페이지 이미지
PDF
ePub

veau que les altres peuvent influer sur la destinée de l'homme, & contribuer à la véritable grandeur. Elle est dans l'ame seule; & l'ame la reçoit de la contemplation des grands objets : plus ils sont sublimes & divins, plus elle prend la forme & les traits de la Divinité.

Avec quelle ivresse délicieuse je me promene, sans me lasser, au milieu de tous ces globes! Je rencontre Dieu dans chacun d'eux, & je fremis de me voir nu devant ses regards. Brillans citoyens des airs, quelles impressions lumineuses vous portez dans mon ame, quelle fécondité vous donnez à mes pensées ! Que de remerciemens ne vous doit pas un caur sensible & reconnoiffant ? A chaque regard que je jette sur vous, je vois éclorre de nouvelles vérités. Lorenzo, ne sens-tu pas, comme moi, dans ta pensée une action secrete qui efface devant toi les bors nes du temps? Ces spheres qui en mesurent le cours, me donnent l'idée & l'espoir de l'immortalité. Cet espace sans limites que parcourent ces globes infatigables, éveille l'idée d'une durée sans fin. Ainsi, par un nouveau bienfait de la nature, l'image de l'éternité entre par les yeux, & va fe peindre sur l'ame qui la conçoit sans fatigue (c).

1

Mortali , ftudiate sovente la verità in quegli astri. Unitevi ad esli per via del pensiero. Formatevi un cuore intrepido per quell' ora terribile, in cui fuochi più ardenti, e più spaventosi solcheranno il seno d'una notte piu buja , allorchè que' monumenti luminosi d' un Dio, fpenti, e cadenti dalle loro sfere , cederanno il luogo all' eterno velo, onde i Cieli andranno coperti.

Colpito da un tal pensiero, come se io mi destasi in quell' ora formidabile, una luce improvvisa, e viva, come quella del fulmine viene ad illuminarmi , ed io mi fo ad esclamare : » O » voi , aftri de' miei giorni, e de'miei anni : voi, » i luminosi cui passi misurano tutte le propor» zioni di mia durata : voi, che girate incessan» temente colle ore, e precorrete il tardo cam» mino dell' uomo, insegnatemi a numerare i 5 miei giorni, e a cedere finalmente il mio cuo5 re alla virtu ». Più pretesto alcuno non mi rimane da prolungare i miei folli errori. Passato è il tempo, in cui le passioni tendevano lacciuoli alla mia gioventù, in cui il bollente ardore de' fenfi mi trascinava a precipitarmivi. La vecchiaja ne ha allontanati i miei pasli; gli anni appianarono insensibilmente la strada, che mi conduce alla saviezza. Guai a questi capegli canų. ti, fe la pazzia sopravvivendo alle mic passioni,

venille

MORTELS, étudiez souvent la vérité dans ces altres. Unissez-vous à eux par la pensée. Formez-vous des cæurs intrépides pour l'heu. re terrible, où des feux plus vifs & plus effrayans fillonneront le sein d'une nuit plus profonde , lorsque ces monumens eclatans d'an Dicu, éteints & tombans de leurs fpheres, céderont la place à l'éternel rideau qui couvrira les Cieux.

Frappé de cette pensée, comme si je m'éveillois dans cette heure formidable, une lumiere soudaine & vive, comme celle de la foudre, vient de m'éclairer, & je m'écrie: » O vous, altres de mes jours & de mes an» nées : vous dont les pas lumineux mesu» rent toutes les portions de ma darée : » vous qui roulez fans celle avec les hea» res, & devancez la marche tardive de » l'homme, enseignez-moi à compter mes » jours, & à céder enfin mon cæur à la » vertu ». Il ne me reste plus de prétextes pour prolonger mes folles erreurs. Le temps n'est plus, où les passions tendvient des pieges à ma jeunelse, où l'ardeur bouillane des sens m'y précipitoit. La vieillelle en a éloigné mes pas ; les années ont insensible-, ment applani le chemin qui me conduit à la sagesse. Malheur à ces cheveux blancs, Tome all

C.

venisse ancora a distruggere l'opera salutare della vecchiaja!

Astri, amstetemi. :O piuttosto ,-te imploro, o grande Artefice deʼmondi, l'onnipotente cui dito ha congegnato questo grande oriuolo. Con qual infinita precisione le di lui ruore si muovono d'accordo ! La luminosa sua marcia - mostra all' occhio l' irrevocabil fuga de noftri giorni. Aprimi gli occhi, terribile Iddio, prima che la morte venga a chiudermogli; ajutami a leggere la muta dottrina delle tue opere , a veder gli obbietti tali quali efli fono, anzi che l' alterata loro imagine nello specchio infedele del mondo. Ponimi innanzi agli occhi il tempo, e ; l' eternità. Oh quanto è. pericolosa cosa lo sbagliare nella misura dell' una , o dell'altro ; un tale errore porta feco la nostra ruina. Fa che io gli pesi entrambi in una giusta bilancia, la quale mi moftri il divario del loro peso; che il tempo non mi sembri che ciò ch'egli è realmente, un rapido momento : e che l' orbe immenso della eternità, girando nella sua grandezza innanzi all' anima mia, la sollevi , e l'attragga verso de' Cieli. Deh, quando fia ch'io vegga un univerlo più vago di quello, che intanto io ammiTO ! Quando mi farà concello di contemplar sul tuo feno svelato il modello della creazione, ne più andar maravigliato quaggiú della ristretta copia di esso. Quando fia ch' io scuota questa polvere, che è estranea a me stesso? Quando

si la folie furvivant à mes pallions, venoit encore détruire le salataire ouvrage de la vieillefte.

ASTRES, assistez-moi. Ou plutôt, c'est toi que j'implore , grand Artisan des mondes, dont le doigt tout-puissant a monté cette vaste horloge. Avec quelle précision infinie ses roues multipliées se meuvent ensemble ! Sa marche éclatanre montre à l'ail la fuice irrévocable de nos jours. Ouvre mes yeux, Dieu terrible, avant que la mort vienne les fermer ; aide-moi à lire la doctrine muette de tes ouvrages, à voir les objets tels qu'ils sont, plutôt que leur image altérée dans le miroir infidele du monde. Place devant mes regards le temps & l'éternité. Qu'il est dangereux de se méprendre dans la mesure de l'une & de l'autre; cette erreur entraîne notre ruine. Fais que je pefe l'un & l'autre dans une balance exacte , qui m'apprenne la différence de leur poids. Que le temps ne me paroilfe que ce qu'il est en effet , un rapide moment: & que l'orbe inmense de l'éternité, roulant dans sa grandeur devant mon ame, l'éleve & l'attire vers les Cieux. Oh! quand verrai je un plus bel univers que celui que j'admire ici ? Quand pourrai-je contempler sur con sein dévoilé le modele

« 이전계속 »