페이지 이미지
PDF

voient les Bout-rimez en ce temps - là.

le Bracelet. Comédie en un Acte de M. de BeauChamp , le succès qu'eut fa Comédie du Portrait lui fit donner en la même année cet autre Bijou de Dames qui eut un fort moins heureux n'ayant été représenté que deux fois au Theatre Italien en Décembre 1727.

Bradamante Niece de í Empereur Charlemagne. Ce sujet tiré de l'Arioste a fourni de matiere à trois piéces dç Théatre & à un Opera , la premiere est de Robert Girnier qui est toute imitée de l'Arioste; c'est la premiere piéce qui ait porté le titre de Tragi-Comédie; la seconde est une Tragédie de Thomas Corneille qui auroit eu plus de succès s'il n'avoit pas voulu suivre ïì fidèlement l'Arioste , les combats des femmes contre des hommes n'étant guére de notre goût. La troisième est la Bradamante Ridicule de M. le Duc de S.. • A... représentée à Guenegaud en présence de la Cour.

L'Opera de Éradamante est le L x 1 x des Opera. Les paroles de M. Roy &la musique de M. la Coste , représenté en May 1707. imprimé ifl-4;U- le Prologue est entre un Enchanteur & une Enchanteresse.

Les Bravacheries du Capitan Spavante. Comédie de N.... 160%.

Le Brave. Comédie de Bais eh 1667. non représentée. » Cet Auteur a encore composé deux auw tres Comédies , F Eunuque & Taillebras.

&itannicus. Tragédie de M. Racine , cette excelcellente piece tomba à la cinquième représentation , mais elle s'est si heureusement relevée , de sa chute qu'elle charme encore aujourd'hui ce même Parterre qui lui avoit autrefois refusé ses

suffrages à ses premières représentations de l'atînée 1670.

'Les Brouiller tes noUurnes. Comédie du sieur Nanteiiil Comédien de la Reine en 166p.

Brutus , Ce premier Consul de la Republique Romaine , a sourni le sujet de trois Tragédies , la premiere intitulée la mort des Enfans de Brute, Voyés à la lettre M; la deuxième de Mademoi-* selle Bernard , jouée aumois de Décembre 169& au Théatre François où elle attira de nombreuses assemblées; la troisième de Mr Voltaire .• cette derniere qui fut représentée le n Décembre 1730. reçut de prodigieux applaudissemens à la première représentation qui diminuerent aux suivantes i elles furent au nombre de quinze .• elle est imprimée avec un discours préliminaire fur la Tragédie.

N— La Parodie de cette derniere Tragédie sous le • titre de Bolus en vers Alexandrins , est des sieurs Dominique & Romagnesi, elle fut jouée au Théatre Italien le 24. Janvier 173 1. & fut recuë très favorablement, la haine des Romains & du Senat contre les Tarquins y est parodiée sous l'idée du different qui regnoit en ce tems entre la Faculté de Medecine & les Chirurgiens , ensorte que ce n'étoit pas seulement une Parodie de cette Piéce , mais encore une critique contre ces Messieurs, elle est imprimée. » Quelque temps n avant la représentation de cette Parodie, c'est-à-dire le vingt-huit Décembre précédent , le » sieur Theveneau Chanteur de la Comédie I*> talienne depuis plus de douze ans , fut reçu » dans cette Troupe; outre ces talens pour la »> musique & le Chant, il en a encore pour l'ac»tion 1 héatrale, en sorte qu'il y a tout lieu

[ocr errors]

C.

L es Cadenas , ou le Jaloux enàormy. Comédie eri un Acte de Prose de M. Boursaut représentée en i 6 62.. C'est la seconde Piéce de cet Auteur qài la donna dans fa grande Jeunesse.

Çhdmus & Hermionne. iv. Opera dont le Poeme est de M. Quinaut & la musique de M. Luily. La fable de Cadmus est assez connue. Le Prologue est la Naissance & la défaite du Serpent Pithon , il fut représenté en 1674. Pendant le cours de ses représentations, le Theatre du Palais Royal étant venu à vacquer par la mort de Moliere, le Royl'accorda pour les représentations de l'Academie Royale de Musique. Le Basque homme très-leger & les sieurs Faure & Lainé parurent dans cet Opera ; & dans la reprise qui en fut faite après celui d'Alceste. On vit paroître pour la premiere fois le sieur Pecour qui s'est rendu depuis si célébre par la noblesse de fa danse.

Le Café. Comédie en un Acte de M. Rousseau re-
présentée sans grand succès en 1694. On fit cette
Epigramme fur cette Piéce par allusion au
Caffé.

U ressusciterait un mort -,
Et sur son sujet sans effort,
jRousseau pouvoit charmer l'oreille }
Au lìep qu'à sa piéce on sommeille ,
'Et chez, lui seul il endort.

Le Cafetier. Comédie du sieur le Grand Coi médien , représentée sur le Théatre de Lyon.

Le Cahin caha. Voyez le Tour du Carnaval.

Le Cahos. Voyés les Elemens Opera.

Cajan, ou P Idolâtre Converti. Tragédie de M. F. G. B. en \6$6.

Callirohée. T. Voyez Core/us.

Callirohée. Lxxx Opera , les paroles de M. Roy & la Musique de M. Destouches , représenté en 171 z. & gravé in-40. le sujet de cette Tragédie est tiré des Achaïques de Pausanias, le Prologue est formé par la V ictoire qui déclare renoncer à son inconstance & se fixer au Parti de la France , Astrée survient qui ramene les plaisirs & annonce le retour de la Paix. Cet Opera fut goûté 6c fa musette est un fort joli morceau de musique. On en fit une reprise en Janvier 1732.

Caltstene. C'étoitun Philosophe Lacedemonien pour

, lequel Alexandre avoit une considération qui alloit jusqu'au respect; M. Piron en a'/ait une Tragedie qui fut représentée au mois de Fevrier 1730. Quoique les connoisseurs y trouvastent de grandes Beautez , cependant l'action peu interessante , fit qu'elle n'eut que neuf représentations.

Camille Reine de Volsques. xcm Opera dont les paroles font de M. Danchet & la musique de M. Campra représenté en 1717. & imprimé en musique.

Çarnma , Reine de Galathie. Tragedie de Thomas Corneille,représentée à l'Hôtel de Bourgogne où la Cour & la Ville se trouverent en si grand nombre qu'il ne restoit plus de place fur le Théâtre pour la jouer, c'est pourquoi les Comediens François qui jusqu'alors n'avoient joué fur ce Theatre que les Dimanches , Mardis & Vendredis , commencerent à cause de la foule que leur attiroit cette Piéce à jouer les Jeudis ce qu'ils continuerent dans la suite lorsoue les Pie'cesétoienc suivies , ce qui augmenta sort leur recette. Ce sujet fut donné à M. Corneille par M. FouqueC Sur-Intendant des Finances.

Le Camp de Perché-Fentaine. Un sort de terre quï fut fait près de Montreuil, & un Camp du Régiment du Roy près de Porché-Fontaine àl'entrée des avenues de Versailles pour le divertissement & l'Instruction de fa Majesté en l'art militaire, sournirent le sujet de deux petites pieces representées toutes deux au mois d'Octobre 1722., l'une au Théatre François de la composition du sieur le Grand , & l'autre au Theatre Italien: cette derniere étoit un ramas fait par le sieur Dominique de plusieurs scenes de l'ancien Theatre Italien.

Le Campagnard. Comedie de M. Gillet.

Canente. Lk Opéra dont le Poeme est de M. de la Motte & la Musique de M. Colasse , representé en 1700 non imprimé en musique :selon les Metamorphoses Canente fut ainsi nommée pour la douceur de fa voix & mourut de désespoir de voir son mari Pîcus changé en Pivert, la Scene du Prologue represente le Château de Fontainebleau du côté du Parterre du Tybre , le Dieu de ce fleuve , l'Aurore & Vertume en sont le» Entre-Parleurs.

Le Capitaine Bondoufle. Comédie de Cosine la =» Gambe dit de Châteauvieux Valet de Chambre » du Roy Henry III. & de Monsieur le Duc de » Nemours , il récita plusieurs Comédies & » Tragédies devant les Rois Charles IX. "& »> Henry 11 I. Outre cette Comédie il en a» voit composé quelques autres , comme Jodéfì » Romer.'Edouard. Roys &c. tirées de Bandel tou» tes tombées dans un parfait oubly.

« 이전계속 »