페이지 이미지
PDF

lit. Comme on se cache à soi-même ces jugement
temetaites. Remede de ce mal. Ne pas voit ce
qui ne nous est pas necessaite. x\%
I v. Auttes temedes contte les j»gemens temetai-
xes. Cottiget la malignite', la ptécipitation ©"
Vattache à nos sens.

V. Comment il faut combattte diti&ement la
temi tite' de nos jngeniens.

VI. Combien il est difficile d'évitet les jugemens
temetaites, quand on les fonde fuxies xap-
pvxts. 168

VII. Resolution d'une difficulté qui semble obli-
get les hommes à ne jugex jamais fut des tap-
potts. 170

VIII. £t»rl n'estpas petmis de juget temetaite-
ment ides tnotts, ni de nous-mêmes. Quil
nistpas petmis non plus de juget témetaite-
ment en bien. Mamiaifes suites de ces juge-
niens témetaites en bien. 174,

IX. Jugemens temetaixes en matiexe de maxi-
mes & de tegles de conduite, plus mconnus
*y plus dangexeux que les auttes. 178

X. Retenue qu on doit gatdet dans les jugemens
qu'on potte à l'égatd des choses mdiffetentes
vu immaines. Utilité du filence. Que lacen-
neijsancede Dieu & dcJESvS-CHRlST mis
y potte. t%i

fin de U Tabt.e.

KOus soussignés Docteuts en Theologie de la Facuhé de Paris, cettissions avoit iH un livte qu' a pout titte : Essais de Mot.ilt, contenus en divets Ttaités sut plusieuts devoits impottans, compose pat leSiçut Mombtini, dans lequel nous n'avons tien ttouvé que de ttès-consotme à la Religion Catholique , Apostolique & Romaine. En soi quoi nous avons signé. A Patis le ptemiet Avtil H71. Le VAulA«t.

T. Foxtin.
PRIVILEGE D U ROI,

IOUIS PARLA OR.ACB DiDllV R.OI Dg Fb.an«e It De Navaxxi »• A nos amés & . seaux Conseillets, les Gens tenans nos Couts ìle Patlement, Maîttes des Requêtes otdinaites de notte Hôtel, Gtand Conseil , Ptevôt de Patis, Baillit's, Sénechaux, leuts Lieutenans Civils , te auttes nos Justiciets qu'il appattiendta : Salut. Moite bien amé Chatte* Raift/sW Libtaite à Patis , Nous a tait temonttet qu'il a entteptis l'imptession des Oeuvtes de S. Jean Chtysostome en Gtec & en Latin , & tout en latin , tevues , & cottigees & augmentées de plusieuts pieces de ce Pete qui n'ont jamais éte imptimees, patle P. De» Bemeta' *e Mon fin cm Religieux Benedictin de la Congtegation de S Miut; que cet Ouvtage étant d'une ttèsgtosse depense , il Nous a taii ttès-humblement suppliet de vouloit bien pout lui donnet le moyen de continuet t imptimet de pateils ouvtages qui tont net- utiles au public , lui accotdet nos Letttes de Piivileges pout l'itnpt es

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
« 이전계속 »