter dans ce recueil , d'autant plus que le R. P. Menetrier Jesuite en a fait un traité où il fait mention de ces anciens Ballets , & que d'ailleurs un homme de Lettres travaille actuellement à ce recueil des Ballets dont il promet favoriser inceiïàment le Public. Ainsi on se contentera de raporter en ce catalogue les Ballets dansés par le feu Roy qui dans les premieres années de son regne en faisoit représenter un tòus les hivers ; ceux de ces Ballets qui font déterminés par un nom appellatif, comme P Amour malade. Hercule amoureux , &c. se trouveront sous la premiere lettre de leur titre , & on ne rangera ici que ceux qui ont pour titre le mot generique des Ballets , comme;

Le Ballet de Chambord, celui de Ctequy , celui da Gardes ; de Benserade.

Le Ballet de Flore aussi de Benserade : dansé par le Roy en 166p.

Le Ballet de la jeunesse , dansé en Fevrier 1686. les airs étoient de M. de la Lande Maître de la Musique de la Chapelle du Roy; c'est le premier Ballet auquel ii ait travaillé j les Entrées étoient de M. de Beauchamps.

Le Ballet des Muses , dansé en Décembre 1666. au Château de S. Germain en Laye.

Le Ballet de Trianon , dansé en Décembre 1688.

f>our le retour de Monseigneur le Dauphin de 'armée d'Allemagne, la musique étoit de M. de la Lande à qui le Roy donna en ce tems la SurIntendance de fa musique qu'avoit le jeune M. Lully qui mourut fur la sirl de Décembre de cette année 1688.

Baltaz.ard Roi de Babylonne. Tragédie de M. Charenton en 1662.

Le Banqueroutier. Comédie de M. D... . jouée au Théatre Italien en Avrîl 1687.

Le Banquet des sept âges. Comédie en trois Actes de M. Deliíle, jouée ou Théatre Italien en Janvier 1723. quoique cette Piéce fut relevée par un Prologue & des divertissemens , elle n'en eut pas

. plus de succès & n'est pas imprimée non plus que la critique que l'Auteur fit de fa Piéce fous le titre du Banquet ridicule en un Acte.

Les Barbons amoureux & rivaux de leurs fils. Comédie de M. Chevalier en i (S 6 3.

Le Baron d'Albikrac. Comédie de Thomas Corneille : le comique de cette Piéce roule fur une vieille folle d'Amour & un Valet qui soutient le rolle du Baron d'Albikrac, &c. <

Le Baron de la Crasse. Comédie en laquelle la petite Piéce du Zigzac est enchassée parje sieur Poisson l'ancien en 1670.

Le Baron d'yisnen. Comédie en prose de M. de Varennes en 1680.

Basile & Quiterie. Tragi-Comédie en trois Actes avec un prologue & un divertissement, le tout en vers : sujet tiré du Romande Dom Guichotte; c'est le premier ouvrage de M. Gauthier, joué au Théatre François en Janvier 1723.

La Bassette. II y a deux Comédies de la Bassette i l'une d'un Gentilhomme de Bourges jouée à Guénegaud , & l'autre de M. Hauteroche, jouée à l'Hôtel de Bourgogne.

Le Bel Esprit. Comédie de M. L. A. P. jouée avea peu de succès fur le Théâtre Italien en Mars 1604.

Belinde. Tragi-Comédie de M. Rampale qui a auffi donné la Tragédie de Dorothée.

JBelissaire. Ce General d'armée de l'Empereur Justinien célébre par ses infortunes, a fourni le sujet de quatre Tragédies , la premiere de M. Rotrou en 1644.. la deuxième de M. des Fontaines; les troisième & quatrième par des Auteurs anonimes : ces deux dernieres furent représentées

à PHôtel de Bourgogne en «678. La Bette Ctbaretiere , Oh le Procureur à la mode C. de M

La Belle Egyptienne. Il y a deux Comédies fous ce titre , la premiere de Hardy, la deuxième de M. Sallebray en 1642.

La Belle Esclave. Comedie de M. l'Etoille în-40 1643. » Claude PEtoile Seigneur duSauítay étoit » d'une ancienne famille de Paris ; on confond » souvent ses ouvrages avec ceux de son ayeul & » de son bisayeul tous deux Présidens au Parleíiment de Paris , c'est de leurs écrits qu'a étó » tiré le Journal du regne d'Henri III. il fut des «premiers reçus en l'Academie Françoise ; on n'a » de Monsieur de l'Etoille que deux piéces de » Theatre , la belle Esclave & C Intrigue des Fi» Iohx; il en achevoit une troisième quand il mou» rut, qui avoit pour titre le Secretaire des ínno» cens, il étoit un des cinq Acteurs que le Cardi» nal employoit pour travailler à ses Comédies, » il avoit plus de génie que d'étude & s'étoit par» ticulierement attaché à bien tourner un vers, il » possedoit aussi les regles du Théatre & quand il n vouloit travailler le jour il faisoit fermer ses fe»nêtres & se faisoit apporter de la chandelle , on » a dit de lui de même que de Malherbe , que » lorsqu'il avoit composé un ouvrage il le lisoit » à sa servante , croyant que les ouvrages n'a« voient pas leur perfection si elle ne se faisoit » sentir aux personnes les plus grossieres, il mou• » rut le premier Juin 1652. âgé d'environ 50 » ans.

La Belle invifible Oh la confiance éprouvee. Comédie

de M. l'Abbé Boisrobert en 1 6 $ 6. La Belle mere. Comédie en cinq Actes de vers par le

« 이전계속 »