페이지 이미지
PDF

Degrand fund MINERALOGICAL LIBRARY HARVARE UNIVERSITY

--

--

--

--

ADVIS DE CESAR D'ARCONS,

Sur les Mines Metalliques dont il a eu la diredio

pour le service du Roy.

1667.

Seconde part.

[merged small][ocr errors]

velle édition de son premier ouvrage du flux Ereflux de la mer & des longitudes , avec des objera, vations sur la jondion des mers, la navigation des : rivieres, la construäion des ports de mer , l'Artil lerie nayale & LES MINES METALLIQUES DE FRANCE , in-4. Bourdeaux 1667; dans son Epitre au Roi , il lui dit : les mines metalliques que vous avez fait ouvrir.... ce canal , de Languedoc par qui vous allez joindre deux mers ensemble ; ce qui prouve que Louis XIV avoit eu le dessein de rappeller parmi nous , une science qui y a été très florissante dans les tems que nous appellons les siécles d'ignorance, précisément parce que nous ignorons toutes les choses dont nos ancêtres étoient instruits & que l'on ne nous a conservé que des Légendes ou des vieux Sermonaires : il y a certainement une différence entre perfectionner les Arts par l'émulation, les Livres & les Ecoles, & ne sçavoir rien absolument. Les Anciens Métallura gistes François ignoroient sans doute ce que l'on apprend actuellement dans l'étude des Sciences ; mais nous avons perdu des procédés très-avanta. geux qu'ils ne nous ont point transmis, parce qu'ils étoient mystérieux & qu'ils ne fe communiquoient qu'aux initiés ; préjugé absurde qui n'est point encore éteint dans certains Arts : par ex. la Teinture dont l'existence est démontrée depuis que les hommes sont en société, & que la Chymie n'a pas encore fixée d'une maniere invariable. Un Teinturier & un Chymiste ne s'entendent pas encore parce qu'îl faut une patience que les Chymistes n'ont pas pour instruire des Teinturiers empiriques.

Il faut de la docilité & de la confiance de la

i

part

« 이전계속 »