페이지 이미지
PDF

M volumes & réimprimés à Paris en 1719. Ses ,, Piéces de Théatre qui se trouvent dans le fe„ cond tome de ses Oeuvres, sont Manlius. Ni~ ,, thetis. Sc le Favori : on lui attribue encore deux autres Pieces qui sont Alcidalie. Sc Carmante. ,, ses autres meilleurs Ouvrages sont les désor„ dres de l'amour , le portrait des soiblesses hu„ maines , les Exilés, les Mèmoires d'HenrietteSilvie de Moliere , les Annales Galantes qui passent pour son chef d'œuvre au libertinage „ près, le journal amoureux &c. Alcide, xxix Opera , le Poème de M. Campistron la musique de Mrs Lully fils & de M. Marais représenté en 1 6*p3. non imprimé en musique , la Victoire accompagnée de plusieurs peuples sorment le Prologue, on fçait qu'Alcide est un surnom qu'on donna à Hercule pour exprimer sa sorce, Les fils de Aí. Lully avoient déjà donné PO fiera de Zephire & Flore. Alcidiane ou les quatre rivaux , T. C. tirée du Manziny.

Alcidiane , Ballet divisé en trois parties , les vers étoient de M. Benserade & la musique de M. Lully , il fut dansé par le Roy le 14. Janvier

Alcimedon , T. de M- du Ryer on 163 5. in-8°.

Alcine, Lxiij Opera T. représenté le 1 5. Janvier 170 7. les vers de M. Danchet & la musique de M. Campra partition in-solio , le Prologue est sormé par la Gloire & le temps, le sujet de la pièce est qu'Alcine fameuse Enchantresse est amoureuse d'Astolphe Paladin fils d'Othon Roy d'Angleterre &c.

Alcione, Lxvj Opera T. représenté en Fev. 1706'. les vers sont de M. deLamotte & la musique de M. Marais gravé in-4°. le Prologue est formé par Apollon , Pan , les muses & le Dieu du Mont Tmolle ; le sujet de la Piéce est tiré de la fable x du livre xj des Metamorphoses: laTempeste de cet Opera est un excellent morceau de musique qui a fait beaucoup d'honneur à son Auteur. Pendant une reprise de cet Opera,le Roy par Arrêt du Conseil du premier Juin 1730. accorda au sieur Gruer le privilege de l'Academie Royale de musique pour en jouir pendant le cours de 3 2 . années & M. Destouches Sur-Intendant de la musique du Roy , qui avoit la direction de cette Academie depuis le mois de Fevrier 1728. se retira avec une pension de 4000. livres , le sieur Gruer n'a joiii de ce privilege que jusqu'au mois de Septembre 1731. que le Roy l'accorda à Mr le Comte.

ÍAlcinoé , ou Combat de l'Honneur & de P Amour , T. de M. du Ryer en 1540. quoique le íujet en

• fut fort mince, cette Piece néanmoins eut un grand succès par la force des sentimens & du Dialogue , elle se trouve imprimée dans le Recueil des meilleures Pieces de Théatre des anciens Auteurs françois.

Alcmene , óu la vengeance feminine, T. de Hardy. uilcmeon , c'est le titre de deux Tragédies , l'une

d'Etienne Bellonne & l'autre de Hardy. Alcoé, on la Fidélité Pastorale , de Hardy 162 5. Alexandre Hardy Parisien tira la Tragédie du milieu des rues & de l'Echaffaut , il étoit a„ vant Corneille , l'Auteur fameux du Théatre , & associé pour une part avec les Comédiens „ ausquels il devoit fournir six Tragédies par an, „ au moins est-il célebre par le nombre de ses pie„ ces , il en faisoit souvent deux en moins d'un 1, mois , ses vers sont rudes & ses compositions lourdes & serieuses , & parmi le grand nombre d'autres deffauts que l'ignorance du siecle & l'enfance du Théatre rendoient supportables „ il n'aimoitrien tant que de varier la Scene , il ne „ pouvoit la tenir en mème lieu & l'on devoit ê„ tre surpris de voir un personnage qui venoit de ,, parler dans Naples , íe transporter à Cracovie , „ pendant que les Acteurs avoient récité quel,, ques vers , ou que les Violons avoient joué quelques airs ;il nous reste cinq gros in-octavo de ses pieces mais il en resteroit bien une vingtaine de volumes si elles avoient été toutes imprimées. Theophile contemporain de cet Auteur l'»loue ou peut-être raillé de cette fécondité, ^'lorsqu'il a dit

Hardy dont le plus grand volume
N'a jamais feu tarir la plume
Pouffe un torrent de tant de vers ,
Que l'on diroit que l'eau d'Hypocrene
Ne tient tous ses vaisfeaux ouverts
Que lorsqu'ily remplit sa veine.

9', Ses principales Pieces raportées en ce catalo9,gue sont Achilles. Alcoé. Alcmene. Alcmeon. Alexandre. Alphée. l'Amour victorieux. Ariad' ne. Aristoclée. Arfacome. la Belle Egiptienne. 9, Corine. Coriolan. Cornelie. Didon. Dorise.

Elmire. Felismene. la force du Sang. Fredegonde. Gefippe. la Gigantomachit. le Jugement d'Amour. Lidere. Lucrece. Marianne. Meleagre. la mort de Daire. Panthée. Phraate. Procris. Proserpine. Scedaz,e. Theagene & Charidée. Thimoclée. le Triomphe d'amour.

Alexandre , ce grand sujet a été diversement traité en cinq Tragedies, la premiere par Jacques de la Taille de Bondaroy imprimé à Paris chez Morel en i 5 7 3. la deuxieme par Hardy, la troisième par du Ryer, la quatrieme par un anonime, laquelle n'a pas été représentée , mais imprimée à Paris en 1730. chez la Veuve Guillaume , avec une longue Preface ; la cinquieme par M. Racine , on a prétendu que dans cette derniere , le Génie & l'humeur d'Alexandre étoient sort défigurés & que Porus Roy des Indes y soutenoit un plus noble caractere que ce Heros. Il est à remarquer qu'il n'y a point de confidens dans cette Piece non plus que dans Athalie: les premieres representations de l'Alexandre de Racine furent données en 1666.

Alindc , T. de M. de la Mesnardiere en 1643. je ne connoisque cette piece - ,de cet auteur qui se nommoit Jules-Hypol. Pilet de la Mesnardiere , il étoit de l'Academie Françoise & Lecteur du Roi. „Il mourut vers l'an 1 660. il a publié un traité „ de la Poëtique où il traite particulierement des regles du Poëme Dramatique. " Cette Tragédie n'eut point de succès , quoique selon l'Abbé

. d'Aubignac elle soit composée suivant toute la rigueur des Regles.

Alizon, C. dédiée aux jeunes Veuves & aux vieilles Filles.

Alizon steurie , C. de M. Discret en 1663. Alphée , ou la Justice d'Amour Pastorale , de Hardy 1626.

Alphonse , ou le Trihomphe de la Foy , T. de la Pou-
jade de la Roche 1687.
Alphrede, C. de M. de Rotrou en 163p.
Amadis de Gaule, xvj Opera, les vers de M. Qui-

tiault à qui le Roy en avoit donné le sujet, & la muíique de M. Lully ; cet Opera devoit être représenté à Versailles pendant le Carnaval 1684. mais la Reine étant morte en ce tems , le Roy qui ne voulut assister à aucun spectacle pendant l'année de son deuil , consentit que cet Opera fut donné au public les décorations & les vols furent inventez par le sieur Berrin & executez fur ses desseins aussi bien que les habjts: le Prologue est entre Alquif enchanteur & Urgande son Epouse de la profession de son marijAmadis fils de Perion Roy des Gaules , aime Oriane fille d'un Roy de la Grande Bretagne, Florestan frere naturel d'Amadis , aime Corifande Souveraine de Gravefande, ces Amours principales & Episodiques traversées par des jalousies & des enchantemens font le sujet du Poëme. La Parodie de cet Opera sous le titre de la naissance d'Amadis en un Acte par M. Regnard , fut \ jouée fur l'ancien Theatre des Italiens en Fevrier 1694. Une autre Parodie fous le titre à'Arlequin Amadis en un Acte de Vaudevilles des sieurs Dominique & Romagnesi , fut joiiée en Novembre 17 3 1. pendant une reprise de cet Opera. Amadis de Grece , xi/vij Opera représenté en 16^0. le Poëme de M. de Lamotte , la musique de M. 'Destouches, gravée in-quarto j un Enchanteur & une Enchanteresse font le Prologue :le Poëme roule furies Amours d'Amadis de Grece & de Niquée fille du Soudan de Thebes qui font traversées par le Prince de Thrace Amant de Niquée & les enchantemens de Melisse Amante d'Amadis , le tout mis à fin heureuse par une autre Enchanteresse tante de Niquée. La Parodie decet Opera sous le titre d'Amadis le

« 이전계속 »